Revue de presse - 30 juillet 2015

Erdogan en Chine, MH370 à la Réunion et terroriste indien pendu

Copie d’écran du site de CCTV
Copie d’écran du site de CCTV

Asie du Nord-Est

Chine : visite d’Erdogan sur fond de tensionsAsian Correspondent – Le Président turc Recep Tayyip Erdogan est arrivé à Pékin hier mercredi 29 juillet où il a rencontré son homologue chinois Xi Jinping. Si leur échange s’en est tenu, d’après CCTV, à la réaffirmation d’une volonté de coopération étroite entre leurs deux pays, The Asian Correspondent rappelle que cette visite intervient dans un contexte tendu, et ce pour deux raisons. Primo, l’opinion publique turque a été profondément choquée par le traitement réservé par Pékin aux Ouïghours musulmans de la province du Xinjiang, notamment pendant la période du Ramadan (durant laquelle il leur a été empêché de respecter le jeûne). Secundo, les Etats membres de l’OTAN voient d’un mauvais oeil l’accord entre les deux pays, selon lequel la Turquie s’engage à acheter un système de missiles chinois, craignant qu’Ankara ne livre à Pékin des informations secrètes sur l’alliance atlantique.
Corée du Nord : Pyongyang aussi veut sa NSAKorea Times – Après le Pakistan et l’Inde (voir notre revue de presse), c’est au tour de la Corée du Nord de voir divulguer ses projets de surveillance à grande échelle. Pyongyang aurait en effet contacté la même entreprise italienne, Hacking Team (HT), afin d’obtenir les technologies d’espionnage nécessaires à la mise en place d’un réseau de surveillance ultra perfectionné. De son côté, HT a déclaré qu’elle offrait également ses services à Séoul. Face à l’indignation et la protestation des défenseurs des droits et de certains partis politiques, les services secrets sud-coréens ont expliqué que les programmes d’espionnage sont destinés à se protéger de la Corée du Nord, donc à garantir la sécurité nationale.
Japon : Abe change de posture en mer de Chine du SudAsahi Shimbun – Shinzo Abe est en faveur d’une participation japonaise à de potentielles opérations de dragage des mines en mer de Chine du Sud. D’après le quotidien Asahi Shimbun, cette nouvelle posture souligne son désir d’étendre la zone d’auto-défense collective auparavant cantonnée à la péninsule coréenne et au détroit d’Ormuz. Il s’agit également de mettre en lumière la nécessité de promulguer les lois controversées adoptées récemment par la Diète, concernant la sécurité nationale.
Taïwan : suicide d’un manifestant étudiantFocus Taiwan – Un lycéen taïwanais protestant contre la réforme des programmes d’histoire du pays (voir notre article sur le sujet) s’est suicidé ce mercredi 30 juillet, en s’enfermant dans une pièce où il a fait brûler du charbon jusqu’à l’incendie. Âgé de 20 ans, il faisait l’objet de poursuites judiciaires pour s’être introduit dans le bâtiment du ministère de l’Education, et avait été libéré après 20 heures de détention et une amende de 20 000 dollars taïwanais (575 euros).
Asie du Sud-Est
Malaisie : vol MH370 – envoi d’experts à la Réunion suite à la découverte de débris d’avionThe Strait Times – La Malaisie annonce avoir envoyé une équipe d’experts afin de déterminer si les débris d’avion retrouvés au large de l’île de la Réunion sont bien ceux du vol MH370 de la Malaysian Airlines, disparu l’année dernière. Côté français, aucun commentaire n’a été fait par la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) ni par le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA).
Birmanie : libération massive de prisonniersThe Irrawaddy – Sur décision du Président birman, 7 000 prisonniers ont été libérés afin « d’assurer la stabilité et la paix durable de l’Etat, la réconciliation nationale, pour des raisons humanitaires et afin de leur permettre de prendre part à la vie politique ». Parmi eux, on trouve des opposants politiques birmans (dont le nombre reste encore inconnu), mais aussi 210 étrangers dont les 155 ressortissants chinois récemment condamnés pour trafic de bois. Pour The Irrawaddy, cette décision intervient à quelques mois des élections générales de novembre : le parti au pouvoir souhaite se donner une image « responsable » et « respectueuse de la démocratie ».
Indonésie : l’instance islamique suprême du pays fustige le système d’assurance maladie universelleJakarta Globe – Le Conseil indonésien des Oulémas (MUI), l’instance suprême islamique du pays, a émis une fatwa fustigeant le système d’assurance maladie universelle, le déclarant incompatible avec les préceptes musulmans. En cause, la mise en place d’une amende administrative sur le paiement des primes à l’assurance et l’emploi du terme « d’intérêts bancaires » par l’institution chargée du système d’assurance maladie, la BJPS. Le vice-président de cette dernière s’est déclaré ouvert au dialogue avec le MUI, bien que les fatwas qu’il émette n’aient aucune valeur juridique, rappelle le Jakarta Globe.
Malaisie : fuite d’une vidéo accablante pour le Premier ministreThe Malaysian Insider – Dans une vidéo personnelle rendue publique sur Internet, l’ancien vice-Premier ministre malaisien Muhyiddin Yassin – récemment écarté du gouvernement – prétend que le chef du gouvernement, Najib Razak, lui a confié avoir effectivement bénéficié d’un transfert de fonds de 700 millions de dollars. L’affaire, connue sous le nom de « scandale 1MDB » (compagnie étatique d’investissement stratégique), avait été révélée il y a quelques semaines par le Wall Street Journal. Najib Razak a toujours publiquement démenti être impliqué d’une quelconque manière dans ce transfert de fonds.

Asie du Sud

Inde : pendaison du responsable des attentats de 1993 à BombayTimes of India – Après de nombreux recours rejetés et pétitions écartées, Yakub Memon, responsable des attentats à la bombe de Bombay en 1993, a été pendu ce jeudi 30 juillet. Les 11 autres personnes accusées dans l’organisation de ces attentats ont échappé à la peine de mort mais ont été condamnés à vie, rappelle The Times of India. Le 12 mars 1993, pas moins de 257 personnes avaient péri, et plus de 700 avaient été blessés lors de 13 explosions déclenchées en l’espace de 75 minutes.
Pakistan : l’ourdou remplace l’anglais comme langue officiellePakistan Today – L’ourdou remplacera bien l’anglais comme langue officielle du Pakistan. Initialement prévu par la Constitution de 1973, ce changement, qui devait intervenir sous 15 ans, le sera finalement plus de 40 ans après l’adoption du texte. Pakistan Today note que la Constitution indienne dispose d’une mention similaire pour l’hindi qui n’a toujours pas été appliquée.
Sri Lanka : Google trouve le premier maillon de son projet « Loon »Financial Times – C’est Google qui se chargera de la couverture entière du Sri Lanka par le wifi, annoncée hier par le ministre des Affaires étrangères Mangala Samaraweera. Il s’agit du premier maillon de son projet « Loon », visant à encercler la terre par un réseau de ballons remplis d’hélium permettant à l’ensemble du globe, même à ses régions les plus reculées, de se connecter à Internet. Alors que le ministre adjoint sri-lankais aux Orientations politiques et au Développement économique annonce, réjoui, une mise en place du programme en à peine quelques mois, le porte-parole de Google rappelle que le projet Loon n’en est qu’à ses prémices.

La rédaction d’Asialyst