Inde : la guerre entre le BJP et le Congrès continue au Parlement

En Inde, la lutte n'a jamais été aussi intense entre le BJP, parti au pouvoir du Premier ministre Narendra Modi, et l'opposition du Congrès, accusé de corruption à travers la vente frauduleuse d'hélicoptères AgustaWestland en 2010. Copie d'écran de “Hindustan Times”, le 9 mai 2016.
Hindustan Times – Jamais la lutte entre le parti au pouvoir et son opposition n’aura été si intense depuis l’élection de Modi au poste de Premier ministre. Et c’est un scandale de corruption qui est au centre de cette lutte : le BJP accuse le Congrès et sa présidente Sonia Gandhi d’être impliqués dans une vente frauduleuse d’hélicoptères auprès du constructeur britannique AgustaWestland. Une vente scellée en 2010 sous l’ancien gouvernement puis annulée en 2014. Ce lundi 9 mai, les membres du Parti du Congrès se sont rassemblés dans le Rajya Sabha (la chambre haute du Parlement indien) pour demander à Narendra Modi une déclaration sur l’affaire. Des protestations ont suivi dans le Lok Sabha (la chambre basse du Parlement) contre les accusations de Modi sur la présidente du parti, Sonia Gandhi. Le ministre d’Etat pour les affaires parlementaires a déclaré que les dirigeants du Congrès essayent de « lancer une révolution » parce qu’ils sont « terrorisés à l’idée de faire face à la loi ».

Voir notre revue de presse du 6 mai.

Tags de l'article