Revue de presse Asie – 28 juillet 2015

Fin d’épidémie coréenne, remaniement ministériel malais et décès présidentiel indien

Copie d’écran de The Indian Express
Copie d’écran de The Indian Express

Asie du Nord-Est

Corée du Sud : fin de l’épidémie du MERSChannel News Asia – Le Premier ministre sud-coréen Hwang Kyo-ahn a annoncé ce mardi 28 juillet la fin de l’épidémie du MERS (Middle East Respiratory Syndrome) dans le pays. Dans des propos rapportés par Channel News Asia, il enjoint ses compatriotes à « se libérer de toutes leurs inquiétudes et [à] reprendre normalement leurs activités quotidiennes ». Aucun décès lié au virus n’a été rapporté depuis le 4 juillet, mais l’impact économique de l’épidémie devrait se répercuter jusqu’au mois d’août inclus, estime le gouverneur de la Banque centrale sud-coréenne. En tout, 186 personnes ont contracté le MERS et 36 personnes en sont mortes dans le pays depuis la première infection diagnostiquée le 20 mai.
Chine : le marché financier toujours sous tensionThe Guardian – Après quelques jours d’accalmie, la bourse de Shanghai a clos en baisse de 8,5 %, soit sa chute la plus importante depuis 2007. Le même jour, la bourse de Shenzhen a perdu 7,6 % de sa valeur. En conséquence, Pékin s’est dit prêt à intensifier ses mesures d’exception en achetant de nouvelles actions à tour de bras, rapporte The Guardian. La China Securities Regulatory Commission (CSRC) a également indiqué enquêter sur des « ventes massives d’actions » afin de punir toute « vente à découvert malveillante ». Malgré cela, les analystes estiment que la confiance des investisseurs a été durablement entamée par la chute vertigineuse des cours de la bourse chinoise depuis près de deux mois maintenant.
Japon : les pêcheurs de Fukushima acceptent le déversement d’eau décontaminée dans l’océanThe Asahi Shimbun – Les deux syndicats de pêcheurs de Fukushima ont approuvé l’un après l’autre la proposition de TEPCO (Tokyo Electric Power Co.) de déverser dans l’océan, après décontamination, l’eau souterraine radioactive accumulée dans un réacteur endommagé de la centrale nucléaire. Ces décisions devraient être logiquement suivies, au plus tôt mi-août, par l’approbation de la Fukushima Prefectural Federation of Fisheries Cooperative Associations afin de donner le feu vert à TEPCO, ajoute The Asahi Shimbun. Des analyses récurrentes de la qualité de l’eau déversée sont cependant demandées par les syndicats de pêcheurs, ainsi que l’intervention d’un organisme tiers dans le processus et le prolongement de leurs compensations financières.

