Revue de presse Asie - 23 novembre 2015

Elections à Hong Kong, mouvement anti-chiite en Indonésie et leader régional de Daech au Bangladesh

A Hong Kong, les citoyens ont voté pour la première fois depuis le manifestations prodémocratiques de l’année dernière. Copie écran du South China Morning Post, le 23 novembre 2015.

Asie du Nord-Est

Hong Kong : premières élections locales depuis le mouvement des parapluies

South China Morning Post – 47% de votants. Le score pourrait paraître faible et pourtant, c’est un record historique de participation. Les Hongkongais se sont rendus aux urnes hier pour leurs premières élections locales depuis le mouvement des parapluies et les manifestations prodémocratiques de l’année passée. Pour le South China Morning Post, c’est un vent de nouveauté qui a soufflé sur l’ancienne colonie britannique : deux vétérans de la lutte prodémocratique ont été battus tandis que trois candidats issus du mouvement des parapluies ont été élus, à la grande surprise des observateurs. Néanmoins, il semble que les votes aient été plutôt déterminés par des considérations socio-économiques que politiques.

Chine : la lutte anti-corruption s’attaque au monde de la finance

South China Morning Post – Il avait prétexté se rendre à l’étranger pour “rendre visite à quelqu’un”. Yim Fung, PDG de la holding Guotai Junan International – troisième plus grosse maison de courtage chinoise – a littéralement disparu depuis le 18 novembre. Selon le South China Morning Post, son « évaporation » serait due aux scandales de corruption et de malversations financières dans lesquelles la holding est plongée. Le gouvernement de Pékin l’estime en partie responsable de la chute fulgurante des cours de la bourse cet été. En outre, son ancien PDG (1999-2002) et vice-président de la Commission chinoise de Régulation des Marchés financiers, Yao Gang, fait depuis quelques jours l’objet d’une enquête pour violations répétées de ses obligations professionnelles (irrégularités et pots-de-vin). Sans oublier les soupçons qui pèsent sur plusieurs de ces cadres haut-placés dans la finance. Il est donc fort probable que Yim Fung ait cherché à disparaitre avant que l’enquête ne lui tombe dessus.

Japon : explosion dans les toilettes de Yasukuni, cimetière des criminels de guerre

Japan Times – Pas de victime et des dégâts matériels mineurs, mais la symbolique est violente. Une explosion a retenti ce lundi matin à 10h heure locale dans les toilettes du sanctuaire de Yasukuni à Tokyo, où des batteries et d’autres pièces non-explosées ont été retrouvées. Aucune menace n’avait pourtant été proférée contre le sanctuaire controversé, qui honore 2,4 millions de Japonais tombés pendant la Seconde Guerre mondiale – dont des criminels de guerre.

Taïwan : Obama associe Taipei à la lutte contre le terrorisme

United Daily News (en chinois) – En visite à Kuala Lumpur Kuala Lumpur, Barack Obama a appelé les pays d’Asie du Sud-Est à rejoindre la lutte contre l’Etat islamique… avec un appel du pied direct à Taïwan. De quoi mécontenter certains Taïwanais qui veulent conserver un profil bas sur la scène internationale et ne pas devenir les victimes, comme d’autres pays, de la politique étrangère américaine. Pour d’autres en revanche, la participation de Taïwan parait justifiée puisque Daech est déjà présent dans l’environnement régional taïwanais – aux Philippines, en Malaisie et en Indonésie.

Asie du Sud-Est

En route pour la Communauté de l’ASEAN

The Straits Times – La « Communauté de l’ASEAN » sera officiellement lancée le 31 décembre. Mais les 10 chefs d’Etat d’Asie du Sud-Est membres de l’association ont d’ores et déjà signé un « plan d’action” pour “rapprocher » leurs nations au fil des 10 prochaines années – c’est la « Déclaration de Kuala Lumpur sur la mise en place de la Communauté de l’ASEAN ». Cette communauté reposera sur trois piliers : politique et sécuritaire, socioculturel, économique. Une avancée de l’intégration régionale d’autant plus importante, selon The Straits Times, qu’elle s’inscrit dans un contexte économique et sécuritaire particulier, avec une « économie mondiale affaiblie » et « des rivalités géopolitiques croissantes qui menacent la paix et la sécurité – deux conditions du développement de l’Asie du Sud-Est ces dernières années ».

