Les Philippins aux urnes, Duterte grand favori

De nombreux observateurs craignent que Rodrigo Duterte, surnommé le "Trump philippin", ne plonge le pays dans une sombre période de dictature et de troubles. Copie d'écran du “Channel News Asia”, le 9 mai 2016.
De nombreux observateurs craignent que Rodrigo Duterte, surnommé le "Trump philippin", ne plonge le pays dans une sombre période de dictature et de troubles. Copie d'écran du “Channel News Asia”, le 9 mai 2016.
Channel News Asia – Les bureaux de vote ont fermé aux Philippines et les résultats définitifs seront connus d’ici une semaine. Mais on sait déjà grâce aux derniers sondages officieux que Rodrigo Duterte serait largement en tête de l’élection présidentielle. Qu’il devienne le prochain président des Philippines, voilà ce qui préoccupe nombre d’observateurs qui craignent que le maire de Davao, surnommé à l’étranger le « Trump philippin », ne plonge le pays dans une sombre période de dictature et de troubles. Connu notamment pour envisager de « massacrer les criminels » lorsqu’il sera élu, il jouit d’un gigantesque soutien populaire. A plusieurs reprises, il a menacé les parlementaires d’exercer un pouvoir autoritaire, si ces derniers ne lui obéissaient pas. Duterte est également celèbre pour tenir la municipalité de Davao d’une main de fer et promet de gérer le pays aussi strictement qu’il a géré la principale ville de Mindanao.

Duterte serait donc loin devant ses concurrents dont Grace Poe et Mar Roxas, candidat soutenu par le président sortant Benigno Aquino. Roxas promet de poursuivre les réformes entreprises par Aquino. Ces six dernières années, la croissance économique des Philippines s’est maintenue à 6% en moyenne et Aquino est applaudi par la communauté internationale pour son combat contre la corruption.

Cependant, les Philippines restent l’un des pays d’Asie où l’écart de revenus entre riches et pauvres est le plus élevé. Les détracteurs d’Aquino lui reprochent d’avoir maintenu un modèle économique qui favorise un petit nombre de familles, détenant les industries importantes du pays.

Pour comprendre les élections de ce lundi 9 mai aux Philippines, voir notre article sur le sujet.