Politique
Disparition

Hommage à Francis Christophe, journaliste d'investigation et spécialiste de la Birmanie

Le journaliste Francis Christophe lors d'une conférence coorganisée par Asialyst et l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), à Paris, le 16 février 2022. (Crédit : Inalco)
Le journaliste Francis Christophe lors d'une conférence sur la Birmanie, un an après le coup d'État militaire, coorganisée par Asialyst et l'Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), à Paris, le 16 février 2022. (Crédit : Inalco)
Francis Christophe s’est éteint en paix et sans souffrir ce lundi 3 octobre à 22h30, entouré de son fils et de ses proches. Ce journaliste d’investigation d’une grande expérience avait rejoint Asialyst début 2021. Il a permis à notre site de suivre avec une rare grille d’analyse le coup d’État de la junte birmane du 1er février 2021 et ses suites jusqu’à aujourd’hui.
Collaborateur régulier d’Asialyst, journaliste curieux et passionné, parfois intransigeant et opiniâtre, attachant et profondément généreux, Francis a appris le métier à l’Agence France-Presse. Puis, après l’avoir quittée au bout de treize ans de travail, il était devenu enquêteur à l’Observatoire géopolitique des drogues (OGD). Il s’était ensuite très vite intéressé à la Birmanie, un pays qu’il connaissait parfaitement pour y avoir été plusieurs fois et où il comptait de nombreux amis.
Auteur des livres Birmanie, la dictature du Pavot (éditions Philippe Picquier, 1998) et de Total : entre marée noire et blanchiment (éditions Golias, 2000), il était passionné par les « trous noirs de l’information ». La Birmanie fut, de 1962 à 1988 le pays répondant le mieux à cette définition. Aucune information ne sortait de cette dictature militaire autarcique, archaïque, guerroyant contre ses minorités, clamant dans le désert sa marche sur la voie birmane vers le socialisme. Francis avait suivi en direct, bien qu’à distance, le putsch de la junte militaire qui, le 1er février 2021, a renversé le gouvernement démocratique de Aung San Suu Kyi, la « Dame de Rangoun », vénérée comme une icône dans son pays aujourd’hui plongé dans la violence d’État la plus féroce avec déjà des milliers de morts.
Francis Christophe avait comme autre sujet d’investigation l’affaire Boulin, du nom de l’ancien ministre du Travail de Valéry Giscard d’Estaing. À l’époque figure montante du gouvernement, Robert Boulin, avait été découvert mort au petit matin le 29 octobre 1979 dans un étang de la forêt de Rambouillet (Yvelines) de faible profondeur. Un décès présenté comme un suicide. Cette thèse, sa famille et Francis n’y avaient jamais cru : ils étaient convaincus qu’il s’agissait d’un meurtre prémédité maquillé en suicide, d’un assassinat politique. Francis avait travaillé sans relâche sur cette affaire en étroite coopération avec la fille de Robert Boulin, Fabienne. Celle-ci a assigné l’État français pour « faute lourde » en 2021.
Auteur du livre Boulin, le fantôme de la Ve République (éditions OWNI, 2011), il ne verra donc pas l’épilogue de cet épais mystère autour duquel des révélations récentes permettent de penser que la lumière sera peut-être bientôt faite sur ce qui paraît de plus en plus comme un scandale d’État.
Pierre-Antoine Donnet

Sa bibliographie

– Francis Christophe, Birmanie, la dictature du Pavot, éditions Philippe Picquier, 1998.

– Francis Christophe, Total : entre marée noire et blanchiment, éditions Golias, 2000.

– Francis Christophe, Boulin, le fantôme de la Ve République, éditions OWNI, 2011.

– Francis Christophe, Claude Guéant. Un préfet en eaux troubles, éditions du Moment, 2016.

Retrouvez ici tous les articles de Francis Christophe publiés sur Asialyst.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don
A propos de l'auteur
Ancien journaliste à l'AFP, Pierre-Antoine Donnet est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages consacrés à la Chine, au Japon, au Tibet, à l'Inde et aux grands défis asiatiques. En 2020, cet ancien correspondant à Pékin a publié "Le leadership mondial en question, L'affrontement entre la Chine et les États-Unis" aux Éditions de l'Aube. Il est aussi l'auteur de "Tibet mort ou vif", paru chez Gallimard en 1990 et réédité en 2019 dans une version mise à jour et augmentée. Son dernier ouvrage, "Chine, le grand prédateur", est paru en 2021 aux Éditions de l'Aube.