Société
événement

Conférence le 3 décembre : "La liberté du rire en Chine" par Marie Holzman

Femmes de la minorité Dai en Chine. (Source : Maison de la Chine)
Femmes de la minorité Dai en Chine. (Source : Maison de la Chine)
A ne pas manquer ! Le lundi 3 décembre à 18h30, Asialyst vous recommande la conférence « La Liberté du rire en Chine ». Elle aura lieu à la Maison de la Chine à Paris. Réservation obligatoire : pour s’inscrire, cliquez ici.
L’humour chinois ne connaît guère de limites. Grâce aux jeux de mots, aux ritournelles, aux expressions en quatre caractères et à la tradition des théâtres de rues, les Chinois savent trouver le mot pour rire. Si le pouvoir censure parfois quelques concepts, la rue sait contourner l’obstacle et ouvrir de nouveaux chemins créatifs. Un univers subversif à découvrir ! Lorsque quelqu’un veut exprimer son désir de liberté, il écrit : « Ma chérie, je veux t’aimer à la folie. Et si on veut m’imposer des limites, je les arracherai ! » Tous ses lecteurs comprennent et toute la Chine éclate de rire. Un tour de force ?
Intervenant : Marie Holzman, écrivain, journaliste indépendante, présidente de l’Association Solidarité Chine depuis 1990. Elle est actuellement collaboratrice de la revue Politique Internationale et auteur de nombreux ouvrages et essais sur la Chine.
La sinologue Marie Holzman.
La sinologue Marie Holzman. (Crédits : AFP/GAX ; source : RTS)
L’entrée est à 10 euros par personne – 50% de réduction pour les étudiants – sur préinscription obligatoire, car le nombre de places est limité. Pour vous inscrire, cliquez ici. La Conférence aura lieu le lundi 3 décembre à 18h30 à la Maison de la Chine, 76 rue Bonaparte, Paris 6e – Métro Saint-Sulpice.
A propos de l'auteur
Joris Zylberman
Joris Zylberman est directeur de la publication et rédacteur en chef d'Asialyst. Ancien correspondant à Pékin et Shanghai pour RFI et France 24, cofondateur de la société de production Actuasia, écrit, réalise et produit des reportages sur la Chine depuis 9 ans. Il est co-auteur des Nouveaux Communistes chinois (Armand Colin, 2012) et co-réalisateur du documentaire “La Chine et nous : 50 ans de passion” (France 3, 2013).