Thaïlande : l'opposition a l'intention de voter contre le projet de Constitution

Thaïlande : l'opposition a l'intention de voter contre le projet de Constitution. Copie d'écran de "The Bangkok Post", le 11 avril 2016.
Thaïlande : l'opposition a l'intention de voter contre le projet de Constitution. Copie d'écran de "The Bangkok Post", le 11 avril 2016.
The Bangkok Post« Le pays ne devrait pas avoir à choisir entre la dictature et la corruption. » Quelques semaines après la révélation de la nouvelle version de la Constitution thaïlandaise proposée par le Comité de rédaction, c’est au tour du Parti démocrate d’élever la voix contre le projet. Ce dernier a exposé lundi 11 avril son intention de s’opposer au texte ainsi qu’à l’ajout d’une seconde question au référendum du 7 août. Il sera demandé au peuple thaïlandais que le Parlement puisse nommer un Premier ministre pour une période de transition de cinq ans après la tenue d’élections générales. Il faudrait alors reprendre le projet de Constitution qui n’autorise pas la Chambre haute du Parlement – dont les sénateurs sont choisis par le Conseil National de la paix et de l’ordre – à nommer le chef du gouvernement. « La nomination d’un Premier ministre irait contre la volonté du peuple et contredirait les principes du Comité de rédaction de la Constitution » a déclaré, Abhisit Vejjajiva, président du parti lors d’une conférence de presse.
Pour l’ancien Premier ministre, le nouveau projet est inférieur en tout point à la Constitution de 2007. Abhisit Vejjajiva a également conseillé au Conseil National pour la paix et l’ordre de penser à la suite des choses dans le cas où le projet de constitution serait rejeté. Pour le Premier ministre Prayuth Chan-ocha, le succès du référendum ne fait pourtant aucun doute. Connu pour ses déclarations coup de poing, le Général à la tête du gouvernement a regretté que le parti ne fasse pas d’effort pour comprendre les actions du Conseil national pour la paix et l’ordre. « C’est parce qu’ils ont peur que le peuple ne les élise pas lorsque nous aurons réussi », a-t-il interprété.