Revue de presse Taïwan - 21 septembre 2016

Taïwan : le Cambodge expulse 13 Taïwanais vers Pékin

Le Cambodge applique la "politique d'une seule Chine" selon laquelle Taïwan fait partie de la Chine continentale. Copie d'écran de Channel News Asia, le 21 septembre 2016.
Le Cambodge applique la "politique d'une seule Chine" selon laquelle Taïwan fait partie de la Chine continentale. Copie d'écran de Channel News Asia, le 21 septembre 2016.
Channel news Asia – Pékin a obtenu gain de cause. Le Cambodge a finalement autorisé l’expulsion vers la Chine continentale de 13 Taïwanais suspectés de fraude téléphonique. Ces derniers, appréhendés en juin dernier à Phnom Penh, auraient utilisé les numéros de téléphone de touristes chinois au Cambodge pour joindre leurs proches afin de leur soutirer de l’argent (voir notre revue de presse du 20 juin).

Les autorités cambodgiennes avaient alors immédiatement annoncé l’expulsion des Taïwanais vers la Chine continentale avant de faire machine arrière quelques jours plus tard. Phnom Penh qui ne reconnaît pas la République de Chine (nom officiel de Taïwan), applique la « politique d’une seule Chine » selon laquelle Taipei fait partie de la Chine. De son côté, le gouvernement taïwanais n’a eu de cesse d’appeler au retour de ses ressortissants sur son territoire. Une demande que Pékin refuse, arguant que les victimes vivent en Chine continentale.

Depuis novembre 2015, la Chine coopère avec le Kenya, la Malaisie, le Laos, le Cambodge et l’Indonésie pour traquer les responsables de fraude téléphonique. Au total, 1 168 suspects ont été arrêtés, dont 357 Taïwanais. Parmi eux, 200 personnes ont déjà été expulsée par le Cambodge vers la Chine continentale.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don