Revue de presse Afghanistan - 25 juillet 2016

En Afghanistan, Daech étend son emprise

La double attaque du groupe terroriste à Kaboul, ce samedi 23 juillet, indique que Daech a étendu son emprise en Afghanistan, au point d'inquiéter les Talibans et même de rivaliser avec eux. Copie d'écran de The Express Tribune, le 25 juillet 2016.
La double attaque du groupe terroriste à Kaboul, ce samedi 23 juillet, indique que Daech a étendu son emprise en Afghanistan, au point d'inquiéter les Talibans et même de rivaliser avec eux. Copie d'écran de The Express Tribune, le 25 juillet 2016.
The Express Tribune – La revendication par Daech de la double attaque-suicide de ce samedi, 23 juillet, montre que le groupe terroriste a étendu son emprise en Afghanistan. Décrites comme les plus meurtrières depuis 2001, les attaques ont frappé lors d’une manifestation organisée par la communauté chiite des Hazaras à Kaboul et a fait plus de 80 morts et près de 290 blessés. Ce double attentat a non seulement laissé craindre une augmentation de la violence sectaire, relativement rare en Afghanistan, mais a également fait passer Daech au stade de « menace réelle pour la sécurité du pays », analyse The Express Tribune. Auparavant, Daech était présent seulement dans les régions montagneuses de l’Est afghan, dans la province de Nangarhar. Mais les attaques de samedi indiquent que le groupe a étendu son réseau, au point de rivaliser avec les Talibans. Les responsables politiques du nord du pays ont également confirmé la présence du groupe terroriste, ce qui devrait alarmer la Russie et les pays d’Asie centrale. La présence de Daech à Nangarhar, province qui accueille une base militaire américaine, pose deux questions : comment les militants du groupe terroriste ont-ils réussi à s’infiltrer en Afghanistan en si grand nombre à partir de la frontière pakistanaise ? Et comment ont-ils réussi à installer un « règne de terreur » au nez et à la barbe de troupes américaines suréquipées ?

Les attaques de samedi ont par ailleurs déclenché une vague de critiques à l’encontre des forces de sécurité afghanes. Les experts, quant à eux, mettent en cause le conflit entre autorités et Talibans. Ils estiment que Daech tire profit de cette situation pour mieux s’implanter. Résultat : le groupe terroriste est devenu une menace pour tous. Afin d’endiguer le problème, les analystes conseillent au gouvernement afghan et aux Talibans de négocier un règlement du conflit. Malheureusement, aucun effort sérieux pour la paix n’a été accompli jusqu’à présent, se désole The Express Tribune.