Revue de presse économique - 21 août 2015

L'Eco de la presse asiatique

Copie d'écran du compte Twitter de l’agence officielle chinoise Xinhua, le 21 août 2015
Copie d'écran du compte Twitter de l’agence officielle chinoise Xinhua, le 21 août 2015.
Les bourses chinoises sont de nouveau en chute libre ! L’index clé de Shanghai a dévissé de 4,2 % ce vendredi 21 août, avec un recul de 11 % sur l’ensemble de la semaine, indique l’agence Chine Nouvelle sur son compte officiel Twitter. Ces mauvaises nouvelles en provenance de la deuxième économie du monde ont des répercussions sur l’ensemble de l’Asie. Jeudi, le Tenge Kazakh s’est effondré après qu’Astana a décidé de laisser flotter la monnaie nationale. Les seules bonnes nouvelles ou presque viennent du secteur touristique, avec l’arrivée notamment d’Airbnb en Chine et un accord aérien entre la Nouvelle Zélande et le Cambodge.

ASIE DU NORD-EST

Tourisme

Chine : Airbnb emménageSouth China Morning Post (19.08.2015) – Airbnb débarque en Chine. La plate-forme communautaire de location et de réservation de logements de particuliers vient de conclure un partenariat avec Sequoia Capital China et Broadband Capital dans le but d’étendre sa présence sur le marché chinois. Ces deux fonds d’investissements avaient déjà permis l’implantation de LinkedIn en Chine. Le nouveau partenariat a fait la Une de nombreux titres en Asie dont celle du South China Morning Post à Hong Kong. On parle ici d’une levée de fond de plus de 1,5 milliards de dollars, avec des investisseurs tels que la Banque centrale de Chine (People’s Bank of China). En pleine expansion, la startup américaine regarde vers l’Asie et notamment vers la Chine, après des débuts en fanfare en Corée du Sud et à Singapour.
Dans un billet de blog annonçant la signature de ce nouveau partenariat, Brian Chesky évoquait le besoin de « comprendre les besoins et les désirs des voyageurs chinois à l’étranger ». Le patron d’Airbnb ne vient pas en Chine par hasard. Depuis quelques années déjà, les touristes chinois augmentent de façon exponentielle. Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, les voyageurs chinois ont consommé 109 millions de voyages à l’étranger en 2014. Ils restent aussi dans le top des touristes les plus dépensiers, avec plus de 129 milliards de dollars d’achats à l’étranger. Au cours des douze derniers mois, les voyages chinois hors des frontières via Airbnb ont ainsi augmenté de… 700 % ! Mais attention, la concurrence est rude. L’Américain est en effet loin d’être le seul sur le marché. Son rival domestique Tujia.com fait partie des nombreux voyagistes chinois du net capables de débloquer des milliards de yuans dans leur stratégie d’expansion.

PIB

Chine : y a-t-il un pilote dans l’avion ?BloombergBusiness (20.08.2015) – Sur les réseaux sociaux, les petits malins s’interrogeaient cette semaine sur ce que deviendrait la couverture chinoise de l’agence Bloomberg, suite à la visite de Michael Bloomberg au Vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli mardi à Pékin, rapportée dans le Quotidien du Peuple. La réponse, la voici dans ce long article intitulé : « Rencontre avec l’équipe des sages du (président) Xi chargée d’éviter un atterrissage brutale de la Chine ». Sous-titre : « Voici la demi-douzaine de personnes les plus importantes en lutte avec l’énorme économie chinoise. » Y a-t-il un pilote dans l’avion pour éviter le crash de l’économie chinoise ? Oui et même plusieurs, répond Bloomberg qui dresse ici le portrait de grandes figures du pouvoir communiste : du Premier ministre Li Keqiang, en passant par le gouverneur de la banque de Chine Zhou Xiaochuan, ou Liu He, le directeur du bureau de la planification économique. Des hommes qui comptent à un moment où les sismographes économiques s’affolent. La production industrielle chinoise a atteint son plus bas niveau depuis 2009, souligne le Financial Times. Tous les secteurs y compris celui des smartphones sont affectés. Les ventes de véhicules sont également en recul : moins 4 % en juin comparé à la même période.

Électronique

Chine : Lenovo licencie 3 200 cadresCaixin (14.08.2015) – Le géant chinois de l’électronique Lenovo a-t-il été trop gourmand lors de ses récentes acquisitions ? Une chose est certaine, Lenovo perd de l’argent. Le groupe a vu son bénéfice net chuter de 51 % au second trimestre cette année et pense désormais à se restructurer. Dans un rapport non officiel diffusé le 13 août, Lenovo a annoncé le licenciement prochain de 3200 de ses cadres. Le plus grand fabricant mondial d’ordinateurs a reconnu faire face à des difficultés et notamment à une baisse drastique de la demande pour les PC individuels. Le groupe se dit confronté à la pression des taxes estimées à 292 millions de dollars qui ont suivi la question de l’acquisition de Motorola Handset Buisness. Lenovo a par ailleurs racheté à Google Motorola Mobility ; les deux groupes ont écoulé 16, 2 millions de smartphones au second trimestre, et concédé là aussi une perte de 4,8 % de leurs parts de marché combinée.

