Revue de presse Asie – 29 juillet 2015

Candidature d’Aung San Suu Kyi, mort du mollah Omar et visite d’Angelina Jolie

Copie d’écran du site South China Morning Post
Copie d’écran du site South China Morning Post

Asie du Sud-Est

Birmanie : Aung San Suu Kyi officiellement candidateThe Economic Times – Aung San Suu Kyi, figure de l’opposition birmane et prix Nobel de la Paix 1991, participera bien aux élections générales de ce novembre. Elle s’est enregistrée ce mercredi 29 juillet dans la circonscription de Kawhmu, au sud de Rangoun, dont elle est députée depuis 2012. The Economic Times note cependant que la « Dame de Rangoun » reste inéligible à la présidence de la République en raison de son mariage avec un Britannique.
Indonésie/Singapour : renforcement de la coopération dans la lutte contre DaechBangkok Post – Les deux gouvernements se sont mis d’accord aujourd’hui pour renforcer leur coopération dans la lutte contre les terroristes de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak du fait du retour possible de certains jihadistes désireux de perpétrer des attentats en Asie du Sud-Est. Selon Lee Hsien Long, le Premier ministre singapourien, cette coopération est nécessaire car les deux gouvernements sont : « inquiets de la propagation de l’Etat Islamique en Syrie et en Irak et nous avons tous deux des citoyens impliqués dans des activités terroristes au Moyen-Orient ». Et le journal de rappeler que Singapour, l’une des villes les plus importantes de la zone, siège social régional de très nombreuses entreprises étrangères, est perçue comme la cible privilégiée d’une attaque terroriste en raison également de ses liens privilégiés avec les Etats-Unis.
Cambodge : Angelina Jolie prépare son prochain film avec Rithy PanhThe Cambodia Daily – La star hollywoodienne est arrivée au Cambodge pour débuter la pré-production de son prochain long métrage basé sur la célèbre autobiographie de Loung Ung « D’abord ils ont tué mon père ». L’actrice sera la réalisatrice de ce film entièrement tourné en khmer. La coproduction est quand à elle assuré par Netflix et le célèbre cinéaste cambodgien Rithy Panh.
Sri Lanka : le pays le plus connecté du mondeColombo Post – Lors d’une conférence de presse, le ministre sri lankais des Affaires étrangères a annoncé que tout le pays serait couvert par la wifi d’ici à la fin du mois de mars 2016 ; le Sri Lanka devenant alors selon le journal de la capitale « le premier pays au monde à être entièrement couvert par un service de wifi ». Pour Mangala Samaraweera, cette couverture globale permettra au pays et à ses habitants de construire de « fortes et proches connexions avec le reste du monde ».
Vietnam : préparation d’une visite officielle au Japon sur fond de tensions territoriales avec la ChineSouth China Morning Post – Le gouvernement d’Hanoi et de Tokyo se prépare à la venue prochaine du secrétaire général du Parti Communiste Vietnamien pour une première visite officielle prévue pour le mois de septembre. Pour le quotidien hongkongais, cette visite se situera autour des fortes tensions territoriales qui agitent aujourd’hui la zone car le Vietnam a « une dispute territoriale intense avec la Chine pour le contrôle des riches richesses de la mer de Chine du Sud ».

Asie du Nord-Est

Chine : le PCC veut écarter plus facilement ses officiels incompétentsSouth China Morning Post – Le Parti Communiste chinois (PCC) a dévoilé de nouvelles règles permettant de mettre plus facilement à l’écart ses officiels considérés comme incompétents, annonce le South China Morning Post. Parmi les critères de mise à pied, on trouve l’état de santé, le manquement à la discipline du parti, mais aussi l’incompétence à exercer ses fonctions. Pour l’expliquer, le journal cite les propos d’un officiel du Département de l’Organisation du Comité central du PCC, initialement rapportés par le Quotidien du peuple : « la difficulté principale réside dans la procédure à adopter pour rétrograder les officiels qui n’ont ni commis d’erreurs sérieuses ni enfreint la loi ou la discipline [du parti], mais qui ne sont pas à la hauteur de leurs fonctions ou qui ne se dévouent pas pleinement à la tâche ». Il ajoute également que si les promotions sont fréquentes, les rétrogradations sont beaucoup plus rares. Le South China Morning Post finit par rappeler que cette décision du PCC s’inscrit dans le cadre des vastes campagnes anti-corruption menées par le pouvoir central qui souhaite avoir la main plus libre dans la réorganisation de son appareil.

Asie du Sud

Afghanistan : mort du mollah Omar, chef des TalibansRT – La mort du commandant suprême des Talibans, le mollah Omar, a été confirmée par les gouvernements afghan et pakistanais. Ce dernier annonce que le décès remonte à 2013, du fait de la tuberculose. Le mouvement taliban n’a pas confirmé cette information mais a indiqué qu’il prendrait la parole en temps voulu. Il faut dire que le mollah Omar, dont la dernière apparition publique remonte à 2001, a déjà été annoncé mort à plusieurs reprises par le passé.
Inde : Daech préparerait une attaque contre le paysTimes of India – D’après un document interne de recrutement, Daech préparerait une attaque contre l’Inde afin de provoquer une confrontation « type Armageddon » avec les États-Unis, rapporte le Times of India. D’après Bruce Riedel, ancien agent de la CIA aujourd’hui chercheur au Brookings Institute, une telle attaque déstabiliserait profondément la région et accroîtrait la stature du prétendu État islamique. Ce document, non daté et intitulé « A Brief History of the Islamic State Caliphate, The Caliphate According to the Prophet », fait également mention de la volonté de Daech d’unir les Talibans afghans et pakistanais en une seule et unique armée.
Pakistan : mort par balles d’un important chef terroristeDawn – Malik Ishaq (chef du groupe terroriste Lashkar-e-Jhangvi), ses deux fils et 11 autres individus sont morts dans un échange de coups de feu avec la police la nuit mardi 28 juillet. 6 policiers ont également été blessés. La fusillade a eu lieu alors que des militants du Lashkar-e-Jhangyi auraient attaqué les forces de sécurité retenant Malik Ishaq et ses deux fils, arrêtés la semaine dernière par le département pakistanais de la lutte anti-terroriste. Dawn rappelle que le Lashkar-e-Jhangvi, interdit depuis plus de dix ans, est considéré comme le groupe terroriste sunnite le plus extrême du Pakistan. Il est accusé du massacre de centaines de chiites depuis sa formation, au début des années 1990.

La rédaction d’Asialyst