Revue de presse Asie - 18 novembre 2015

Zone de libre-échange à la chinoise, blocage politique au Cambodge et attaque d’un Italien au Bangladesh

L’Etat du Punjab au Pakistan s’inquiète d’attentats sur son sol comme les attaques de Paris le 13 novembre. Copie d’écran du site Dawn, le 18 novembre 2015.

Asie du Nord-Est

Chine : Xi Jinping veut accélérer la création de « sa » zone de libre-échange en Asie-Pacifique

Global Times – Le sommet de l’APEC (Asia-Pacific Economic Cooperation) se tient en ce moment-même à Manille aux Philippines. Et la Chine compte bien tirer son épingle du jeu. Le président Xi Jinping a insisté pour accélérer la mise en place de son projet de zone de libre-échange en Asie-Pacifique (FTAAP), et d’accélérer ainsi l’intégration régionale dans son ensemble. Le projet de Pékiem vient en opposition au projet américain de partenariat transpacifique (TPP) dont la Chine est exclue. Xi Jinping a insisté par ailleurs sur le fait que la multiplication de projets d’intégration économique concurrents risquerait au final de renforcer le morcellement régional.

Chine : 17 personnes tuées par les forces de l’ordre au Xinjiang selon Radio Free Asia

South China Morning Post – L’information n’a pas été confirmée par les autorités chinoises. Selon le quotidien hongkongais South China Morning Post qui cite Radio Free Asia, 17 Ouïghours auraient été tuées par les forces de sécurité chinoises au Xinjiang près de la ville de Aksu. Les personnes tuées auraient été impliquées dans une attaque survenue dans cette province du Nord-Ouest chinois en septembre dernier contre une mine, et qui avait fait plus de 50 victimes.

Le Japon revoit sa politique de prêts aux pays asiatiques émergents

Yomiuri Shimbum – Vivement concurrencé par la Chine pour l’obtention de grands projets d’infrastructures dans les pays émergents en Asie, le Japon vient de décidé de revoir drastiquement à la baisse ses conditions pour offrir des prêts pour financer de tels projets. Trains à grande vitesse, centrales électriques, infrastructures routières, Pékin est de plus en plus présent sur des marchés régionaux et internationaux où le Japon était auparavant leader. Ce relâchement des conditions s’accompagne de la mise en place d’une assistance financière de 110 milliards de dollars sur 5 ans pour soutenir des projets en Asie. Pour le Premier ministre nippon Shinzo Abe, il s’agit d’envoyer un signal fort en vu du prochain sommet de l’ASEAN en Malaisie en fin de semaine.

Corée du Sud : le financement du jet de combat KF-X en question

Korea Times – Alors que le développement du jet de combat sud coréen KF-X est au point mort suite au refus américain de transférer les technologies nécessaire, des députés de la majorité et de l’opposition demande aujourd’hui que soit réalisé un audit financier du programme militaire. Le Korea Times nous apprend également que Séoul envisage aussi de s’associer avec l’Indonésie pour soutenir le développement de son KF-X.

Taïwan : la campagne présidentielle prête à démarrer

China Times et United Daily News (en chinois) – Les joueurs sont prêts. Avec l’annonce de leur colistier respectif (briguant la vice-présidence de la République) par Eric Chu du Kuomintang et par James Soong du PFP, à la suite de Tsai Ing-wen, la favorite du Parti démocrate-progressiste, tous les éléments sont désormais en place pour permettre à la campagne présidentielle de prendre son élan. Eric Chu a opté pour l’ancienne ministre Jennifer Wang (王如玄) de Ma Ying-jeou entre 2008 et 2012 – elle avait démissionné après avoir proposé une hausse du salaire minimum. James Soong a aussi choisi une femme avec Hsu Hsin-ying (徐欣瑩), présidente du Minkuotang (民國黨), un parti fondé en 2016 avec un programme favorable à la réunification avec la Chine. James Soong a déclaré espérer mettre en place un gouvernement de coalition, s’il gagne.

Asie du Sud-Est

Indonésie : ministre suspecté de corruption, Jokowi en mauvaise posture

The Jakarta Post – Après avoir entendu un enregistrement audio impliquant le ministre de la Coordination des Affaires politiques, légales et sécuritaires, Luhut Binsar Pandjaitan, le président Joko Widodo doit désormais prendre la décision de convoquer ou non ce membre du gouvernement. Selon le Jakarta Post, le ministre en question aurait fait pression et utilisé les noms du président et du vice-président pour obtenir des parts dans la société qui exploite la plus grande mine d’or et de cuivre au monde à Papua. « Jokowi » avait indiqué hier, mardi 17 novembre, vouloir laisser le règlement de cette affaire au Conseil d’Ethique.

La Thaïlande sous le feu des critiques après l’extradition de 2 réfugiés chinois

Bangkok Post – Comme indiqué dans notre revue de presse d’hier mardi 17 novembre, la Thaïlande a choisi de répondre favorablement à la demande d’extradition vers la Chine de deux de ses ressortissants qui avaient pourtant obtenu le statut de réfugiés. Aujourd’hui, c’est le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l’ONU (UNHCR) qui proteste officiellement en indiquant que les deux personnes visées étaient porteuses d’une lettre de protection de l’ONU et devaient se rendre au Canada. De son côté, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei, a indiqué que cette affaire avait été traité « en accord avec la Loi ».

