Revue de presse économique - Vendredi 7 août 2015

L'Eco de la presse asiatique du 07 Août 2015

Copie d’écran du site Caixin, le 3 août 2015
Copie d’écran du site Caixin, le 3 août 2015
Voilà un moment que l’on parle de la fin du Made in China et des exportations chinoises à bas coûts. Mais la fin de l’atelier du monde, n’est pas la fin du monde. Alors que la production industrielle ne cesse de reculer, la demande pour les services s’envole dans les mégalopoles en Chine. Même chose en Inde avec une arrivée massive des investisseurs dans le secteur de l’assurance. Les usines déménageant dans le Sud de l’Asie, comme ce fabricant de basket sud-coréen projetant de s’implanter dans l’île de Java.

Industries

Chine : La production industrielle à son plus bas niveau depuis deux ansCaixin Online (03.08.2015) – Le Made in China n’est plus ce qu’il était. Signe de l’époque, avec le temps tout fout le camp, y compris ce qui a fait la croissance chinoise pendant plus de trois décennies, à savoir ces usines grises et pollueuses où le monde entier venait fabriquer à prix riquiqui le rêve maxi de la classe moyenne occidentale. La Chine change de modèle économique et l’activité industrielle ne cesse de reculer. L’indice des directeurs d’achats (IDA) du secteur manufacturier a ainsi atteint son plus bas niveau en deux ans, selon le magazine Caixin. Les chiffres sont également repris par le Quotidien du Peuple : « l’IDA a reculé de 49,4 en juin à 47,8 en juillet, soit le niveau le plus bas depuis juillet 2013 », écrit l’organe officiel du pouvoir chinois. Le repli du mois de juillet est le plus marqué depuis novembre 2011, en raison de conditions de marché moins favorables et d’une baisse de la demande. Dans le même temps, Caixin note une forte croissance dans le secteur des services. Le Caixin China Purchasing Manager’s Index a atteint 53,8 points, son plus haut niveau en 11 mois.

Assurance

Inde : Les investisseurs se précipitent sur le secteur de l’assuranceThe Times of India (31.07.2015) – L’Inde aura vécu cette année son printemps de l’assurance. Selon les chiffres fournis par le parlement, le secteur de l’assurance a reçu près de 185 millions de dollars d’investissements directs entre mars et mai 2015. C’est 47,14 millions de dollars de plus qu’à la même période l’an passé. Il faut préciser qu’en avril dernier, la banque centrale indienne a décidé de relever le plafond des investissements étrangers directs dans l’assurance à 49 %.

Textile

Indonésie : une usine sud-coréenne de chaussures de sports s’implante à JavaThe Jakarta Post (07.08.2015) – Le taux de chômage a légèrement augmenté en Indonésie passant de 5,7 % à 5,81 % en février, indique l’Agence centrale des statistiques (BPS). 7,45 millions d’Indonésiens sont aujourd’hui sans emploi sur une population active de 128 millions de personnes. Jakarta est en concurrence avec l’ensemble des pays du Sud-Est asiatique pour attirer des compagnies étrangères susceptibles de créer des emplois. C’est le cas notamment dans l’île de Java, où les autorités ont mis en place des mesures pour aider une compagnie de chaussures de sports sud-coréenne à s’implanter. Le groupe sud-coréen entend investir 120 million de dollars dans le centre de Java pour une nouvelle usine qui devrait employer 20 000 ouvriers. Six fournisseurs du groupe pourraient accompagner cette implantation, ce qui porterait à 50 000 le nombre d’emplois créés.

Télécommunications

Thaïlande : les smartphones français Wiko arrivent sur le marchéThe Bangkok Post (29.07.2015) – Pour ceux qui ne le savaient pas encore, il existe bien un fabricant français de smartphones. Basée à Marseille, la société Wiko entend exporter sa dernière innovation en Thaïlande. Avec ses 5,1 millimètres d’épaisseur pour 98 grammes, le Wiko Highway pure 4 G serait même à en croire le Bangkok Post, le plus ultra-light des ultra-lights sur le marché. Vendu à 7990 bahts (un peu plus de 200 euros) avec des écouteurs trendy et une boite luxe, le dernier Wiko « est un joli cadeau pour celles et ceux qui n’ont pas acheté de smartphone ces deux dernières années », ajoute le Post.

Matières premières

Pakistan : pas de pénurie de sucre dans le PendjabDawn (06.08.2015) – Le président de l’Association des producteurs de Sucre pour la zone du Pendjab est formel : une pénurie de sucre est impossible dans la plus peuplée et plus riche des provinces du Pakistan. Selon Javed Kayani, les affirmations selon lesquelles les usines auraient retardé les livraisons afin que les prix augmentent, sont sans fondement. Ce dernier confirme toutefois que les usines ont pu conserver des stocks importants sans faire de vente le mois dernier, afin de garantir un revenu correct aux agriculteurs. Au cours des quatre dernières années poursuit ce dernier, les stocks excédentaires ont permis de maîtriser le prix de la canne à sucre autour de 180 roupies les 40 kilos, soit 62 ou 63 roupies par kg.

