Revue de presse Corée du Nord - 8 septembre 2016

Corée du Nord : Pyongyang rejette la déclaration des Nations unies

Après avoir procédé au lancement de trois missiles balistiques, la Corée du Nord rejette la condamnation de l'ONU. Copie d'écran du Korea Times, le 8 septembre 2016
Après avoir procédé au lancement de trois missiles balistiques, la Corée du Nord rejette la condamnation de l'ONU. Copie d'écran du Korea Times, le 8 septembre 2016
The Korea Times – Pyongyang a déclaré hier, mercredi 7 septembre, rejeter la condamnation par les Nations unies de ses derniers essais de missiles balistiques. Le lundi 5 septembre, la Corée du Nord a en effet précédé au lancement de trois missiles à moyenne portée Rodong depuis sa base de Hwangju dans la province du Hwanghae du nord. (voir notre revue de presse du 6 septembre) Les trois missiles ont effectué une trajectoire de 1000 kilomètres avant de s’abîmer en mer de l’Est à 400 kilomètres à l’intérieur de la zone d’identification aérienne (Adiz) nippone.

Par la voix de son ministre des Affaires étrangères qui s’exprimait pour l’agence de presse nord-coréenne KCNA, la Corée du Nord a dénoncé le communiqué de presse des Nations-unies « concocté par les États-Unis et ses suiveurs qui rejettent les mesures prises par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) pour développer son programme nucléaire dissuasif dans un strict but d’auto-défense » et a qualifié la déclaration onusienne d’action d’ingérence « intolérable, empiétant sur la dignité, la souveraineté et le droit légitime à l’auto-défense » du pays. Poursuivant avec une rhétorique emphatique coutumière, Pyongyang a aussi critiqué  » les actes de voyou des Américains qui conduisent des exercices militaires nucléaires et introduisent à cet effet des armes stratégiques sur la péninsule. » Allusion bien entendu aux exercices militaires conjoints américano-sud-coréens qui se sont tenus en août dans le Sud de la péninsule et le projet d’installation du bouclier anti-missiles américain THAAD.

Cette nouvelle escalade des tensions intervient à la veille du 68ème anniversaire de la proclamation de la RPDC par l’Assemblée populaire suprême le 9 septembre 1948.
Le 24 août dernier, en testant avec succès un missile balistique SBLM Bukgeukseong-1 (북극성1) depuis un sous-marin, Pyongyang a démontré un bond impressionnant de ses capacités technologiques qui inquiète la communauté internationale.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don