Revue de Presse Asie - 23 juillet 2015

Succession thaïlandaise, internautes chinois et dilemme des déplacés japonais

Copie d’écran du site China Daily
Copie d’écran du site China Daily

Asie du Sud-Est

Thaïlande : la succession royale en questionNew Mandala – Quelles sont les implications de la succession royale en Thaïlande – décès ou abdication du roi Bhumibol Adulyadej – qui s’approche de plus en plus? C’est à cette question particulièrement sensible que s’attaque un chroniqueur du site New Mandala. Il tente de décrypter les luttes de pouvoir entre factions militaires et les conséquences de la montée sur le trône du prince Vajiralongkorn à la fois sur l’avenir de l’institution monarchique et sur la stabilité de la Thaïlande.
Thaïlande/Vietnam : vers un rapprochement ?Bangkok Post – Lors de la visite du premier ministre vietnamien à Bangkok, le chef du gouvernement thaïlandais a rappelé que les deux pays sont « amis et non compétiteurs » et ce alors que le Vietnam commence à prendre le pas sur la Thaïlande comme base manufacturière d ela région. Prayut Chan-ocha a promis à l’occasion de cette visite que son pays deviendrait l’un des principaux investisseurs du Vietnam et il a invité en retour son homologue à adhérer à l’international du caoutchouc.
A l’issue de cette visite, les deux pays ont prévu un plan pour promouvoir le tourisme, notamment via la création d’une interconnexion au travers du Laos et grâce au développement de nouvelles liaisons maritimes et aériennes. Le commerce entre les deux pays devrait atteindre 20 millions d’US$ d’ici à 2020.
Laos : un « trafic » de footballeur africain mineur découvert ?Vientiane Times.com et BBC – La Fédération de football laotienne va mener une enquête sur un club de football local de la région de Pakse après des plaintes émanant de jeunes footballeurs africains mineurs clamant avoir été « obligé de signer des contrats ». Les dits contrats n’ont en plus jamais été respectés comme le rapporte l’un des plaignants, Kesselly Kamara, jeune adolescent de 14 ans venu du Libéria qui rapporte à la BBC dormir sur le sol dans les vestiaires du stade et n’avoir jamais été payé.

Asie du Nord-Est

Chine : nouvelle augmentation du nombre d’internautesSouth China Morning Post – Les chinois sont décidément hyperconnectés comme nous le rapporte le quotidien hongkongais. En effet, selon les derniers chiffres publiés ce jour par le centre d’informations sur les réseaux internet en chine, le nombre d’usagers a franchi la barre des 668 millions pour établir une nouvelle hausse de 2,91% par rapport à la fin de l’année 2014 (soit plus de 18 millions de nouveaux usagers !). Et la proportion de ceux utilisant un smartphone pour naviguer progresse elle aussi pour attendre 89 %. En conséquence le e-commerce touche aujourd’hui près de 270 millions de personnes selon le centre, ce qui représente une hausse de plus de 14% par rapport aux chiffres de l’année 2014.
Chine : vers la fin de la loi sur l’enfant unique ?China Daily – Le porte parole du ministère du planning familial et de la santé publique a rappelé qu’aucune date n’avait été fixée pour la fin de la politique de l’enfant unique. Le ministère a ainsi tenu à infirmer une sortie annoncée depuis quelques jours par différents médias nationaux et internationaux comme prévu pour le courant de l’année.
Japon : le dilemme des déplacés de FukushimaJapan Times – Plus de quatre ans après la catastrophe de Fukushima ; et alors que le gouvernement nippon s’apprête à donner son feu vert au repeuplement de la zone autrefois abandonnée, beaucoup de déplacés s’interrogent. Comme Satoru Yamauchi, un ancien propriétaire d’un restaurant de nouilles qui se confie au quotidien : « je veux récupérer ma vie d’avant ; mais je ne suis pas sûr que cela soit encore possible là bas ». Monsieur Yamauchi vit aujourd’hui à Tokyo avec ses quatre enfants depuis son déplacement ordonné par le gouvernement en avril 2011 après l’accident nucléaire afin de protéger les populations des pollutions toxiques. L’avis d’évacuation sera officiellement levé pour toutes les zones proches de la central en mars 2017 a d’ailleurs affirmé le premier ministre japonais. Et le journal de nous informer qu’un an après cette date, l’indemnité mensuelle de 100 000 yens (que verse l’entreprise Tokyo Electric Power Co. (exploitante de la centrale) pour « compensation psychologique » à tous les déplacés cessera. Pour les activistes c’est un moyen de faire pression sur les habitants pour qu’ils regagnent leur ancien logement au plus vite. Pour autant conclut notre chef auparavant connu pour ses tempura aux légumes, le dilemme est profond car « vous ne pouvez pas travailler dans une ferme, vous ne pouvez pas faire pousser du riz, vous ne pouvez même pas récolter des plantes (…). Le restaurant était ma vie mais il n’y a rien de bon à retourner là bas ».

Asie du Sud

Inde : Greenpeace ouvre un combat judiciaireThe Times of India – Greenpeace Inde a annoncé qu’elle allait saisir les tribunaux afin de lutter contre les charges « malveillantes » dont l’ONG fait l’objet dans l’état du Tamil Nadu qui menace de lui enlever son autorisation administrative. « Greenpeace Inde fait l’objet de discrimination hostile » a déclaré Vinuta Gopal le codirecteur exécutif de l’organisation. Cela fait maintenant quelques mois que l’ONG et le gouvernement se livrent à un véritable bras de fer (« lire notre article ») qui espère pourtant pouvoir rapidement se remettre au travail et mener des actions pour un accès « à l’air pur, à l’eau potable et à l’électricité pour tous les indiens » selon les mots de Vinuta Gopal.

La rédaction d’Asialyst