Politique
L'Asie du Sud dans la presse

Inde : Jayalalithaa, la "Mère" du Tamil Nadu dans un état critique

Des prières sont organisées dans tout le Tamil Nadu et le reste de l'Inde pour le rétablissement de Jayalalithaa, ministre-en-chef de l'Etat du Sud indien victime d'un arrêt cardiaque hier dimanche 4 décembre. (Crédit : AFP PHOTO / INDRANIL MUKHERJEE)
Des prières sont organisées dans tout le Tamil Nadu et le reste de l'Inde pour le rétablissement de Jayalalithaa, ministre-en-chef de l'Etat du Sud indien victime d'un arrêt cardiaque hier dimanche 4 décembre. (Crédit : AFP PHOTO / INDRANIL MUKHERJEE)
Le Tamil Nadu retient son souffle. Depuis que sa quintuple ministre-en-chef, Jayalalithaa, a été victime d’un arrêt cardiaque hier dimanche 4 décembre, les habitants de cet Etat fédéral du Sud indien sont suspendus aux communiqués de l’hôpital Apollo de Chennai, où « Amma » (la « mère », en tamoul) est soignée depuis le 22 septembre – initialement pour fièvre et déshydratation.
Les dernières nouvelles faisaient pourtant état d’un « recouvrement complet ». Après plusieurs mois d’hospitalisation, Jayalalithaa a fait une rechute et se trouve dans un état critique depuis que son cœur s’est arrêté hier. La ministre en chef du Tamil Nadu et secrétaire générale du parti dravidien AIADMK (All India Anna Dravida Munnetra Kazhagam) se trouve désormais sous « dispositif d’assistance extracorporel de membrane cardiaque ». Concrètement, résume le site Firstpost, les fonctions cardiaques et pulmonaires de la star de cinéma devenue femme politique de premier rang sont prises en charge par une machine.
Tous les ministres de son gouvernement ont été rappelés à Chennai, indique The Indian Express. L’afflux de partisans aux abords de l’hôpital a nécessité l’intervention de 1000 membres du personnel hospitalier ainsi que de « légers coups de matraque » par la police afin de « maîtriser la foule ». Des prières sont organisées dans l’ensemble de l’Etat fédéral et au-delà en faveur de son rétablissement.
Seules les informations distillées par l’hôpital sont à prendre en considération, et toutes les nouvelles circulant sur les réseaux sociaux ne sont que spéculation, avertit Firstpost. Mais la tentation est grande de se renseigner par tous les moyens pour les partisans d’Amma, figure politique éminente du Tamil Nadu dont elle occupe pour la cinquième fois le poste de ministre-en-chef, ayant réussi la prouesse d’une réélection au mois de mai – pour la première fois dans l’histoire de l’Etat (voir notre revue de presse du 19 mai). Asialyst lui avait alors consacré un portrait, à lire ou relire.
Par Alexandre Gandil

Les autres faits du jour en Asie du Sud

Afghanistan : les Talibans prêts à proposer un cessez-le-feu pour contenir Daech, rapporte le South China Morning Post

Inde : Modi désigné « personnalité de l’année » par les lecteurs du Time d’après un sondage en ligne, rapporte le India Today

A propos de l'auteur