Revue de presse Thaïlande - 5 septembre 2016

Thaïlande : un premier suspect arrêté en lien avec les attentats du 11 aoûtxemplaire

La police thaïlandaise a arrêté un premier suspect, lié à la rébellion musulmane du Sud, pour les attentats du 11 et 12 août. Copie d'écran du Straits Times, le 5 septembre 2016.
La police thaïlandaise a arrêté un premier suspect, lié à la rébellion musulmane du Sud, pour les attentats du 11 et 12 août. Copie d'écran du Straits Times, le 5 septembre 2016.
The Straits Times – Après plusieurs semaines de confusion, la piste des séparatistes du Sud de la Thaïlande se précise. La police thaïlandaise a arrêté samedi 3 septembre un auteur présumé de la série d’attentats qui a frappé sept provinces du pays les 11 et 12 août derniers, rapporte le Straits Times ce lundi 5 septembre.

Il s’agit du premier suspect arrêté dans cette affaire. Originaire de Pattani, région du Sud thaïlandais fortement touchée par l’insurrection (voir notre dossier), Abdus Kadae serait responsable d’un incendie criminel dans la province de Trang, également dans le Sud. Plusieurs mandats d’arrêts avaient été émis ces derniers jours, notamment à l’encontre d’Asameen Gatem-madee, lui aussi habitant la province de Pattani. Ce dernier est par ailleurs suspecté d’être responsable des explosions de Hua Hin qui ont causé la mort de deux personnes et fait des dizaines de blessés.

Les autorités thaïlandaises restent cependant prudentes quant à la responsabilité des rebelles musulmans du sud du pays, qui n’attaquent habituellement que leurs propres provinces. Les attaques auraient été commises par un réseau « connecté » aux rebelles.