Revue de presse Corée du Sud - 22 Août 2016

Corée du Sud : lancement des exercices militaires conjoints avec les Etats-Unis

Copie d'écran du Korean Times, le 22 août 2016
Les exercices militaires annuels conjoint entre Séoul et Washington ont été lancés ce lundi 22 août. Ils rassembleront 75 000 soldats pendant deux semaines. Copie d'écran du Korean Times, le 22 août 2016.
Korea Times – Les menaces nord-coréennes n’auront rien changé. La Corée du Sud et les Etats-Unis ont lancé ce lundi 22 août leurs exercices militaires conjoints annuels. Nommés « Ulchi Freedom Guardian », ces exercices doivent servir à maintenir les forces armées en état opérationnel contre une possible agression de Pyongyang. Le Commandement des Forces Conjointes (CFC) des Alliés a indiqué que l’exercice prendrait fin le 2 septembre prochain. Il durera ainsi 2 semaines et impliquera pas moins de 75 000 soldats dont 25 000 américains.
Les deux pays ont fait savoir à la Corée du Nord la nature « non-offensive » de ces exercices, d’après le CFC. Pyongyang a pourtant déjà menacé d’une attaque nucléaire préventive sur les alliés « s’ils montraient le moindre signe d’agression » . La Corée du Sud a également prévenu ce week-end que Pyongyang recourra probablement à des provocations militaires suite à la confirmation de la défection d’un diplomate nord-coréen basé à Londres (voir notre revue de presse du 17 août).
Cette année, neuf pays du Commandement des Nations Unies installé en Corée du Sud participeront aux exercices militaires conjoints – dont l’Australie, le Canada, la France et le Royaume-Uni. La Commission de Contrôle des Nations neutres sera elle aussi de la partie, puisqu’elle surveillera la bonne application de l’armistice entre les deux Corées.
Tags de l'article