Revue de presse Asie - 5 novembre 2015

Xi Jinping au Vietnam, la poste japonaise entre en bourse et les intellectuels indiens contre l'intolérance

Le droit de manifester restreint par la junte en Thaïlande. Copie d’écran Bangkok Post, le 5 novembre 2015.

Asie du Nord-Est

Pékin veut accélérer la restructuration des entreprises d’Etat

China Daily – Face à la perte de vitesse de son secteur industriel, la Chine veut réformer la gestion des entreprises d’Etat. Et de se débarrasser au plus vite des structures dîtes « zombies », c’est à dire non rentables mais maintenues en vie « artificiellement » sous perfusion d’argent public. Les réformes envisagées prévoient par exemple que les grandes entreprises d’Etat se délestent de dépenses non opérationnelles comme le financement d’hôpitaux et écoles pour leurs employés, une pratique courante pour les géants industriels étatiques locaux. Se pose alors en filigrane la question du coût social des réformes à venir, dans une Chine qui n’a pas encore développé un système national de sécurité sociale adapté aux besoins de sa population.

Japon : le régulateur nucléaire veut changer d’opérateur pour le réacteur de Monju

The Maichini – La NRA (Nuclear Regulation Authority) tire la sonnette d’alarme sur la gestion du réacteur de Monju par l’opérateur Japan Atomic Energy Agency (JAEA). L’autorité de régulation demande publiquement au ministre des Sciences et Technologies, Hiroshi Hase, de trouver un remplaçant dans les 6 mois à venir. Le réacteur expérimental de Monju a été fermé de 1995 à 2010 suite à un incendie lié à une fuite de sodium, puis l’installation a été de nouveau arrêtée en août dernier à cause d’un accident lors d’opérations de maintenance. La NRA n’a pas les moyens légaux d’exiger l’arrêt total du réacteur et fait pression sur le gouvernement de Shinzo Abe pour qu’il agisse au plus vite.

Japon : entrée en fanfare de la Poste Nationale à la bourse de Tokyo

Yomiuri Shimbun – L’introduction en bourse de la Japan Post Holding et de ses filiales financières (Japan Post Bank et Japan Post Insurance) fait les gros titres de la presse nippone aujourd’hui. Comme le remarque le Yomiuri Shimbun, il s’agit d’une nouvelle étape dans la privatisation des services postaux japonais 10 ans après le lancement de l’opération par le Premier ministre de l’époque, Junichiro Koizumi (voir notre analyse sur le sujet). A la clôture hier mercredi 4 novembre, les valeurs additionnées des 3 entités cotées représentaient la seconde plus importante capitalisation du marché local derrière le puissant groupe Toyota. Une bonne opération pour l’Etat nippon qui espère obtenir 4 000 milliards de Yen en revendant une partie de ses participations, et cela malgré une baisse anticipée des profits de Japan Post de plus de 20% d’ici mars 2016.

Taïwan : Ma Ying-jeou veut « maintenir la bonne direction » en rencontrant Xi Jinping

United Daily News (en chinois) – Pas un seul quotidien taïwanais ce matin qui fasse l’impasse sur la nouvelle « historique » de la rencontre entre le président taïwanais Ma Ying-jeou et son homologue chinois Xi Jinping, qui aura lieu ce samedi 7 novembre à Singapour. Le Liberty Times, d’obédience indépendantiste, est le seul à montrer à la Une les quelques manifestations anti-chinoises qui se sont produites hier mercredi 4 noembre dans les rues de Taipei.
Le United Daily News préfère quant à lui afficher un Ma Ying-jeou tout sourire en pleine page. Lors d’une conférence de presse ce jeudi matin, le président s’est adonné à un périlleux exercice de prudence et de non-dit au cours duquel il a réussi à répondre à 50 questions, sans tomber dans les pièges que recèlent le tempo politique de cette rencontre historique. Le contexte électoral est en effet très difficile pour son parti le Kuomintang (KMT) qui risque de perdre, en plus de l’élection présidentielle, sa majorité parlementaire le 16 janvier 2016.
De fait, le coup de tonnerre que représente cette rencontre avec Xi Jinping risque bien de rebattre les cartes du rapport de force politique à Taïwan et de redonner un peu d’oxygène au KMT. Ma Ying-jeou a un objectif : atténuer l’animosité qui règne entre les deux rives et poursuivre l’expansion des échanges et de la coopération. A mots couverts, il explique vouloir « maintenir la bonne direction ». « La recherche constante par Taïwan de la paix entre les deux rives et de la prospérité, la promotion de la stabilité régionale et l’amélioration du bien-être des populations des deux rives du détroit de Taïwan, resteront l’objectif inchangé de ma politique continentale », a déclaré le président taïwanais.

Asie du Sud-Est

Thaïlande : Un nouveau règlement pour encadrer les manifestations de rue

Bangkok Post – Le cabinet du Premier ministre a émis deux notices pour clarifier les nouveaux règlements encadrant l’organisation de manifestations dans la rue. On y retrouve une liste des 48 équipements de police autorisés allant des casques de protection aux pistolets à impulsions électriques, mais surtout l’obligation faite aux organisateurs de prévenir 24h à l’avance les autorités pour toute manifestation de rue.

