Revue de presse Afghanistan - 1er août 2016

Afghanistan : attentat à Kaboul contre un hôtel pour étrangers

Cette nuit, une attaque terroriste contre un hôtel pour étrangers de Kaboul a fait un mort et trois blessés parmi les policiers. Aucune victime n'est à déplorer parmi les clients de l'hôtel. Cette attaque intervient moins de dix jours après l'attentat le plus meurtrier qu'a connu l'Afghanistan depuis quinze ans. Copie d'écran de Dawn, le 1er août 2016.
Cette nuit, une attaque terroriste contre un hôtel pour étrangers de Kaboul a fait un mort et trois blessés parmi les policiers. Aucune victime n'est à déplorer parmi les clients de l'hôtel. Cette attaque intervient moins de dix jours après l'attentat le plus meurtrier qu'a connu l'Afghanistan depuis quinze ans. Copie d'écran de Dawn, le 1er août 2016.
Dawn – A quand la fin des attentats à Kaboul ? Ce lundi 1er août, l’hôtel pour étrangers Northgate a été pris pour cible par une attaque au camion piégé. L’attaque, revendiquée par les Talibans, a précédé un siège qui a duré sept heures. Une nuit pendant laquelle les coups de feu et les explosions de grenades ont retenti dans la capitale. Si on ne déplore aucune victime parmi les clients et le personnel de l’hôtel, l’explosion du camion a causé la mort d’un policier et trois autres blessés. Du côté des assaillants, trois terroristes ont trouvé la mort, selon la police. Les Talibans ont quant à eux annoncé par la voix de leur porte-parole Zabihullah Mujahid que les assaillants avaient tué et blessé plus de cent « envahisseurs américains » dans l’attaque. Mais ils sont connus pour « exagérer le bilan de leurs attaques », estime Dawn

L’hôtel Northgate avait déjà été visé par une attaque en juillet 2013 par les Talibans. Le même mode opératoire avait été employé et avait entraîné le mort de 9 personnes. Cette attaque intervient par ailleurs moins de dix jours après l’attentat le plus meurtrier en Afghanistan depuis quinze ans (voir notre revue de presse du 25 juillet). Une recrudescence qui marque une détérioration inquiétante de la sécurité dans la capitale : le premier semestre 2016 établit un triste record. Entre janvier et juin, 1 601 civils ont été tués et 3 565 blessés par des attaques terroristes. Une augmentation de 4% par rapport à la même période l’année dernière, révélée par la Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan.