Revue de presse Pakistan - 12 juillet 2016

Pakistan : "mystérieuses" bannières appelant le chef d'état-major à imposer la loi martiale

Des bannières portant un message pour le général Raheel Sharif déployées par le micro-parti "Move on Pakistan" sur le viaduc de Arbab Sikander Khan Khalil. Copie d'écran de Dawn, le 12 juillet 2016.
Des bannières portant un message pour le général Raheel Sharif déployées par le micro-parti "Move on Pakistan" sur le viaduc de Arbab Sikander Khan Khalil. Copie d'écran de Dawn, le 12 juillet 2016.
Dawn – Malgré une surveillance accrue, elles continuent à apparaître au coin des rues. Des bannières ont été accrochées par le micro-parti politique « Move On Pakistan » dans 13 villes du pays. Interrogé par Dawn sur leur signification exacte, leur porte-parole a indiqué qu’elles appelaient le Chef d’état major des armées à instaurer la loi martiale et à former un gouvernement de technocrates. Selon lui, « l’absence du Premier ministre Nawaz Sharif pendant plus de 40 jours prouve qu’il n’y a pas besoin de gouvernement politique ». Nawaz Sharif s’était rendu au Royaume-Uni le 31 mai dernier pour une opération du coeur. Son retour au Pakistan semble imminent (voir notre revue de presse du 8 juillet).

« Move On Pakistan » avait déjà attiré l’attention en février dernier : le mouvement avait posé des affiches demandant au chef des armées « de ne pas partir à la retraite et d’éradiquer le terrorisme et la corruption ». L’armée n’a toujours pas réagi officiellement à cette campagne. Un mutisme qui accentue l’impression que « quelque chose se prépare », pour l’analyste Amir Rana.