Politique
événement

Conférence sur la guerre commerciale le 26 mars : l’Asie et l’Europe face au protectionnisme américain

Comment l'Asie et l'Europe réagissent-elles face à la guerre commerciale engagée par l'Amérique ? (Source : Réseau international)
Comment l'Asie et l'Europe réagissent-elles face à la guerre commerciale engagée par l'Amérique ? (Source : Réseau international)
Le mardi 26 mars à 18h30, Asialyst organise, en partenariat avec l’Institut des langues et civilisations orientales, une conférence gratuite sur la guerre commerciale. Elle aura lieu à l’Inalco à Paris. Les inscriptions sont closes. Vous pourrez retrouver notre podcast vidéo de la Conférence.
Le protectionnisme est de retour. Depuis janvier 2018, Donald Trump multiplie les sanctions commerciales. Certaines ont une portée mondiale, comme dans les secteurs de la sidérurgie et de la métallurgie. D’autres ciblent certains pays comme la Chine, l’Iran et la Russie. La plupart des États concernés ont adopté des contremesures. L’Europe était menacée par une extension des sanctions globales au secteur de l’automobile. Elle a engagé des négociations bilatérales. Mais elle devra choisir d’autres armes si les États-Unis mettent à exécution leurs menaces. Le Japon, l’un des seuls pays à n’avoir pas appliqué de contre-mesures, est régulièrement menacé de sanctions supplémentaires.
L’Europe et l’Asie n’ont pas voulu ces guerres commerciales. Inégalement touchées par les sanctions, elles sont affectées par leur impact indirect sur les marchés financiers, le climat des affaires, la dynamique de la croissance. L’année 2019 permettra de dire si ce retour du protectionnisme s’installe dans la durée et modifie en profondeur le jeu de la globalisation économique et financière.
Quel bilan peut-on tirer pour l’Europe et l’Asie des guerres commerciales engagées depuis janvier 2018 ? Quelle est la part du conjoncturel et du structurel dans le retour au protectionnisme ? Quelles sont les stratégies de réponse élaborées ou envisagées par les principaux acteurs européens et asiatiques ?
Le débat sera introduit par :
Hubert Testard, professeur à Sciences Po et ancien conseiller économique et financier de l’Ambassade de France au Japon, en Corée, en Chine et à Singapour ;
et Jean-Raphael Chaponnière, chercheur au CNRS, sur l’économie et l’Asie en particulier, conseiller économique à l’Ambassade de France en Corée pendant la crise asiatique de la fin des années 1990.
Intervenants :
Pierre Chabrol, représentant de la France aux réunions hebdomadaires du comité de politique commerciale de l’Union Européenne.
Sébastien Miroudot, économiste senior à la direction des échanges de l’OCDE, spécialiste des chaînes globales de valeur, auteur d’une thèse sur commerce et croissance en Afrique sub-saharienne.
Julien Vercueil, économiste, spécialiste de la Russie et professeur à l’Inalco, où il dirige la filière Commerce international.
Modérateur : Joris Zylberman, co-fondateur et rédacteur en chef d’Asialyst.com, le site d’information et d’analyses sur toute l’Asie.
La rencontre aura lieu le mardi 26 mars à 18h30 à L’Institut des Langues et Civilisations Orientales (Inalco), 65 rue des Grands Moulins, Amphi 3, Paris XIIème, métro Bibliothèque. Les inscriptions sont closes.
A propos de l'auteur
Joris Zylberman
Joris Zylberman est directeur de la publication et rédacteur en chef d'Asialyst. Ancien correspondant à Pékin et Shanghai pour RFI et France 24, cofondateur de la société de production Actuasia, écrit, réalise et produit des reportages sur la Chine depuis 9 ans. Il est co-auteur des Nouveaux Communistes chinois (Armand Colin, 2012) et co-réalisateur du documentaire “La Chine et nous : 50 ans de passion” (France 3, 2013).