Inde : baisse de 40 % de l’aide annuelle au Népal

La revue de presse en Inde dans les médias asiatiques et internationaux du 2 mars 2016

Inde : baisse de 40 % de l’aide annuelle au Népal

The Kathmandu Post – Pour l’année fiscale 2016-2017, le gouvernement indien a indiqué allouer une aide au Népal à hauteur de 4,8 milliards de roupies contre une subvention versée dans le cadre du dernier bugdet de l’ordre de 6,4 milliards de roupies. Cela représente une baisse de 40 % qui intervient quelque jours seulement après la visite du Premier ministre népalais en Inde, note le Kathmandu Post. Pour autant, insiste le quotidien de la capitale, la baisse de la dotation ne doit pas être vue comme « une marque de défiance vis-à-vis de la politique menée par Sharma Oli, le Premier ministre népalais », mais plutôt comme une conséquence de la mauvaise utilisation des fonds alloués jusqu’alors. En effet, selon les propos d’un officiel indien cité par le quotidien Indian Express repris ici, le problème majeur du Népal tient en sa « capacité d’absorption de l’aide étrangère ».
Les autorités de Katmandou sont en effet très « mauvaises dans l’utilisation des fonds », reproche l’officiel indien qui prend comme exemple le programme de reconstruction suite au tremblement de terre du 25 avril dernier : « Regardez le sort du programme de reconstruction… les autorités viennent seulement de mettre sur pied l’autorité nationale chargé de la reconstruction ! L’aide versée par l’Inde l’année dernière n’a donc pas pu être utilisée. Et c’est cette situation qui conduit à une révision des allocations prévisionnelles » (pour en savoir plus sur la situation, lire l’entretien réalisé par notre correspondant Sébastien Farcis avec le directeur du PNUD au Népal).

Du côté du gouvernement népalais cependant, le conseiller économique en chef du ministère des Finances préfère pointer du doigt le fait que « les aides allouées par l’Inde vers tous les pays d’Asie du Sud-Est en général, hors des Maldives, ont baissé ».

Par Alexandre Gandil et Ryôma Takeuchi, avec Hubert Kilian à Taïpei.
Tags de l'article