Culture
Cinéma

Cinéma à Vesoul : le Cyclo d'or à "Mariam" de Sharipa Urazbayeva, tout le palmarès

La réalisatrice kazakhe Sharipa Urazbayeva récompensée du Cyclo d'or pour son film Mariam au festival international des cinémas d'Asie de Vesoul, le 18 février 2020. (Crédit : FICA)
La réalisatrice kazakhe Sharipa Urazbayeva récompensée du Cyclo d'or pour son film Mariam au festival international des cinémas d'Asie de Vesoul, le 18 février 2020. (Crédit : FICA)
Le festival international des cinémas d’Asie de Vesoul, organisé du 11 au 18 février, a, pour la première fois de son histoire, décerné son cyclo d’or à une réalisatrice, la Kazakhe Sharipa Urazbayeva pour son film Mariam. Retrouvez tout le palmarès du FICA 2020.
Huit jours de festival, près de 90 films provenant de tout le continent asiatique projetés, plusieurs avant-première française et européenne, le festival international des cinémas d’Asie s’est clos mardi 18 février devant un public conquis. Pour sa 26e édition, le grand jury présidé par Jay Jeon, qui préside aussi le festival international du film de Busan, a remis sa plus grande récompense, le Cyclo d’Or, à une femme, la Kazakhe Sharipa Urazbayeva pour Mariam. Une première dans l’histoire du festival.
Le film raconte la vie de Mariam, qui vit avec son mari et ses quatre enfants dans une maison sans eau ni électricité au fin fond de la steppe kazakhe. Sa vie bascule un soir d’hiver, quand son mari disparaît. Sans trace de lui, Mariam ne peut pas officialiser son décès et se retrouve privée des aides de l’État. « Sharipa Urazbayeva s’est inspirée d’une histoire vraie, celle de Meruert Sabbusinova. Elle lui avait rendu visite pour un bref reportage d’actualité quand elle travaillait pour une chaîne de télévision locale. Une semaine après leur rencontre, la réalisatrice a commencé à écrire le scénario. La femme qui a réellement subi l’histoire est devenue l’actrice du film », racontent les organisateurs du festival dans un communiqué.

Le grand prix du jury international pour Just Like that

Le grand prix du jury international a été attribué à Just like that du réalisateur indien Kislay Kislay. Il met lui aussi en avant une femme forte : Mme Sharma, 74 ans. Elle vit dans une petite maison de deux étages dont le rez-de-chaussée est occupé par la famille de son fils et ses deux petits-enfants. Lorsque son mari meurt, tout le monde s’attend à ce qu’elle quitte le premier étage pour rejoindre sa famille. Pourtant, ce n’est pas son choix : « Just Like That raconte l’histoire de la rébellion d’une dame âgée, une rébellion faite de petites choses. Mais pourquoi l’entourage de son fils s’inquiète-t-il ? Pourquoi les gens ont-ils si peur ? »
Parmi les autres films récompensés, Bedsore de la Sud-Coréenne Shim Hye-jung qui reçoit le prix du jury international ex aequo avec John Never Trending du Philippin Arden Rod B. Condez. Ce dernier aborde la question du harcèlement scolaire. Un élève de quatrième est accusé d’avoir volé un iPad. Victime d’attaques incessantes de la part de ses camarades, il finit par agresser son accusateur. Quelqu’un filme l’altercation et poste la vidéo sur les réseaux sociaux. John Never Trending reçoit par ailleurs le prix de la critique.
Pour cette 26e édition, le FICA a rassemblé plus de 32 000 spectateurs. Le prochain rendez-vous est déjà donné : le festival reviendra du 26 janvier au 2 février 2021.
Par Cyrielle Cabot

Le Palmarès du Festival international des Cinémas d'Asie de Vesoul 2020

Cyclo d’honneur : Jay Jeon (Corée du Sud), directeur du festival International du Film de Busan en Corée, pour honorer l’ensemble de sa carrière.

Cyclo d’or : Mariam de Sharipa Urazbayeva (Kazakhstan) « pour le portrait poignant d’une femme en lutte pour la survie de sa famille dans une société traditionnelle ».

Grand prix du jury international : Just Like That de Kislay Kislay (Inde) « pour le sensible portrait d’une femme âgée prenant son indépendance et sa liberté une fois devenue veuve ».

Prix du jury international : ex aequo John Denver Trending d’Arden Rod B. Condez (Philippines) « pour la manière très intelligente d’aborder le thème actuel du harcèlement sur les réseaux sociaux sur la jeunesse » et A Bedsore de Shim Hye-jung (Corée du Sud) « pour la subtile description de la fin de vie d’une personne et ses conséquences sur sa famille et son entourage ».

Prix du jury Netpac (network for the promotion of Asian Cinema) : Saturday afternoon de Mostaga Sarwar Farooki (Bangladesh) « pour la dénonciation du recours à la violence au nom de la religion et à des fins politiques ».

Prix de la critique : John Denver Trending d’Arden Rod B. Condez (Philippines)

Prix Inalco : A Bedsore de Shim Hye-jung (Corée du Sud)

Coup de cœur Inalco : Just like that de Kislay Kislay (Inde)

Prix du public du film de fiction : John Denver Trending d’Arden Rod B. Condez (Philippines)

Prix du Jury lycéen : Saturday Afternoon de Mostofa Sarwar Farooki (Bangladesh)

Prix du public du film documentaire : We Must clown de Dima Al-Joundi (Liban)

Prix du jury jeune : A punk daydream de Jimmy Hendrickx & Kristian Van der Heyden (Belgique)

A propos de l'auteur
Cyrielle Cabot
Jeune journaliste diplômée de l’école du CELSA (Paris-Sorbonne), Cyrielle Cabot est passionnée par l’Asie du Sud-Est, en particulier la Thaïlande, la Birmanie et les questions de société. Elle est passée par l’Agence-France Presse à Bangkok, Libération et Le Monde.