Revue de Presse Matières Premières – 10 décembre 2015

Gazprom en Asie, Bourse de l'or en Inde et nouveau riz au Japon

Plantation d'huile de palme en Malaisie.
Plantation d'huile de palme en Malaisie. Copie d’écran du Wall Street Journal, 10 décembre 2015.

ENERGIE

Le pétrole bon marché pas si avantageux pour les pays asiatiques importateurs

Channel News Asia – La théorie selon laquelle l’effondrement des prix du pétrole pourrait profiter à certaines économies asiatiques n’est que partiellement vraie. C’est l’analyse faite par Taimur Bag, économiste en chef à la Deutsche Bank pour le continent asiatique. Alors que la chute brutale des prix a posé un problème aux exportateurs asiatiques de pétrole comme la Malaisie, selon certains experts les pays asiatiques importateurs pourraient de leur côté bénéficier d’une meilleure balance des paiements et d’une inflation à la baisse. Quoi qu’il en soit, ces effets positifs ne se sont pas traduits par une accélération de la croissance économique des États concernés. « Les prix bas des matières premières peuvent réduire l’inflation, améliorer les balances extérieures, et faciliter le financement de subventions à l’énergie, mais ils peuvent aussi nuire au secteur des matières premières », explique Taimur Bag, qui ajoute par ailleurs que « si la correction des prix des matières premières s’opère dans un environnement d’endettement élevé et d’investissements excessifs, l’impact des bienfaits peut être limité ».

La nouvelle stratégie gazière de la Russie passe par l’Asie

Trend News Agency – La détérioration des relations entre la Turquie et la Russie, qui a notamment conduit à l’annulation du projet de gazoduc Turkish Stream, soulève l’interrogation quant à la nouvelle stragégie gazière de la Russie. Selon certains experts, après l’échec de Turkish Stream et l’opposition de l’UE au projet North Stream 2, les Russes se concentreront plus sur le marché du gaz en Asie. Un pas de côté pour Gazprom déjà initié par des négociations entre Pékin et Moscou sur l’acheminement de gaz par le gazoduc Altaï.

Pétrole : les marchés du brut ne devraient pas tenir les stocks chinois pour acquis

Reuters – Si les réserves stratégiques de brut constituées par la Chine ne suffisent pas à elles seules à soutenir les prix, leur ralentissement ou leur arrêt signifierait un impact évident sur les marchés. Selon l’analyste de Reuters, les marchés se sont habitués à ces achats chinois supérieurs aux besoins en consommation. Une tendance appelée à se poursuivre, sachant que la Chine n’est même pas à mi-chemin de son objectif de réserves stratégiques équivalent à 90 jours de demande d’importation. Mais l’auteur de l’article prévient que les importations chinoises pourraient devenir plus irrégulières en 2016.

METAUX

Le cuivre dopé par les chiffres chinois sur l’inflation

Nasdaq – Les prix du cuivre à New York ont légèrement augmenté mercredi, soutenus par les chiffres plus élevés que prévus de l’inflation chinoise et un dollar faible. En 2015, les prix de cette matière première ont plongé de 27% à mesure que se précisait le ralentissement chinois – la Chine étant le plus gros acheteur de cuivre au monde. Toutefois, ces légers gains ont mis en exergue la fragilité de la confiance des investisseurs sur les marchés de ressources, mise à mal par les inquiétudes liées à une baisse de la demande chinoise.

Bientôt en Inde, une Bourse de l’or

The New Indian Express – L’idée d’une Bourse physique de l’or en Inde pourrait devenir une réalité dès 2016. Négociants et bijoutiers, regroupés au sein de l’IBJA (India Bullion Jewellers Association) ont entamé des discussions avec le ministre indien des Finances en vue de l’ouverture d’une telle place de marché. Conséquence des prix plus bas à l’international, les importations d’or en Inde pourraient avoisiner cette année mille tonnes, annonce de son côté The Economic Times. Selon les différents experts cités par le journal, la facture totale d’un montant de 36 milliards de dollars n’affectera pas le gouvernement indien, car inférieure au précédent record d’importations de 969 tonnes en 2011 pour 58 milliards de dollars.

En Chine, la réforme des entreprises d’État se poursuit dans la sidérurgie

Reuters – Minmetals, la plus importante entreprise chinoise minière et de commerce de métaux (plus de 50 milliards de dollars de revenus en 2014) a jeté son dévolu sur le Chinois MCC (Metallurgical Group Corp), spécialiste notamment de l’équipement dans les usines sidérurgiques. Un tel rapprochement constitue l’un des plus importants du secteur en Chine. Il répond à la volonté des autorités de Pékin de progressivement diviser par deux le nombre des conglomérats d’État qui sont actuellement une centaine.

AGRICULTURE

Huile de palme : niveau record des stocks en Malaisie, malgré la chute de la production

The Wall Street Journal – La Malaisie, l’un des plus gros producteurs au monde d’huile de palme, dispose actuellement de stocks supérieurs de 28% à ceux de l’année dernière. La sécheresse et la fumée provenant des feux de forêt en Indonésie ont fait plonger la production en 2015. Mais cela n’a pas été suffisant pour contrebalancer la forte baisse de la demande extérieure envers cette matière première.

Riz : le Japon compte sur de nouvelles variétés

Nikkei Asian Review – Confrontés à des changements radicaux dans leur secteur, les riziculteurs nippons comptent sur de nouvelles variétés pour préserver leurs revenus. Les Japonais, qui consomment de moins en moins de riz, se nourriront bientôt avec du Shikiyutaka, une nouvelle variété qui a l’avantage de produire 30% à 50% de riz supplémentaire que le très répandu Koshihikari. Une plus grosse production signifie des prix plus bas. Un nouveau riz qui s’adapte à l’évolution des habitudes alimentaires des Japonais. Ainsi, le Shikiyutaka supporterait mieux que d’autres variétés d’être réchauffé au micro-ondes.

L’Inde a-t-elle un autre choix que d’importer plus de légumineuses ?

Indo Asian Commodities – Les aléas climatiques de l’Inde faisant douter des volumes de la production intérieure cette année, le gouvernement va devoir importer plus de légumineuses. L’objectif de production de 20 millions de tonnes en 2015 est mis à mal par les pluies intermittentes et les inondations dans le sud du pays. Avec des élections prévues dans 4 États indiens au cours des deux premiers trimestres de 2016, le gouvernement Modi tient à maintenir son contrôle draconien sur le négoce des légumineuses, afin de prévenir toute hausse des prix qui signerait une défaite électorale.

CHIFFRES

2016, année pénible pour les matières premières en Asie

Blue Notes – Le traditionnel rebond de fin d’année sur le marché mondial des matières premières reste très improbable pour 2015. Une situation qui ne diffère pas en Asie. Tous les signes sont réunis pour faire de 2016 une année aussi dure que la précédente. Les experts du groupe ANZ, troisième groupe bancaire australien, tracent de sombres perspectives qu’ils attribuent notamment aux excédents de production de l’acier chinois et à la reconduction des quotas de l’OPEP.

Par Nicolas Sanders