Malaisie-Inde : Najib et Modi intensifient leur coopération de défense

The Hindu – La lutte contre le terrorisme place la Malaisie au coeur des attentions asiatiques. Après les Etats-Unis hier, c’est l’Inde qui a décidé d’instensifier sa coopération de défense avec Kuala Lumpur, notamment via le renforcement des exercices militaires conjoints et de leur collaboration en matière de cybersécurité. Les Premier ministres malaisiens et indiens, Najib Razak et Narendra Modi, ont par ailleurs rappelé leur volonté de dissocier radicalement terrorisme et religion.

Thaïlande : « faire passer notre nation avant la Chine »

Bangkok Post – Pour le Bangkok Post, la Thaïlande fait “deux poids deux mesures” en matière de réfugiés, ce qui écorne la réputation internationale du pays. Pour preuve : la junte a récemment accepté de renvoyer en Chine deux activistes des droits de l’homme présents sur son sol et en partance pour le Canada (voir notre revue de presse du 17 novembre 2015), alors qu’elle protège actuellement 7 Nord-Coréens pour leur permettre de rejoindre la Corée du Sud en toute sécurité… Le quotidien conclut son editorial en demandant au régime de Prayuth Chan-ocha de revoir ses priorités : « Nos relations avec la Chine sont importantes, mais pas plus que les actions et la réputation de notre nation. »

Indonésie : lancement d’un mouvement « anti-chiite »

Jakarta Globe – C’est la ville « la plus intolérante d’Indonésie », et elle vient une nouvelle fois de le prouver. Aux alentours de Jakarta, la ville de Bogor accueille désormais un mouvement anti-chiite, la National Anti-Shiite Alliance (Annas). Pour son président Muhammad Nur Sukma, l’objectif de l’Annas est de « prêcher la vérité » selon laquelle « les chiites ne sont pas de vrais musulmans ». Le maire de Bogor prétend avoir interdit le rassemblement pour la création de l’Annas dimanche, alors même que son nom circulait parmi ceux des intervenants… Il faut dire qu’il avait interdit aux chiites de célébrer en octobre leur importante fête de l’Achoura.

Asie du Sud

Au Bangladesh, l’EI affirme avoir son « leader régional »

Bangladesh 24 News – L’emprise de Daech se renforce en Asie du Sud. Dans le dernier numéro de son magazine Dabiq, le groupe terroriste annonce qu’il dispose maintenant d’un “leader régional” au « Bengale » – donc, au Bangladesh – et que les attaques sont appelées à se multiplier dans le pays. Il est de plus en plus difficile pour le gouvernement de Dacca de nier la présence du groupe terroriste sur son sol. Jusqu’à présent, les autorités bangladaises ont toujours fait porter le chapeau aux partis d’opposition. D’ailleurs, dans le même temps, le site Scroll.in rapporte que deux grands opposants au parti au pouvoir ont été exécutés par pendaison, dont l’ancien secrétaire de la principale organisation islamiste du pays.

Pakistan : Daech a « été rejeté dans le pays »

Dawn – Asim Bajwa est formel. Le directeur de l’Inter Services Public Relations, l’institution militaire chargée des relations publiques de l’armée, a affirmé que Daech n’a pas réussi à prendre racine au Pakistan : « Par chance, les sympathisants de Daech sont venus au Pakistan alors que la population en avait assez des extrémismes. Ce phénomène a donc été complètement rejeté au Pakistan ». Un discours optimiste alors que le groupe Etat islamique revendique une cellule active à cheval sur la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan : la « province de Khorasan de l’Etat islamique ».

Inde : l’affaire Sheena Bora vire à l’absurde

Firstpost – Le site d’informations indien Firstpost tente de revenir avec légèreté sur un crime qui secoue toute l’Inde depuis plusieurs mois : l’affaire Sheena Bora. De plus en plus de personnes seraient impliquées dans le meurtre de cette jeune indienne, que l’on pensait intialement perpétré par sa mère… Ce sont en tout trois ex-maris dont un père biologique, un chauffeur et un frère qui auraient contribué à la disparition de Sheena. Pour Firstpost, tout cela ressemble au scénario d’une série bien mal ficelée. On ne peut pas dire le contraire.
Par Joris Zylberman et Alexandre Gandil, avec Victor Yu à Taipei, Anda Djoehana Wiradikarta et Clea Chakraverty à Paris.