Revue de presse Asie - 10 septembre 2015

Pluies diluviennes au Japon, prix de la pollution en Chine et feux de forêt en Indonésie

Copie d’écran du site The Japan Times, le 1 septembre 2015.
Copie d’écran du site The Japan Times, le 1 septembre 2015.

Asie du Nord-Est

Japon : le centre du pays face à des pluies diluviennes

The Japan Times – Des pluies très intenses dues à un typhon devenu un cyclone extratropical déciment ce jeudi 10 septembre les préfectures de Joso et Ibaraki, où les crues de la rivière Kinugawa touchent actuellement des zones résidentielles. Selon le Japan Times, les images aériennes prises par NHK montrent des régions dévastées qui rappellent les terribles clichés du tsunami de 2011. L’agence météorologique nationale a émis une alerte spéciale et prévoit pas moins de 200mm de précipitation sur Tokyo dans les prochaines 24 heures. Les évacuations on commencé dans les zones à risque comme la préfecture de Tochigi, où 90.000 personnes ont reçu l’ordre de quitter leur logement. Il n’y a pour le moment aucun bilan annoncé en termes de victimes.

Japon : le projet de loi sur la sécurité nationale de Shinzo Abe a toujours du mal à passer

Ashahi Shimbun/Mainichi – Malgré la pluie intense qui touchait Tokyo hier mercredi soir, des milliers de manifestants se sont réunis pour dire « non » au projet de loi sur la sécurité nationale défendu par le Premier ministre Shinzo Abe. Les opposants estiment qu’il s’agit d’un projet « va-t-en guerre » qui permettrait au Japon d’aller au-delà de ses actuels principes d’une force militaire nationale purement défensive. Dans le même temps, l’opposition veut empêcher le vote sur ce projet le 16 septembre prochain au parlement national et menace de déposer une motion de censure qui aurait alors, selon le protocole de la chambre nippone, priorité sur le vote.

Chine : l’air propre a un prix

China Daily – Selon le ministère chinois de la Protection de l’Environnement, la ville de Tangshan, dans la province du Hebei, a enregistré pas moins de 35,3 milliards de yuans (5,5 milliards de dollars) de pertes dans le secteur des industries lourdes depuis deux ans et fermé plus de 2300 entreprises. Des pertes et fermetures liées, selon le ministère, à la mise en place d’un contrôle de la qualité de l’air nettement plus sévère qu’auparavant. L’imposition de règles encore plus strictes durant les dix jours de sommet de l’APEC l’année dernière aurait coûté à elle seule pas moins de 10 milliards de yuans. Si les responsables locaux du Hebei s’empressent de montrer du doigt les restrictions « vertes » pour expliquer le ralentissement économique de la région, Ge Chazhong, un chercheur lié au ministère de la Protection de l’Environnement, estime de son coté que c’est avant tout la surproduction structurelle dans ce type d’industries qui reste le principal responsable.

Tianjin : propriétaires mécontents, familles des pompiers décédés indemnisées et parc commémoratif sur les lieux du drame

China Daily et Global Times – Malgré l’offre de racheter les appartements détruits à 1,3 fois le prix du marché au moment de l’explosion à Tianjin, les propriétaires ne sont pas satisfaits. Selon l’un d’eux, cité par Global Times, cette somme ne permettra pas d’acquérir un bien de la même qualité aux alentours car l’immobilier a continué à grimper à Tianjin depuis le 12 août dernier. Et pendant que les propriétaires font de la résistance, les autorités locales ont annoncé, selon Global Times, que chaque famille des 97 pompiers disparus en combattant l’incendie géant touchera une compensation de 2,3 millions de yuans (environs 360 700 dollars) tandis qu’un parc commémoratif de 24 hectares sera construit sur la zone du plus grand incident chimique jamais observé en Chine.

Chine : pas d’assouplissement quantitatif pour stimuler l’économie

South China Morning Post – Dans un climat économique morose pour le pays, le Premier ministre chinois Li Keqiang a promis dans son discours ce jeudi au Forum Economique Mondial qui se tient actuellement à Dalian, dans la province du Liaoning, qu’il n’envisageait pas de recourir à un assouplissement quantitatif pour relancer la croissance locale. Une intervention qui se veut rassurante alors que les dernières statistiques économiques montrent un net ralentissement en Chine. Résolument optimiste, le dirigeant chinois a indiqué ne pas croire à un atterrissage brutal de la seconde économie du globe et prévoit des investissements publics pour soutenir une croissance de plus en plus fébrile.

