Revue de presse Asie - 25 novembre 2015

Réforme sociale en Chine, Manille à La Haye et sécheresse en Inde

La délégation des Philippine à la Cour Permanente d’Arbitrage de La Haye pour trancher les différends maritimes avec la Chine. Copie d’écran du site Philippine Star, le 25 novembre 2015.

Asie du Nord-Est

Chine : réforme en vue pour réintégrer 13 millions de personnes dans le système social

China Daily – Le relâchement de la politique de l’enfant unique décidé il y a peu par Pékin a des conséquences sur le système du « hukou », un dossier d’enregistrement administratif qui lie chaque foyer chinois à son lieu de résidence et ouvre des droits sociaux. Dans le cadre de la politique de l’enfant unique, les naissances « illégales », une seconde progéniture par exemple, aboutissaient à des individus privés du fameux « hukou » et donc de droits sociaux comme l’accès à l’éducation gratuite ou la prise en charge des soins de santé.
Dans le contexte de la nouvelle politique autorisant deux enfants par foyer, le ministre de la Sécurité Publique, Guo Shengkun, a annoncé que 13 millions de personnes pourraient ainsi se voir attribuer le précieux sésame administratif pour en finir avec la création d’une frange de la population devenue de fait citoyens « de seconde zone ».

Chine : nouveau navire de logistique en mer de Chine du Sud

China Daily – Le quotidien officiel anglophone signale l’arrivée en mer depuis lundi 23 novembre d’un nouveau navire de transports logistiques. Il va permettre à l’armée de terre chinoise d’approvisionner plus facilement ses hommes déployés sur les îles et îlots en mer de Chine du sud. Capable de transporter des armes lourdes et d’embarquer un hélicoptère à bord, le déploiement de ce bateau de guerre ne risque pas de calmer les tensions actuelles autour de la définition des eaux territoriales dans la région.

Japon : La Cour Suprême juge les dernières élections législatives inconstitutionnelles

Mainichi – Camouflet pour Shinzo Abe. La Cour Suprême japonaise a déclaré les résultats des dernières élections législatives pour élire la chambre basse de l’assemblée nippone de 2014, en état d’inconstitutionnalité en raison de la disparité trop importante dans la pondération des votes en fonctions des circonscriptions. Une disparité maximale d’un coefficient de 2,13 a ainsi été observé entre le district de Tokyo N.1, le plus densément peuplé pour l’élection d’un seul siège, et le district N.5 de la préfecture de Miyagi, le moins densément peuplé.

Taïwan: le président de la République n’exclut pas une visite aux Spratleys

Taipei Times et China Times – C’est à la Une du China Times, le président de la République, Ma Ying-jeou laisse à penser qu’il n’exclurait pas une visite, le 12 décembre prochain, sur l’île de Taiping (aussi appelée Itu Aba), la plus étendue de l’archipel des Spartleys située à 1 600 km du port méridional taïwanais de Kaoshiung. Source de préoccupantes tensions dans la région, cet archipel fait l’objet d’un conflit de souveraineté entre Taïwan, la Chine, le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et Brunei. Il s’agirait, pour le chef de l’Etat, d’inaugurer le phare dont la construction vient d’être achevé et de réaffirmer la souveraineté de la République de Chine (nom officiel de Taïwan) sur cet archipel, où des troupes taïwanaises sont stationnées depuis 1956.

Asie du Sud-Est

Thaïlande : le ministre de la Défense lance une nouvelle enquête sur le scandale du parc Rajabhakti

Bangkok Post – Le ministre de la Défense Prawit Wongsunwon a accepté de lancer une nouvelle enquête sur le scandale de corruption qui entoure la construction du parc Rajabhakti géré par les militaires dans le sud de la Thaïlande (voir notre revue de presse d’hier mardi 24 novembre). Sous la pression des médias et de la société civile, le responsable de l’armée n’a donc pas pu tenir la ligne de l’enquête interne déjà réalisée par les forces militaires qui n’avait trouvé « aucune trace de corruption ». Un nouveau panel va donc être désigné pour reprendre l’enquête mais le ministre a déjà indiqué que la mise en cause du Général Udomdej Sitabutr, vice-ministre de la Défense et ancien chef des armées qui pourrait être impliqué dans l’affaire, était « peu probable ».

La junte thaïlandaise plus ouverte à l’opposition ?