Vietnam : attention à la mainmise de la Chine sur le marché des fruits de mer local

Vietnam Net – Les relations sino-vietnamiennes sont difficiles en ce moment avec les tensions en mer de Chine du Sud. Vietnam Net nous apprend aujourd’hui que le secteur de la production de fruits de mer local courre le risque de passer sous contrôle chinois. En ayant très peu d’exigence sur la qualité, les acheteurs chinois auraient séduit une grande partie des producteurs locaux et pourraient bien se retrouver en position de définir eux-mêmes les prix sur le marché. Une situation de dominance potentiellement dangereuse et le site d’information de rappeler qu’il n’est jamais bon de « placer tous ses oeufs dans le même panier ».

Le Cambodge en plein blocage politique

Cambodia Daily – Depuis que le leader de l’opposition Sam Rainsy a décidé de ne pas revenir au Cambodge où il risque d’être emprisonné, la situation est stagnante au niveau politique dans le pays. Le Premier ministre Hun Sen a décidé de lancer des négociations pour trouver une solution et permettre le retour de l’opposant via l’intervention de Soy Sophap, personnalité médiatique et allié de Hun Sen de longue date. Pour le moment, il n’y a aucune avancé connue dans les négociations.

Philippines : Obama rencontre Aquino pour parler défense en marge de l’APEC

The Philstar – Le Président américain a rencontré de manière bilatérale son homologue philippin en marge du sommet de l’APEC qui se tient actuellement à Manille pour parler de coopération en matière de défense. Alors que les tensions en mer de Chine du Sud ne cessent de monter avec Pékin, les Philippines et les Etats-Unis ont tenu à réaffirmer leur volonté de renforcer la coopération militaire, en particulier en ce qui concerne « l’Initiative pour la Sécurité Maritime en Asie du Sud-Est » soutenue par Washington. Barack Obama s’est voulu rassurant avec son hôte en précisant qu’il « pouvait compter sur les Etats-Unis ».

Asie du Sud

Inde : Modi veut des sanctions économiques ciblées contre les financeurs du terrorisme

The Hindu – Pour le Premier ministre indien Narendra Modi, la victoire contre le terrorisme passe par l’économie. Selon lui, la mondialisation et le libéralisme économique ont permis au crime organisé de prospérer (trafic de drogue, braquages, vols de véhicules, impression de faux billets, financements occultes). Il est donc nécessaire de mettre en œuvre des « garanties systémiques » et d’imposer des « sanctions économiques ciblées, fondées sur les renseignements crédibles des agences anti-terroristes », le tout pour asphyxier les groupes terroristes.

Inde : assouplissement des réglementations environnementales au profit du charbon

Livemint – Débat technique, mais crucial à l’approche de la COP21, qui débute le 30 novembre à Paris. Pourtant déterminée à réduire son « intensité d’émissions de gaz à effet de serre » de 35% d’ici 2030 et à développer son secteur des énergies renouvelables, l’Inde continue d’accorder sa priorité au charbon… Et afin d’en faciliter l’extraction, New Delhi a décidé d’assouplir les réglementations environnementales concernant ses blocs d’exploitation. Désormais, si la zone d’extraction charbonnière est en partie couverte par la forêt, l’entreprise n’aura plus besoin d’attendre le feu vert des autorités pour exploiter la zone non-couverte. Auparavant, il fallait obtenir l’autorisation pour la zone couverte et la zone non-couverte par la forêt avant de commencer toute extraction. Selon Livemint, les défenseurs de l’environnement ne devraient pas tarder à réagir publiquement pour exprimer leur mécontentement.

Le Pakistan s’attend à des attaques comme à Paris

Dawn – Au centre-est du Pakistan, la province du Punjab envisage sérieusement la possibilité d’une attaque terroriste similaire à celle de Paris, perpétrée vendredi 13 novembre. Les autorités provinciales ont donc renforcé leur contrôle sur les sites Internet et les « lieux sensibles » où l’idéologie de Daech pourrait être véhiculée. Au cœur des préoccupations gouvernementales : certaines écoles coraniques (madrasas) et séminaires, dont un a été fermé car dirigé par un islamiste radical ayant fait allégeance à Daech : Maulana Abdul Aziz.

Bangladesh : un prêtre italien grièvement blessé par trois assaillants

Bangladesh news 24 – Alors qu’il roulait à vélo dans la ville de Dinajpur, au nord du Bangladesh, un prêtre italien de 78 ans s’est fait tirer dessus par 3 assaillants encore non identifiés. Dans un état stable, il a été transféré dans un hôpital de Dacca pour recevoir de meilleurs traitements, ce vendredi. C’est la troisième attaque perpétrée contre des étrangers au Bangladesh depuis le mois de septembre, rappelle le site d’information Bangladesh News 24 : un Italien et un Japonais ont été abattus les 28 septembre et 3 octobre dernier. Des meurtres revendiqués par Daech mais que le gouvernement préfère imputer à des « éléments déstabilisateurs », niant la présence du groupe terroriste dans le pays.
Par Nicolas Sridi, avec Victor Yu à Taipei, Sébastien Farcis à New Delhi, Anda Djoehana Wiradikarta et Alexandre Gandil à Paris