Culture
Le son d'Osaka Kitchen

 

La criée aux thons à Osaka

Début de la criée
A l’ouverture de la vente de thons à la criée, le crieur placé sur un banc crie un par un les numéros des thons placés devant lui. L’ambiance est garantie ! (Crédit : Amaury Baradon)
Avec l’équipe d’Osaka Kitchen, partons à la découverte d’une criée aux thons made in Kansai et du métier méconnu mais essentiel de crieur.
Préparation de la criée

La criée aux thons se prépare. Pour se faire une idée avant d’enchérir, les acheteurs goûtent d’abord la chair pour trouver ce qui est - selon eux - le meilleur des produits. (Crédit : Amaury Baradon)

A l’ouverture de la vente de thons à la criée, le crieur placé sur un banc crie un par un les numéros des thons placés devant lui. L’ambiance est garantie ! (Crédit : Amaury Baradon)

La photo d'un crieur

Et voici le crieur en question : Hamano san. Il est crieur depuis 22 ans et maîtrise son métier à la perfection. (Crédit : Amaury Baradon)

Notre crieur en action

Hamano san passe à l’action. Il est aidé dans sa tâche par toute une équipe. (Crédit : Amaury Baradon)

L'assistant du crieur

Pendant la criée, pour garder le rythme, un second crieur prend des notes pour enregistrer les ventes. (Crédit : Amaury Baradon)

Le shifum (jan-ken-pon) départage les acheteurs

Jan Ken pon ! A Osaka, si deux acheteurs proposent le même prix pendant la criée, ils doivent se départager sur une partie de pierre-feuille-ciseau. (Crédit : Amaury Baradon)

Deux acheteurs font une partie de jan-ken-pon

Jan Ken pon ! Certains poissons sont plus demandés que d’autre ; mais il ne peut y avoir qu’un seul acheteur ! (Crédit : Amaury Baradon)

La fin de la criée

La criée aux thons prend fin. Chaque acheteur récupère sa marchandise et peut partir avec. (Crédit : Amaury Baradon)

Le thon est préparé avant d'être revendu

Une fois leur achat effectué, une partie des acheteurs se transforme en "grossiste". Ils s’occupent ainsi de préparer le thon pour qu’il soit ensuite revendu aux restaurants d’Osaka. (Crédit : Amaury Baradon)

Les thons congelés sont découpés à l'aide d'une machine

Certains thons congelés sont eux découpés grâce à une machine ; toujours pour être revendu en morceaux dans les restaurants de la ville. (Crédit : Amaury Baradon)

Photo de Tsuchiya san

Interview et point de vue de Tsuchiya san, 37 ans de carrière dans le monde de la pêche. (Crédit : Amaury Baradon)

Photo d'une marchande d'algues

Une marchande d’algues. (Crédit : Amaury Baradon)

Le marché aux thons d'Osaka

Au marché aux thons d’Osaka, on trouve toutes sortes d’échoppes vendant une large varièté de poissons et de crustacés. (Crédit : Amaury Baradon)

Le marché au thon d'Osaka

Il est 5h48…. la vie bat son plein dans les artères du marché. (Crédit : Amaury Baradon)

&nbsp
Les Japonais sont de grands amateurs de poissons. Ils en consomment près de 72 kg par an / par personne.
L’archipel regorge de marchés au gros, le plus connu étant celui de Tsukiji à Tōkyō. D’une superficie de 23 hectares, ce marché aux poissons est le plus grand du monde et il attire un très grand nombre de touristes du monde entier venus découvrir les multiples espèces proposées au Japon. Le marché de Tsukiji est également connu pour abriter la plus vaste vente aux enchères de thons à la criée (désormais interdite à la visite afin de ne pas gêner les professionnels).
Au Japon, le thon est un business en soi, notamment car le pays est le plus gros consommateur au monde de thon rouge. Ainsi il n’est pas surprenant que la ville d’Osaka possède également son marché de vente de poissons au gros.
Tous les jours, dès l’aube, près de 10 000 personnes, pêcheurs et acheteurs, se donnent rendez-vous dans les allées de ce marché, véritable ville dans la ville. Bien que fermé au public, l’équipe d’Osaka Kitchen a néanmoins réussi à s’y rendre et à assisté pour nous à la criée aux thons au plus près des pêcheurs.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don
A propos de l'auteur
www.osaka-kitchen.net - est un projet de reportage audio et photo qui prend place à Osaka, la troisième plus grande ville du Japon (2,6 millions d'habitants). Osaka se trouve dans la région du Kansai, non loin de Kyoto et Kobe. Ville mal connue en France, Osaka est pourtant reputée dans tout le Japon pour son excellente cuisine ! Nous souhaitons vous faire découvrir Osaka avant tout par l'audio, par une ambiance 100 % nippone, tout simplement parce que l'audio est porteur d'émotion, de sensations. Journalistes radio dans la vie et passionnés par le Japon, nous avons à coeur de vous faire découvrir le Japon sous un autre regard.