Khaosod English – La junte thaïlandaise adopte-t-elle une attitude plus souple par rapport aux manifestations d’opposants ou est-elle tout simplement dépassée ? C’est la question à laquelle tente de répondre Pravit Rojanapruk, journaliste pour le site en anglais Khaosod. Généralement, les opposants pensent que leur persévérance paie et que les réactions de l’opinion intérieure et internationale poussent la junte à limiter la répression. Le fait est, en tous les cas, que depuis début septembre, plusieurs manifestations d’opposition ont pu se tenir dans le centre de Bangkok, sous forte surveillance policière mais sans arrestations, ce qui ne s’était pas produit jusqu’alors.

Indonésie : pas de moratoire sur le peine de mort

Jakarta Globe – Alors que ses déclarations sur la possibilité d’un moratoire sur la peine de mort en Indonésie de la semaine dernière avaient fait grand bruit, Luhut Pandjaitan a fait marche arrière mardi 24 novembre. Le ministre de la Sécurité a indiqué, lors d’un point presse au Palais d’Etat à Jakarta, qu’il n’avait jamais parlé de mettre fin aux exécutions mais uniquement fait remarquer que le gouvernement allait se concentrer sur les questions économiques. Le retour à un usage massif de la peine capitale en Indonésie depuis le début de la présidence de Joko Widodo, notamment pour des détenus étrangers dans le cadre d’affaires de drogue, a entraîné des tensions fortes à l’international.

Philippines : première journée d’audition à La Haye sur le différent maritime entre Manille et Pékin

Philstar – La Cour Permanente d’Arbitrage de La Haye a débuté hier les auditions sur le différend entre la Chine et les Philippines autour des limites des eaux territoriales en mer de Chine du Sud. Les représentants de Manille ont insisté en cette première journée sur le manque d’arguments historiques soutenant le point de vue de Pékin. De son côté, la Chine continue à ne pas reconnaître la Cour de La Haye compétente pour traiter ce dossier et refuse de participer à l’arbitrage.

Asie du Sud

Inde : Modi et Obama se rencontreront en marge de la COP21 à Paris pour un accord sur l’environnement

The Hindu – La COP21 à Paris ne pourra pas être un succès sans que l’Inde, un poids lourd des émissions de CO2 sur le globe, ne soit pleinement associée et proactive dans la lutte contre le réchauffement climatique (voir notre article sur le sujet). C’est dans cette optique que le président américain Barack Obama devrait rencontrer le Premier ministre Narendra Modi dans la capitale française, en marge des négociations officielles pour discuter des actions possibles de l’Inde afin de limiter ses émissions et pour donner le signal d’un engagement fort des plus grandes économies de la planète. Retrouvez notre dossier complet en infographies sur les engagements de l’Inde et de l’Asie pour la COP21.

L’Inde touchée par une sécheresse qui menace l’agriculture

Live MintLive Mint revient aujourd’hui en détail sur la grave sécheresse qui touche une bonne partie de l’Inde avec un 9e Etat, le Telangana, qui vient de déclaré l’état de sécheresse sur son territoire. Pour la deuxième années consécutive, les pluies de la mousson au sud-ouest du pays sont largement en dessous des niveaux normaux observés auparavant, une situation qui menace l’économie rurale du sous-continent qui emploie 60% des travailleurs indiens.

L’UE et le Pakistan révisent leur traité sur les migrants

The Exress Tribune – Suspendu il y a peu par Islamabad pour des raisons « techniques », le traité sur le rapatriement des migrants pakistanais illégaux dans l’UE, signé en 2009, a été renégocié avec succès lundi 23 novembre. Selon le Commissaire européen Dimitri Avramopoulos en charge du dossier, « tout est désormais revenu à la normale » entre le Pakistan et l’UE. Les procédures de rapatriement vont donc pouvoir reprendre dans un contexte migratoire toujours très tendu en Europe.

Bangladesh : 2 activistes politiques arrêtés pour diffusion de propagande pro-Daech

Channel News Asia – 2 membres du parti religieux Jamaat-e-Islami ont été arrêtés ce mercredi 25 novembre durant un raid de la police à Dacca. Ils sont accusés de diffuser de la propagande soutenant le groupe terroriste Etat Islamique (EI), notamment via un compte Facebook au nom de « Jihadi John », le surnom d’un bourreau de Daech, vu en train de décapiter des otages (voir ici son portrait dressé par la BBC). L’EI a revendiqué plusieurs attaques sur le territoire du Bangladesh dont le meurtre de 2 étrangers il y a peu.
Par Nicolas Sridi, avec Arnaud Dubus à Bangkok, Victor Yu à Taipei, Anda Djoehana Wiradikarta et Clea Chakraverty à Paris