Revue de presse Asie - 22 septembre

Xi Jinping en Amérique, inondations au Vietnam et coût de la guerre au Pakistan

Le coût des attaques des Taliban sur l’économie au Pakistan. Copie d’Ecran du site pakistanais The Express Tribune, le 22 septembre 2015.
Le coût des attaques des Taliban sur l’économie au Pakistan. Copie d’Ecran du site pakistanais The Express Tribune, le 22 septembre 2015.

Asie du Nord-Est

Chine – Etats-Unis : les Américains passionnés par la visite de Xi Jinping ?

China Daily – Selon le quotidien chinois officiel China Daily, près de 80% des jeunes Américains s’intéressent à la première visite d’Etat du président chinois Xi Jinping aux Etats-Unis, qui débute ce mardi. D’après la même étude, réalisée par l’édition américaine du journal, 70% applaudissent aussi la contribution de la Chine à la paix dans le monde… « A Seattle, cet enthousiasme remplit les restaurants, les hôtels, les journaux », écrit la correspondante du China Daily.

Accompagné d’une quinzaine de dirigeants de grands groupes, le président Xi Jinping sera reçu ce jeudi 24 septembre par son homologue américain Barack Obama (voir ici le détail de la visite). Mais rien de décisif ne devrait sortir de cette rencontre entre les deux chefs d’Etat, en tout cas en matière de cybersécurité et de conflit en mer de Chine, note le South China Morning Post, qui propose lui aussi un dossier spécial sur cette visite. « Attendons-nous plutôt à des accords sur le climat, la coopération militaire et la non prolifération nucléaire ».

Le quotidien hongkongais s’amuse aussi d’une ancienne carte de visite de Xi Jinping, qu’il distribuait lors de son premier voyage aux Etats-Unis en 1985. Celui qui allait devenir président de la République populaire de Chine conduisait alors une délégation chinoise de producteurs de maïs dans l’Iowa. Sa vieille carte de visite et une photo d’époque sont devenues virales sur les réseaux sociaux. Les internautes notent que Xi Jinping a pris pas mal de poids en 30 ans et qu’on ne lui connaît plus ce grand sourire qu’il affichait alors…

Chine : Li Ka-shing traité d’ingrat par la presse chinoise officielle

South China Morning Post – Si vous avez raté cet article paru ce lundi 21 septembre, le quotidien de Hong Kong y revient sur la réaction de colère des médias chinois contre Li Ka-shing. L’homme d’affaires hongkongais, première fortune du continent asiatique, a décidé de liquider ses actifs en Chine. Cette annonce, qui s’ajoute à d’autres mauvais indicateurs économiques pour le pays, a eu l’effet d’une bombe. Depuis, Li Ka-shing est devenu la cible d’une campagne de dénigrement dans la presse chinoise. Le Quotidien du Peuple n’a ainsi pas hésité à souligner l’ingratitude de l’homme d’affaires sur son compte officiel WeChat ce week-end. Le journal officiel du PC chinois, souligne que l’ouverture de la Chine et ses politiques préférentielles ont constitué la pierre angulaire du succès de Li ces dernières années. D’autres commentaires ont été publiés dimanche soir, le Quotidien du peuple cherchant cette fois à minimiser l’impact de la « fuite » de Li Ka-shing.« L’économie chinoise représente plus de 12% du PIB mondial. (…) Le retrait d’un seul homme d’affaires peut-il affecter les fondamentaux ? »

Chine – Thaïlande : bientôt un train entre les deux pays

China Daily – Le vice-premier ministre thaïlandais l’a annoncé : une ligne de chemin de fer de 840 km reliera bientôt Kunming en Chine, à Nong Khai, Bangkok et Rayong en Thaïlande. Sa construction débutera avant la fin de l’année, promet-il. Il s’agira de la première ligne de chemin de fer à écartement de voies standard. De nouvelles zones économiques spéciales seront établies. La Chine est le premier partenaire économique de la Thaïlande.