ASIE DU SUD

PIB

Inde : prévision de croissance ramenée à 7 % pour 2015The Hindu BusinessLine (18.08.2015) – L’agence de notation Moody’s ramène les prévisions de croissance de l’Inde de 7, 5 % à 7 % en 2015. L’agence justifie sa décision en faisant part de ses préoccupations concernant la mousson et surtout la « lenteur » des réformes. Moody’s reste toutefois optimiste pour l’année prochaine et maintient sa prévision à 7,5 % pour 2016. La croissance de la consommation continuera d’être soutenue notamment, l’inflation étant tombée à des niveaux relativement bas par rapport aux normes passées du pays et une démographie favorable. « Sauf un grand choc sur les prix des produits de base ou une inflation alimentaire, nous pensons que les objectifs d’inflation de la banque centrale sont réalisables. »

Nucléaire

Pakistan : Inauguration d’une nouvelle centrale nucléaire à KanuppDawn (20.08.2015) – Le Premier ministre pakistanais a inauguré jeudi le projet K-2 de la centrale de Karachi (KANUPP), annoncent en cœur les médias pakistanais. Ce nouveau projet devrait générer 1100 MW d’électricité. Le chef du gouvernement a félicité la commission à l’énergie atomique pour cette nouvelle centrale construite par la China National Nuclear Corporation (CNNC). « La construction des centrales K-2 et K-3 va renforcer l’amitié indéfectible entre nos deux nations », a fait savoir Nawaz Sharif.

ASIE CENTRALE

Taux de change

Kazakhstan : la monnaie en chute libreReuters (20.08.2015) – Sous pression, le tenge a perdu plus d’un quart de sa valeur jeudi. Pour tenter de freiner la dégringolade, Astana a décidé de laisser flotter sa monnaie. Gros producteur de pétrole, le pays est frappé de plein fouet par la chute des cours mondiaux du brut. Ce changement de politique monétaire intervient également dans un contexte de dévaluation et de dépréciation des monnaies chez les principaux partenaires et concurrents du pays, à commencer par le rouble russe l’année dernière et le yuan chinois la semaine dernière. Suite à la décision du gouverneur de la banque centrale kazakh, la valeur du tenge a reculé jeudi de 26, 2 %, avec 255,26 tenge échangés pour un dollar. Le plus grand producteur de pétrole d’Asie centrale a subi une baisse de 40 % de ses exportations entre janvier et juillet dernier, indique de son côté le ministre de l’Economie Yerbolat Dosayev, en raison de la forte baisse des prix mondiaux du pétrole et des matières premières.

Matières premières

Mongolie : Recul des exportations de charbonThe UB Post (16.08.2015) – Encore une avalanche de chiffres en provenance de ce site anglophone mongole. Des statistiques qui feront probablement plaisir aux défenseurs de l’environnement, mais qui contrarient le secteur minier. Les exportations de charbon ont diminué de 2,5 millions de tonnes par rapport à la première moitié de 2014, lorsque le pays a exporté 9,4 millions de tonnes de charbon. Dans la première moitié de 2015, la Mongolie a exporté 663 800 tonnes de cuivre ; 2,3 millions de tonnes de minerai de fer ; 4 tonnes d’or ; 6,9 millions de tonnes de charbon et 514 500 tonnes de pétrole.

ASIE DU SUD-EST

Aérien

Cambodge-Nouvelle Zélande : Bientôt des vols directsThe Cambodia Daily (20.08.2015) – Phnom Penh et Wellington ont signé mercredi un accord bilatéral sur les services aériens qui à terme devrait permettre l’ouverture de liaison directe entre le Cambodge et la Nouvelle Zélande. « Nous croyons que l’accord de services aériens que nous signons aujourd’hui, a déclaré le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères, offrira à Air New Zealand un meilleur accès aux principaux aéroports. » Les autorités cambodgiennes estiment qu’il est encore trop tôt pour prédire la viabilité des vols directs entre les deux pays.

Agroalimentaire

Indonésie : tribune contre les importations de bœuf australienThe Jakarta Post (18.08.2015) – L’article reste en tête des articles les plus lus du Jakarta Post ce vendredi. Il s’agit d’une tribune signée de Pierre Marthinus dans laquelle l’universitaire dénonce les importations indonésiennes de bovins, de viande en boite et de blé en provenance d’Australie. Pour sa sécurité alimentaire, « l’Indonésie doit éliminer sa dépendance à l’Australie en faveur de partenaires de négociations alternatifs – tels que l’Inde ou la Russie – qui peuvent offrir un approvisionnement alimentaire plus sûr et plus fiable, procurer des avantages stratégiques et (plus en rapport) avec les aspirations de l’Indonésie comme puissance montante. »
Cambodge : l’agriculture, clé de la réduction de la pauvretéThe Cambodia Daily (21.08.2015) – La Banque mondiale est inquiète. Dans son dernier rapport, l’institution demande aux autorités cambodgiennes de faire le nécessaire pour aider les agriculteurs. Une croissance de 5 % de l’activité agricole est indispensable pour réduire la pauvreté, affirme le rapport. La flambée des prix des produits de base et l’expansion des terrains agricoles a contribué à développer les campagnes de 5,3 % entre 2004 et 2012, soit l’une des croissances « parmi les plus élevées au monde », avec des salaires agricoles en hausse de 206 %. Mais avec la chute des prix des matières premières et des terres agricoles plus difficiles à trouver, la croissance de l’agriculture cambodgienne est tombée à 1% en 2014, poursuivent les experts de la banque mondiale, et la lutte contre les disparités sociales s’en trouve altérée.

Par Stéphane Lagarde

A propos de l'auteur
Stéphane Lagarde
Stéphane Lagarde est l'envoyé spécial permanent de Radio France Internationale à Pékin. Co-fondateur d'Asialyst, ancien correspondant en Corée du Sud, il est tombé dans la potion nord-est asiatique il y a une vingtaine d’années.