Asie du Sud-Est

Malaisie : le vice-premier ministre révoqué pour sa prise de parole sur le scandale 1MDBChannel News Asia – Le vice Premier ministre malais Muhyiddin Yassin fait les frais de sa liberté d’expression. Après avoir demandé publiquement des explications au Premier ministre Najib Razak sur le scandale 1MDB qui l’éclabousse (un prétendu transfert frauduleux de 700 millions de dollars vers son compte personnel), Muhyiddin Yassin a été écarté du gouvernement lors du remaniement ministériel ayant eu lieu ce mardi 28 juillet. Selon Channel News Asia, Najib Razak a indirectement estimé que les propos de son ancien vice Premier ministre sont contraires au « concept de responsabilité collective du gouvernement ».
Cambodge : le nouveau médiateur des relations Chine-ASEAN ?The Diplomat – Le journal The Diplomat revient sur l’ambition du Cambodge de s’ériger en tant que médiateur des relations entre la Chine et l’ASEAN. Le ministre cambodgien des Affaires étrangères, Hor Namhong, aurait en effet déclaré la semaine dernière, dans des propos rapportés par Voice of America : « le Cambodge souhaite servir de médiateur afin d’apaiser l’atmosphère tendue entre l’ASEAN et la Chine, car nous estimons qu’aucune solution ne peut être trouvée sans discuter les uns avec les autres ». Le rédacteur adjoint Prashanth Parameswaran estime ainsi que, s’il est vrai que le Cambodge n’est pas partie prenante aux litiges territoriaux en mer de Chine méridionale, le pays ne dispose pas naturellement d’une stature de médiateur international, d’autant plus qu’il est considéré comme acquis à la cause de Pékin. Prashanth Parameswaran ajoute que, si Phnom-Penh souhaite véritablement contribuer à l’apaisement des relations entre la Chine et l’organisation régionale, il devrait d’abord reconnaître publiquement que la situation en mer de Chine méridionale affecte dangereusement l’ensemble de la région, d’une part, et prouver que ses relations avec Pékin ne mettent pas en péril la cohésion entre Etats membres de l’ASEAN, d’autre part.
Indonésie : bilan de la rencontre entre Jokowi et David CameronJakarta Globe – Le Président indonésien Jokowi et le Premier ministre britannique David Cameron se sont rencontrés ce lundi 27 juillet à Jakarta. Si Jokowi a loué la hausse des investissements britanniques dans son pays (+ 34 % en un an), il a cependant émis plusieurs souhaits auprès de son homologue, égrénés par le Jakarta Globe. La diversification des investissements, d’abord, au profit des infrastructures de transport notamment. La baisse des droits à l’importation des produits indonésiens, ensuite, tels que le bois, les vêtements ou le café. La réciprocité de la levée du régime des visas, enfin, car les touristes britanniques n’ont pas besoin de visa pour se rendre en Indonésie. De son côté, David Cameron s’est engagé à financer des travaux d’infrastructure dans le pays à hauteur de 1,5 milliards de dollars tout en souhaitant ouvrir la voie à une hausse des exportations britanniques vers l’Indonésie et accélérer le développement d’un accord de libre échange entre l’Union européenne et l’ASEAN.
Vietnam : la balance commerciale sino-vietnamienne en questionTuổi Trẻ (La Jeunesse) – Au Vietnam, les parlementaires et le milieu économique réclament des statistiques réelles et fiables. « Sans cette fiabilité, aucun développement économique n’est possible, aucun investisseur n’a envie d’y mettre de l’argent ! » remarque le député et économiste Trần Huy Lịch. L’inquiétude et l’agacement portent sur la balance commerciale sino-vietnamienne. L’écart est immense entre les chiffres de 2014 publiés par Hanoï et Pékin : 33 % d’écart sur les flux du Vietnam vers la Chine (soit 5 milliards de dollars), 46 % sur les flux inverses (soit 20 milliards de dollars)… Selon la Direction des Statistiques gouvernementales du Vietnam, cette différence s’explique par l’exportation et la ré-importation des produits sous-traités entre les deux pays, et surtout par la contrebande (de la Chine vers le Vietnam) ainsi que par les fraudes douanières. Pour le Pr. Đỗ Thiên Anh Tuấn, « il est essentiel d’avoir des statistiques certifiées par des organismes indépendants et objectifs. Les chiffres ne doivent pas être influencés par des orientations politiques… »

Asie du Sud

Inde : décès de l’ancien Président APJ Abdul KalamFirst Post – L’ancien Président indien APJ Abdul Kalam (2002-2007) est décédé ce lundi 27 juillet des suites d’une crise cardiaque, informe First Post. Surnommé « the Missile Man of India » du fait de son rôle proéminant dans la mise en place du programme de missiles nucléaire du pays, il était également considéré comme l’un des Présidents préférés des Indiens, ce qui lui avait valu le sobriquet de “Président du peuple”. Alors que les réactions des politiques arrivent les unes après les autres, saluant unanimement la mémoire d’une figure marquante et très appréciée, le gouvernement indien a décrété un deuil national d’une semaine. Le journal The Indian Express propose quant à lui une rétrospective du mandat d’APJ Abdul Kalam afin de revenir sur les avancées qui lui sont attribuées.
Afghanistan : 21 tués par balles lors d’un mariageThe Washington Post – 21 personnes ont été tuées par balles lors d’un mariage dans la province afghane de Baghlan, au nord du pays, sur fond de lutte d’influence entre seigneurs de la guerre. 8 personnes ont également été blessées. Le Washington Post signale que les deux camps qui se sont battus lors de la fête sont en rivalité depuis 1979, soit depuis l’invasion des Soviétiques en Afghanistan. Ces profondes tensions mettent d’autant plus à mal la stabilité du gouvernement d’Achraf Ghani que ce dernier doit déjà lutter contre l’insurrection talibane.
Pakistan : les dessous d’un réseau de surveillance tentaculaireDawn – Dans un dossier spécial précis et documenté, le quotidien pakistanais Dawn revient sur le projet du gouvernement pakistanais d’établir un réseau de surveillance comparable à celui de la NSA. La sélection et la compilation de messages divulgués par Wikileaks révèle ainsi les pourparlers entre le gouvernement pakistanais et l’entreprise italienne Hacking Team (HT) afin d’acquérir son programme appelé Remote Control System (HTC). Ce dernier permet entre autres d’accéder aux photos, emails, messageries instantanées, réseaux sociaux, webcam et micros des internautes placés sur écoute. Dawn rappelle les critiques émises par les défenseurs des droits à l’égard d’un tel projet, accusé de sacrifier la liberté sur l’autel de la sécurité. Le quotidien pakistanais ajoute également que l’Inde est entrée en contact avec HT afin d’acquérir des outils d’espionnage et de surveillance.

La rédaction d’Asialyst