Revue de presse Asie - 22 mars 2016

Attentats de Bruxelles, Taipei vs Jakarta en Mer de Chine et Zika au Bangladesh

Les principaux médias asiatiques ont mis en place une couverture "live" des attentats de Bruxelles.
Les principaux médias asiatiques ont mis en place une couverture live des attentats de Bruxelles. Copie d'écran de First Post, le 22 mars 2016

Attentats de Bruxelles

A l’heure de notre revue de presse quotidienne sur l’actualité en Asie, les médias du continent sont dominés, comme en Europe, par les attentats de Bruxelles dont le bilan tragique ne cesse de s’alourdir. Des attentats « aveugles, violents et lâches », selon les mots du Premier ministre belge Charles Michel.

Si l’on ignore toujours qui est derrière ces explosions en série (deux dans le grand hall des départs de l’aéroport de Zaventem et une troisième dans la station de métro Maelbeek, proche du Parlement européen dans l’est de la ville), les principaux quotidiens asiatiques ont tous mis en place un live pour couvrir en direct les événements. Que ce soit le South China Morning Post à Hong Kong, le China Daily à Pékin, le Straits Times à Singapour ou encore Times of India à Dehli, tous les principaux journaux asiatiques titrent sur ces tragiques évènements et ont mis en place une couverture médiatique complète. Le Times of India peut même reporter en direct qu’« aucune victime indienne n’est pour l’instant à déplorer ».

Sans surprise, l’Asie se préoccupe de la situation en Europe, alors que le terrorisme international touche également les deux continents. Ainsi, le quotidien américain The Washington Post de nous indiquer que les principales bourses asiatiques fermaient en baisse aujourd’hui à la suite des attaques de Bruxelles, alors même que les bourses européennes ouvraient elles aussi en baisse : – 0,8 % pour le CAC40 français, – 0,9 % pour le DAX allemand ou encore – 0,9 % pour le FTSE anglais.

Asie du Nord-Est

Korea Times – Ce n’était pas la fin de l’histoire. A la suite de l’accord signé le 28 décembre dernier entre Tokyo et Séoul sur les « femmes de réconfort », et notamment leur compensation financière via la création d’un fonds, deux délégations se sont rencontrées ce mardi 22 mars à Tokyo pour évoquer plus en détail les mesures à mettre en place. Des sources diplomatiques proches des négociations rapportées par le quotidien coréen nous apprennent qu’au cours de la discussion une « possible seconde rencontre entre la présidente Park Geun-hye et le Premier ministre Shinzo Abe a été évoquée ». Cette rencontre pourrait avoir lieu en marge du sommet sur la sécurité nucléaire prévu à Washington du 31 mars au 1er avril prochains. L’objectif est de régler les derniers différends et de faire taire les diverses critiques qui se sont fait jour depuis la signature de l’accord (voir notamment le Regard d’Eglise d’Asie et la chronique de notre expert Stéphane Mot).
Japan Times – Que se passe-t-il entre Taïwan et l’Indonésie ? Le gouvernement de Taipei a fait savoir aujourd’hui qu’il ouvrait une enquête autour d’une possible altercation maritime intervenue hier lundi 21 mars dans le détroit de Malacca entre entre un bateau indonésien qui aurait poursuivi et tiré sur deux bateaux de pêche taïwanais. Chang San-cheng, le Premier ministre taïwanais a appelé son homologue indonésien a faire toute la lumière sur cette affaire en rappelant que « l’utilisation de la violence est intolérable ».

Asie du Sud-Est

The Straits Times – Quel sera la position exacte d’Aung San Suu Kyi à la tête de la Birmanie ? Ce mardi 22 mars, la prix Nobel de la paix a été nommée dans la composition du futur gouvernement birman, sans toutefois qu’aucune précision n’ait été aporté sur son poste. Selon les mots du porte-parole du parlement, « je présente ici aujourd’hui au parlement les noms de ceux choisis par le nouveau président-élu qui seront amenés à devenir ministre ». Un vote du parlement devrait intervenir plus tard dans la semaine pour confirmer ces nominations. Selon des experts cités par le quotidien singapourien, « la dame de Rangoun » pourrait se voir confier le ministère des Affaires étrangères, ce qui lui conférerait « une aura internationale » mais surtout « un siège au conseil de sécurité du pays, encore majoritairement dominé par les militaires ».
The Jakarta Post – Près de 10 000 chauffeurs de taxis ont manifesté ce mardi 22 mars dans la capitale indonésienne et promettent de recommencer demain à l’échelle du pays si le gouvernement ne répond pas à leur demande d’interdiction des applications de covoiturages et autres transports (et notamment Uber et Grab). Selon le porte-parole des chauffeurs de taxi, depuis l’apparition de ces applications pour smartphones, le revenu moyen des chauffeurs à drastiquement baissé, passant de 150 000 Rp/jour (soit 10 €) à 30 000 Rp/jour (soit 2 €).

Asie du Sud

Channel News Asia (avec Reuters) – Le ministère bangladais de la Santé a confirmé ce matin l’existence du virus Zika chez un patient de 67 ans « n’ayant jamais été à l’étranger ». En février 2016, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé que le virus Zika constituait une « urgence de santé publique de portée internationale » après la prolifération de ce dernier depuis le Brésil jusqu’au continent américain et aux Caraïbes. Ce n’est pas le premier cas en Asie, ont confirmé ce mardi 22 mars les autorités sanitaires du pays – un cas a notamment été confirmé ce jour en Corée du Sud selon le Korea Times.
Dawn – Jan Muhammad, un habitant de Quetta (la capitale de la province du Balouchistan) est l’heureux papa de deux nouveau-nés ; ce qui porte sa descendance à un total de 35 enfants (dont 21 filles et 14 garçons). L’homme de 43 ans et ses trois femmes vivent en bordure de Quetta où il exerce le métier de docteur et de trader. Il ne compte pourtant pas s’arrêter en si bon chemin et envisage d’avoir 100 enfants !
Par Antoine Richard, avec Anda Djoehana Wiradikarta à Paris.