Culture
Le son de Nyam Nyam Séoul

 

La cuisine de temple à Séoul

La cuisine de temple à Séoul.
La cuisine de temple à Séoul. (Crédit : Temple Jingwansa).
L’année France-Corée bat son plein dans l’Hexagone, l’occasion de vous faire découvrir quelques aspects de la gastronomie coréenne.
Direction le nord-ouest de Séoul au coeur du temple de Jinkwansa, temple bouddhiste de la capitale sud-coréenne. Gye-Ho, none dans ce temple nous éclaire sur cette cuisine.
La none en chef Gye Ho dirige le temple de Jinkwansa depuis dix ans. Elle a fait de la cuisine de temple, un mode de vie
La none en chef Gye Ho dirige le temple de Jinkwansa depuis dix ans. Elle a fait de la cuisine de temple, un mode de vie. (Crédit : Temple Jingwansa).
Reportage.

Le temple Jinkwansa se situe au nord-ouest de Séoul. Il s'agit de l'un des quatre temples majeurs de la capitale sud-coréenne et de ses environs. (Crédit : Temple Jinkwansa).

La none en chef Gye Ho regarde les jarres où fermentent plusieurs aliments, comme le kimchi ou de la sauce de soja. Ces jarres permettent notamment de maintenir une certaine température tout au long de l'année. En argile, elles absorbent aussi les toxines. Dans la cuisine coréenne, beaucoup d'aliments sont fermentés pour améliorer le goût des aliments. (Crédit : Temple Jinkwansa).

Table coréenne avec divers plats issus de la cuisine de temple, cuisine 100 % végétarienne où chaque aliments est considéré comme un médicament. (Crédit : Audrey Ronfaut).

La cuisine de temple. (Crédit : Audrey Ronfaut).

La none en chef Gye Ho prépare de la soupe au tofu. Le tofu fait parti des aliments principaux de la cuisine de temple. Ici au temple Jinkwansa, les nones en raffolent… (Crédit : Audrey Ronfaut).

Une partie du temple de Jinkwansa. Il est possible de séjourner ici quelques jours pour suivre un programme de détox. Au menu : cuisine de temple, méditation et randonnées dans le parc national Bukhansan situé juste à côté. (Crédit : Audrey Ronfaut).

 
A propos de l'auteur
Audrey Ronfaut
Audrey Ronfaut est journaliste radio free-lance notamment passionnée par l'Asie et tout particulièrement par le Japon. Elle a travaillé pour plusieurs rédactions en France (Ex AFP audio,Toulouse FM, Groupe Sporever etc). En 2014, elle a effectué le reportage "Osaka Kitchen" sur la cuisine japonaise publié sur Asialyst. Elle se rend tous les ans sur l'archipel depuis 2013 et aussi en Asie du sud-est.