Revue de presse Birmanie - 13 juillet 2016

Birmanie : dissolution du groupe extrémiste bouddhiste Ma Ba Tha

Une note des autorités bouddhiques birmanes ayant fuité sur les réseaux sociaux désavoue le groupe bouddhiste nationaliste qu'il qualifie "d'illégitime". Copie d'écran du Myanmar Times, le 13 juillet 2016.
Une note des autorités bouddhiques birmanes ayant fuité sur les réseaux sociaux désavoue le groupe bouddhiste nationaliste qu'il qualifie "d'illégitime". Copie d'écran du Myanmar Times, le 13 juillet 2016.
Myanmar Times – Le Ma Ba Tha est dans la tourmente. Dans un document ayant fuité sur les réseaux sociaux et repris ensuite par la chaîne Myanmar TV, le State Sangha Maha Nayaka Committee (Ma Ha Na), l’autorité suprême du clergé bouddhique de Birmanie, désavoue le groupe bouddhiste nationaliste. Ce dernier est qualifié « d’illégitime ». L’organisation démontre que le Ma Ba Tha « n’a pas été fondé en accord avec les règles de base de la Sangha ». Le communiqué précise qu’il existe 9 ordres bouddhistes dans le pays et que « la création d’un nouvel ordre est prohibée ». Il ajoute « qu’une telle organisation ne doit pas interférer dans les affaires politiques ».
Ce texte fait suite à la demande de Phyo Min Thein, le ministre en chef de la région de Yangon au Ma Ha Na (voir notre revue de presse du 12 juillet). Il avait lui même qualifié le groupe nationaliste « d’inutile » et « redondant ». L’annonce officielle doit être faite après la réunion de moines bouddhistes prévue près de la pagode Katar Aye à Yangon, les 13 et 14 juillet.