Revue de presse Corée du Nord - 12 octobre 2016

Corée du Nord : un haut diplomate purgé, envoyé à la campagne en rééducation

Au moins 814 défections ont eu lieu depuis le début de l'année. Copie d'écran de Korea Joongang daily, le 12 octobre 2016.
Au moins 814 défections ont eu lieu depuis le début de l'année. Copie d'écran de Korea Joongang daily, le 12 octobre 2016.
Joonggang Ilbo – Après les défections, l’heure des punitions. Le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères, envoyé spécial de Pyongyang en Europe, Kung Sok-ung a été purgé et envoyé à la campagne en réeducation. Il a été condamné après avoir été jugé responsable de la défection de l’ambassadeur adjoint de la Corée du Nord à Londres, Thae Young-Ho, en juillet dernier, l’une des plus importantes ces dernières années (voir notre revue de presse du 17 août).

Depuis le début 2016, les défections s’enchaînent en Corée du Nord. Au total, il y en aurait eu au moins 814. Au moment de la défection de Thae Yong-Ho, un autre diplomate coréen basé à Vladivostok aurait lui aussi disparu avec une importante somme d’argent. Le 5 octobre dernier, un officiel du ministère nord-coréen de la Santé détaché à l’ambassade du « royaume ermite » à Pékin qui aurait déserté avec sa famille et chercherait à rejoindre la Corée du Sud. Quelques jours avant cette nouvelle défection, le 1er octobre, la présidente sud-coréenne Park Geung-Hye avait par ailleurs appelé les citoyens du Nord à fuir vers Séoul.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don