Revue de presse Inde - 13 juillet 2016

Inde : restauration du gouvernement du Congrès en Arunachal Pradesh

Décision historique de la Cour suprême indienne, qui annule le "President's rule" en Arunachal Pradesh. Copie d'écran du Indian Express, le 13 juillet 2016.
Décision historique de la Cour suprême indienne, qui annule le "President's rule" en Arunachal Pradesh. Copie d'écran du Indian Express, le 13 juillet 2016.
The Indian Express – Revers pour Modi en Arunachal Pradesh. En annulant le « President’s rule » dans l’État du Nord-Est indien, la Cour suprême a pris une décision historique – et porté « un coup majeur » au Premier ministre Narendra Modi, commente The Indian Express. Disposition de la constitution indienne (article 356), le « President’s rule » permet de transférer les pouvoirs d’un État fédéré à l’État central par proclamation du président de la République, sur recommandation du gouverneur de l’État fédéré en question puis du gouvernement central. Cela requiert une « situation dans laquelle le gouvernement de l’État fédéré ne peut plus exercer son pouvoir dans les dispositions prévues par la constitution. » Le gouverneur de l’Arunachal Pradesh avait ainsi demandé l’imposition du « President’s Rule » en janvier 2016, après plusieurs semaines de crise politique (voir notre revue de presse du 27 janvier).

À la suite de ce verdict, le gouvernement du Parti du Congrès sera donc restauré après plusieurs mois d’exercice du pouvoir par le gouvernement central de New Dehli, aux mains du BJP (parti nationaliste hindou). D’après des propos rapportés par Catch News, le ministre en chef de Delhi commente lapidairement : « Modi ne croit ni en la Constitution, ni au mandat confié par son peuple. Il veut diriger le pays à la manière d’un dictateur. »

Tags de l'article