Vietnam : Xi Jinping en visite d’Etat

GiaoDuc (en vietnamien) – Le numéro un chinois est arrivé à Hanoi ce jeudi 5 novembre au matin. Il rencontrera les principaux dirigeants du pays et prononcera un discours devant le parlement, dans le but d’« aplanir, de régler par des discussions et solutions bilatérales les différends territoriaux en mer de l’Est (nom vietnamien de la mer de Chine du Sud, NDLA)… » Le quotidien GiaoDuc, qui dépend du ministère de l’Education, souhaite « la bienvenue » au président chinois et précise que le Vietnam « continue à protéger sa souveraineté, ses intérêts légitimes en mer de l’Est, en conformité avec le droit international, dans le but de garantir la paix et la prospérité de tous… »
La visite de Xi Jinping crée cependant des controverses dans le pays. Vo Trung Dung, correspondant d’Asialyst sur place a pu ainsi obseré observe plusieurs manifestations d’une dizaine à trois cents personnes à Hanoi et à Hô-Chi-Minh-Ville. Les manifestants scandaient : « Xi, vous n’êtes pas le bienvenu ! » La mobilisation s’amplifie depuis des semaines via les réseau sociaux. Si les autorités ont « toléré » ces manifestations les jours précédents, elles ont évacué tout le monde ce jeudi matin, aux abords de l’ambassade et du consulat de Chine.
Une partie du programme de Xi Jinping crée la polémique dans l’opinion publique : son discours devant les parlementaires. « Il occupe nos îles. Qu’est-ce qu’il a à dire devant l’instance du peuple ? » s’interrogent les internautes vietnamiens. GiaoDuc apporte la réponse dans un second article avec l’interview du secrétaire général du parlement, M. Nguyễn Hạnh Phúc : « Ce discours et cette visite au parlement proviennent du souhait et de la demande de la Chine. Ça ne vient pas de nous… » Le numéro 3 du parlement poursuit : « Nous ne connaissons pas le contenu du discours mais nous l’accueillerons comme nous avons accueilli dans le passé le Président de la Finlande, le secrétaire général de l’ONU, le Président de la Commission européenne et d’autres personnalités politiques mondiales. »

Cambodge : 3 militaires arrêtés suite aux violences lors d’une manifestation pro Hun Sen

Phnom Penh Post – Suite au violent lynchage de parlementaires de l’opposition lors d’une manifestation progouvernementale la semaine dernière devant le parlement national, 3 militaires ont été arrêtés et sont accusés d’être les responsables de l’attaque. Ils seront rapidement présentés devant la justice et risquent jusqu’à 15 ans de prison. Pour le gouvernement de Hun Sen, il s’agit de se démarquer au plus vite de cette attaque et de juger les responsables pour ne pas être accusé d’être en lien avec les instigateurs des violences.

Birmanie : le président accusé de faire campagne pour son camp au mépris de la Constitution

Myanmar Times – La Ligue Nationale pour la Démocratie (LND), le parti de la charismatique Ang San Suu Kyi, accuse l’actuel président, Thein Sein, de ne pas respecter la constitution du pays en profitant de ses déplacements officiels pour faire campagne pour son propre camp, le Parti pour l’Union, la Solidarité et le Développement (USDP). Selon la constitution de 2008, le président de la république en fonction n’a en effet pas le droit de prendre part aux activités des partis politiques. A noter que Thein Sein a déjà annoncé sa volonté de réaliser un second mandat de 5 ans si son Parti remportait la victoire au législaties du 8 novembre.

L’Indonésie propose de se passer de visas pour les séjours courts dans l’espace Schengen

The Jakarta Post – En marge de la rencontre ministérielle UE-ASEAN au Luxembourg, le ministre indonésien des Affaires étrangères, Retno Marsudi, a annoncé avoir déposé une demande d’exonération de visa pour les courts séjours de ses concitoyens dans l’espace Schengen. La demande devrait être étudiée prochainement par le Conseil Européen.

Asie du Sud

Inde : toujours plus d’intellectuels mobilisés contre la montée des violences et de l’intolérance

Scroll – Arundhati Roy, une des écrivaines les plus célèbre d’Inde, a décidé de se joindre au mouvement de protestation de nombreux intellectuels locaux contre la montée de l’intolérance et des violences depuis l’arrivée au pouvoir de Narendra Modi. Elle a donc décidé de rendre elle aussi une récompense importante, à savoir le prix national du film qu’elle avait obtenu en 1989 pour l’écriture du meilleur script. Arundhati Roy est connue pour ses prises de position et engagements politiques en faveur de la défense des droits de l’homme.

Pakistan : 21 morts dans l’effondrement d’une usine en construction

Dawn – En Une de Dawn aujourd’hui, le terrible accident survenu à Lahore avec l’effondrement d’une usine de 4 étages en cours de construction hier. La catastrophe a déjà fait 21 morts tandis que les opérations de secours continuent pour venir en aide aux survivants coincés dans les décombres ainsi qu’aux blessés. 100 personnes ont ainsi pu être secourues. Alors que le récent séisme dans la région avait fragilisé l’édifice en construction, les promoteurs ont choisi de continuer les travaux d’extension en cours. Le quotidien pakistanais note également que les règles de sécurité n’ont manifestement pas été respectées, comme l’installation d’issues de secours, entrainant un nombre élevé de victimes parmi les ouvriers sur place.
Par Nicolas Sridi, avec Arnaud Dubus à Bangkok, Vo Trung Dung à Hô-Chi-Minh-Ville, Victor Yu à Taipei, Sylvie Lasserre Yousafzaï à Istanbul, Clea Chakraverty et Anda Djoehana Wiradikarta à Paris

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don