Société
Témoin – Siau-Lian-Lang, être jeune à Taïwan

 

Taïwan : aux urnes (jeunes) citoyens !

les jeunes électeurs à se rendre aux urnes le 16 janvier 2016 à Taïwan.
"Décider pour soi-même. Elections présidentielles et législatives de 2016." Campagne pour inciter les jeunes électeurs à se rendre aux urnes le 16 janvier 2016 à Taïwan. (Crédit : DR)

A Taïwan, il faut avoir 20 ans pour pouvoir voter (lire notre précédent post). Cette fois-ci, selon la Commission centrale des élections, près de 1,3 million de jeunes électeurs qui n’avaient pas 20 ans en 2012, voteront pour la première fois, soit un peu moins de 7% du corps électoral. Encore faut-il qu’ils puissent voter dans les faits ! Si l’inscription sur les listes électorales est automatique, elle doit s’effectuer dans la localité où le jeune est domicilié, soit dans la quasi-totalité des cas chez ses parents, là où le ménage auquel il est rattaché, le huzheng (戶政), est enregistré.

Des cars à la disposition des étudiants pour aller voter

En l’absence de système de vote par correspondance, par procuration ou en ligne, la seule solution est de rentrer voter dans sa ville ou son village d’origine. Parfois, un trajet en bus ou en train de banlieue suffit, pour quelques dizaines de dollars taïwanais. Toutefois, les jeunes qui étudient ou travaillent à Taipei ou dans le nord de l’île et qui sont originaires de l’est ou du sud de Taïwan, voire d’une petite île au large, doivent entreprendre un périple plus long et plus coûteux en bus, en train ou en avion pour exercer leur droit de vote.
Des bus mis à disposition des jeunes électeurs pour se rendre aux urnes pour les présidentielles et législatives du samedi 16 janvier 2016 à Taïwan.
Des bus mis à disposition des jeunes électeurs pour se rendre aux urnes pour les présidentielles et législatives du samedi 16 janvier 2016 à Taïwan. (Crédit : DR)
C’est pour permettre au plus grand nombre d’entre eux d’aller voter que diverses associations étudiantes ont lancé des campagnes de souscription qui ont remporté un succès inespéré. Les associations estudiantines de six universités de Taichung, dans le centre de Taïwan, ont utilisé la plateforme de financement participatif FlyingV pour recueillir près de 800 000 dollars taïwanais, soit le double de l’objectif initial. L’association des étudiants de l’Université Nationale de Taïwan a mis sur pied sept lignes de cars qui rapprocheront les jeunes électeurs de leur domicile, les unions étudiantes de huit autres établissements faisant de même de leur côté.

Bloqués par les examens semestriels

Le hic est qu’un certain nombre d’universités ont prévu des examens semestriels jusqu’au 15 janvier et que le ministère de l’Education est resté sourd aux demandes de reprogrammation des épreuves. Il sera donc très difficile pour certains étudiants de retourner à temps dans leur ville d’origine pour voter. La situation est sans doute encore plus délicate pour les jeunes salariés, en particulier dans les secteurs du commerce et du tourisme.
"Luttez pour vos droits !". Campagne pour inciter les jeunes à aller voter à Taïwan pour les élections présidentielles et législatives du 16 janvier 2015.
"Luttez pour vos droits !". Campagne pour inciter les jeunes à aller voter à Taïwan pour les élections présidentielles et législatives du 16 janvier 2015.
Cette vidéo égraine les noms des gares taïwanaises qui « appellent » les électeurs à revenir voter :
Celle-ci joue sur la corde nostalgique : « Cela fait longtemps que tu n’es pas rentré(e) à la maison » :
Le Kuomintang n’a pas été en reste, qui a mis en avant une vidéo réalisée par les jeunes du parti :

Jeunes électeurs « honteux »

Le Kuomintang a également publié une série de vidéos s’adressant aux « électeurs honteux » qui n’osent pas affirmer leur soutien aux candidats du parti sur Facebook, en leur rappelant qu’une fois dans l’isoloir, ils pouvaient voter pour qui ils voulaient.
Au New Power Party, où la moyenne d’âge des candidats est moins élevée, l’appel à la jeunesse se fait de manière quasi automatique, avec notamment le recours à la bande dessinée pour Hung Tzu-yung (洪慈庸). A 32 ans, la candidate de Taichung, a choisi de s’entourer d’une équipe de campagne entièrement composée de jeunes.
Les transports en commun mobilisés pour transporter les jeunes électeurs aux bureaux de vote.
Les transports en commun mobilisés pour transporter les jeunes électeurs aux bureaux de vote.
Enfin, ce panorama ne serait pas complet sans cette vidéo délicieusement (et involontairement) vintage du Nouveau Parti. Cette formation politique née en 1993 d’une scission avec le Kuomintang est partisane d’une réunification avec la Chine. Sur l’écran on voit une jeune fille demander à tout le monde : « Que faites-vous le 16 janvier ? »
A propos de l'auteur
Pierre-Yves Baubry
Après avoir travaillé en France et en Chine dans le domaine de la communication et des médias, Pierre-Yves Baubry a rejoint en 2008 l’équipe de rédaction des publications en langue française du ministère taïwanais des Affaires étrangères, à Taipei. En mars 2013, il a créé le site internet Lettres de Taïwan, consacré à la présentation de Taïwan à travers sa littérature.