Chine : la violence monte d’un ton avec la minorité ouïghoure

South China Morning Post – La spirale des violences en lien avec le Xinjiang ne semble pas prête de s’inverser puisque le South China Morning Post nous apprend qu’un policier chinois a été abattu lors d’une altercation avec des Ouïghours à Zhengzhou lundi soir dernier, le journal citant une information de Radio Free Asia. Sans donner plus de détails sur les raisons de cette confrontation, le quotidien hongkongais explique qu’un Ouïghour a également été tué durant les échanges de tirs et que deux autres membres de la minorité du Xinjiang étaient toujours en fuite. Cette information résonne avec un article du Global Times, cité par le South China Morning Post, qui fait pour la première fois le lien dans les médias chinois entre l’auteur présumé de l’attentat de Bangkok, Yusufu Mieraili, détenteur d’un passeport chinois, et les troubles dans la province du nord-ouest de la Chine.

Corée du Sud : l’Eurasie selon Park

Korea Times – Abordant la possibilité d’un réseau de transports et d’infrastructures reliant Busan à Londres lors d’un symposium sur les transports et les réseaux logistiques en Eurasie ce jeudi à Séoul, la présidente Park Geun-Hye s’est montrée très optimiste, parlant d’un « potentiel illimité » pour un tel projet. Reste que, de l’aveu même de la dirigeante sud-coréenne, le passage obligé via Pyongyang reste encore tout à fait aléatoire…

Asie du Sud-Est

Thaïlande : 600 dollars pour entrer illégalement dans le pays et préparer un attentat

Bangkok Post – La laborieuse enquête de la police thaïlandaise suite à l’attentat dans la capitale du 17 août n’a pas fini de révéler les lacunes du système local. Ce jeudi, on apprend que l’un des responsables présumés aurait pu rentrer sur le territoire moyennant un bakchich de 600 dollars à l’une des frontières terrestres du royaume. Une situation peu glorieuse pour la sécurité intérieure qui a amené le chef de la police, Somyot Poompunmuang, à faire part de sa « honte » et à demander de l’aide au Premier ministre pour faire du ménage dans l’administration qui gère l’immigration.

Indonésie : des incendies polluent jusque Singapour et la Malaisie, 10 entreprises indonésiennes soupçonnées

Jakarta Globe et Jakarta Post – Les feux de forêt incontrôlables qui ravagent depuis des semaines les provinces de Sumatra et Kalimantan, seraient possiblement d’origine criminelle ou tout du moins auraient été entretenus par une dizaine d’entreprises indonésiennes spécialisées dans la plantation et l’exploitation sylvicole. Une enquête est en cours alors que les fumées nocives atteignent désormais Singapour et la Malaisie où l’on enregistre des niveaux record de pollution atmosphérique.

Vietnam : les garde-côtes autorisés à répondre par les armes aux bateaux étrangers violant la souveraineté

Vietnamnet (en vietnamien) – Le gouvernement vient de publier un décret sur la gestion des activités humaines et matérielles aux frontières maritimes et dans les eaux territoriales vietnamiennes. Il autorise l’usage de la force par les garde-côtes à l’encontre des navires étrangers violant les droits maritimes. C’est une première. L’information fait la Une des médias nationaux depuis trois jours, qui focalisent sur un des points sensibles — l’usage des armes — dans le contexte des disputes territoriales en mer de l’Est (nom vietnamien pour la Mer de Chine du Sud). Le décret entrera en vigueur le 20 octobre prochain.

Asie du Sud

Inde : un diplomate saoudien accusé de viols et d’esclavagisme envers deux employés népalaises

The Times of India – Les scandales sexuels n’en finissent pas d’agiter l’opinion en Inde. Cette fois, c’est un diplomate saoudien résidant dans la ville huppée de Gurgaon près de Dehli qui est accusé d’avoir réduit ses deux employées népalaises à l’état d’esclaves sexuelles. Battues, menacées physiquement avec des couteaux et « partagées » avec des amis de leur employeur-bourreau, le tout sous le regard impassible de la famille du diplomate, les deux Népalaises, enfermées dans un appartement de Gurgaon, ont finalement été libérées par la police locale. Reste que si ces accusations étaient prouvées, en accord avec la convention de Vienne, le diplomate a peu de chance d’être vraiment inquiété…

Pakistan : drones militaires pakistanais d’inspiration chinoise et jets et hélicoptères de combat russes pour Islamabad

Dawn et Express Tribune – Le quotidien pakistanais Dawn revient sur les pourparlers entre la Russie et le Pakistan sur la livraison de jets de combat Sukhoi SU-35 et d’hélicoptères de combat. Des discussions qui, selon l’adjoint du ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Ryabkov, ne devrait pas avoir de répercussion négatives sur les relations entre son pays et le voisin rival d’Islamabad, l’Inde… De son coté, l’Express Tribune reprend un article paru dans le Financial Times où un spécialiste américain de l’armement, Neil Gibson, estime que le drone militaire « conçu » localement par le Pakistan serait pour le moins d’inspiration chinoise dans le design, si ce n’est carrément un transfert de technologie pur et simple dans la veine du rapprochement avec Islamabad voulu par Pékin.

La rédaction d’Asialyst