Nucléaire

Vietnam-Russie : accord pour la construction de la centrale de Ninh Thuan 1VietnamNet (06.08.2015) – L’accord signé le 30 juillet doit permettre la construction de deux groupes de réacteurs pour la centrale Ninh Thuan 1 d’une capacité de 1200 MW, selon l’entreprise russe Rosatom. D’après l’agence Sputnik, le côté russe devrait investir 8 milliards de roubles dans le projet, soit un peu plus de 113 millions d’euros. Au total, le Vietnam entend construire 13 centrales nucléaires d’une capacité totale de 15 Gigawatts d’ici à 2030, et donc capable de fournir 10 % des besoins en électricité du pays.

Relations internationales

L’Inde en affaire avec l’Etat Islamique ?The Times of India (01.08.2015) – Elle est curieuse, mais tout ce qu’il y a de plus sérieuse cette question posée en manchette du Times of India. « L’Inde ferait-elle des affaires avec l’Etat Islamique en Libye ? », demande Manish Tewari. La question détonne, car elle vient d’un membre du Congrès indien. Dans un premier temps, l’ancien ministre de l’Information s’est d’abord félicité sur son compte officiel twitter de la libération de deux otages indiens en Libye, avant de s’interroger sur d’éventuels liens entre les services secrets indiens et Daech. Une remarque jugée déplacée par bon nombre de commentateurs : « La méthode qui consiste a s’exprimer avec une langue fourchue est plutôt quelque chose que l’on voit habituellement côté pakistanais », a ainsi affirmé le porte-parole du Bharatiya Janata Party (BJP), trouvant désobligeant le fait de se réjouir de la libération de deux ressortissants indiens, tout en mettant en doute les moyens du gouvernement pour parvenir à cette issue heureuse.

Salaires

Corée du Sud : 1 salarié sur 7 gagne moins que le salaire minimumThe Chosun Ilbo (04.08.2015) – La Corée du Sud est connue pour son cinéma, la K-Pop, ses chaînes de café, ses voitures et ses centrales nucléaires… Elle l’est moins pour la faiblesse des… salaires ! Selon le très conservateur quotidien Chosun, un employés sur 7 en Corée serait payé en-dessous du salaire minimum. C’est grave docteur ? Oui, car cela concerne près de 15 % des salariés aujourd’hui dans le pays, sachant que la proportion moyenne de salariés payés en-deçà du salaire minimum est de 5,5 % dans l’ensemble des 20 pays de l’OCDE. Les Etats-Unis sont à 4,3 %, le Japon à 2 %. La Corée du Sud avec ses 14,7 % d’ouvriers sous payés arrivent en tête de liste et en troisième place sur le podium du déshonneur derrière la Lituanie et le… Luxembourg ! Les données qui ont permis de fournir ses résultats remontent à 2010-2013. L’OCDE note aussi que l’enquête n’inclut pas les petites entreprises pourtant très nombreuses en Corée.

Sports

Le Chinois le plus riche veut s’acheter le TriathlonSouth China Morning Post (07.08.2015) – Des yuans pour s’acheter « l’homme de fer ». L’accord n’est pas encore signé et d’autres acheteurs potentiels restent en lice, mais le groupe Wanda serait bien placé pour conclure l’affaire selon l’agence Reuters reprise par le South China Morning post. Le conglomérat d’investissement et d’immobilier dont le siège se trouve à Dalian dans le nord-est de la Chine, a mis 850 millions de dollars sur la table. Objectif : Acquérir l’américain World Triathlon Corp, autrement dit le propriétaire américain de la franchise « Ironman Triathlon », le fameux « homme de fer » dont on vous parlait à l’instant. Il faut dire que la compétition se déroule chaque année dans plus de 20 pays et qu’elle ne laisse guère de place aux mous du genou. « Ironman » est un triathlon longue distance qui comprend un parcours de 3,86 km à la nage, une course de vélo de 180 km et un marathon de 42,2 km, ensembles d’épreuves à achever en moins de 17 heures. Danseuse ou nouvelle lubie de milliardaires chinois, en réalité, c’est d’abord un très bon retour sur investissement que cherche Wang Jianlin, patron de Wanda et homme le plus riche de Chine. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un groupe chinois s’intéresse aux actifs américains dans le sport, le secteur offrant des licences à croissance très rapide. Connu en Chine pour ses centres commerciaux, le groupe Wanda élargit désormais ses investissements hors des frontières. Il a notamment racheté l’entreprise suisse de marketing sportif, Infront Sports & Medias pour un peu plus d’un milliard d’euros en février dernier.

La rédaction d’Asialyst