Taïwan : les propositions de l’opposition en matière de politique étrangère

United Daily News (en chinois) – Baptisée « New Go South Policy », les propositions de politique étrangère de Tsai Ing-wen, présidente et candidate du Parti Démocrate-progressiste à la présidentielle de 2016, viennent d’être présentées à la presse locale. L’United Daily News est le premier média à rapporter un compte-rendu de la conférence de presse qui s’est tenue ce mardi, à midi, heure locale. Dans les grandes lignes, Tsai souhaite renforcer les relations avec l’Inde et les pays de l’Asie du Sud-Est. Elle reprend ainsi une politique déjà initiée par l’ancien chef de l’Etat, Lee Teng-hui (d’où la mention de « New » Go South Policy) ; mais elle y ajoute une dimension humaine beaucoup plus forte, fondée sur les réseaux communautaires. Elle s’appuie notamment sur les communautés immigrées originaires de ces pays, présentes à Taïwan.

Sur les disputes de souveraineté en mer de Chine méridionale, Tsai Ing-wen prône une approche fondée sur la défense de la paix et la stabilité, et sur le dialogue avec les parties en conflit en s’appuyant sur les règles du droit international. Elle souhaite travailler à la promotion de Taïwan comme acteur de l’aide humanitaire, de l’aide au développement et des secours d’urgence en cas de catastrophe naturelle. La candidate de l’opposition compte également faire de la lutte contre le changement climatique une priorité en Asie-Pacifique. Enfin, elle souhaite voir Taïwan se doter d’un cadre juridique approprié lui permettant d’accueillir une partie des réfugiés fuyant les guerres.

Asie du Sud-Est

Vietnam : du bateau en pleine ville !

Vietnamnet.vn – Le Vietnam subit depuis plus d’une semaine une série de typhons et de pluies diluviennes qui déferlent du Nord au Sud. Les deux plus grandes villes du pays, Hanoi, la capitale et Hô-Chi-Minh-Ville, se trouvent sous les eaux. Par endroit, les innondations atteignent 1,2 mètres. A un niveau moindre, ces inondations touchent désormais les villes de Hai-Phong, Quang-Ninh, dans le Nord, et Huê, au centre. Elles paralysent la moitié des activités économiques, l’autre moitié tournant au ralenti.

Après avoir maudit l’incompétence des services publics de voiries, les habitants débrouillards commencent à s’organiser, avec les moyens du bord, pour se déplacer au sec. Petits bateaux, planches de paddle surf ou radeaux de fortune construits à base de ballons de basket : Vietnamnet.vn publie de nombreuses photos tragi-comiques. Le média vietnamien souligne la mauvaise qualité des ouvrages de voirie et d’égouts en raison de la corruption et d’incompétences techniques. Il évoque aussi les menaces du changement climatique, qui entraîne la montée du niveau de la mer touchant les deltas des fleuves. Hanoi se situe au niveau du delta du fleuve Rouge et Hô-Chi-Minh-Ville dans celui du Mékong.

Indonésie : le gouvernement réactive ses plans de centrales nucléaires

The Jakarta Post – L’Agence nationale de l’Energie atomique vient de signer un protocole d’accord avec la société nucléaire Rusatom Overseas, filiale du groupe public chargée des projets à l’étranger. Même si l’idée de développer le secteur nucléaire n’est pas nouvelle, l’Indonésie n’a toujours pas construit sa première centrale. Au premier plan des préoccupations : la vulnérabilité du pays face aux catastrophes naturelles. L’Indonésie est située sur la Ceinture de feu du Pacifique, propice aux tremblements de terre et aux éruptions volcaniques. Le drame de Fukushima a renforcé l’activisme des anti-nucléaires en Indonésie, notamment dans le centre de Java, où la première centrale pourrait bientôt s’installer.

Birmanie : Aung San Suu Kyi tend la main aux militaires

DVB – Tous les partis qui se présentent aux élections du 8 novembre obtiennent un créneau de 15 minutes sur la télévision nationale MRTV pour exposer leur programme. Aung San Suu Kyi, leader de la Ligue nationale pour la Démocratie (LND) a utilisé ce crédit lundi soir. La Prix Nobel en a profité pour appeler à la coopération entre son parti et l’Armée birmane (Tatmadaw). « La LND et Tatmadaw ont des opinions différentes en ce qui concerne (la réforme constitutionnelle). Mais nous partageons le même vœu de stabilité (pour le pays). (…) Nous n’avons aucun ennemi et nous coopérerons avec quiconque pour parvenir à nos objectifs », a déclaré Aung San Suu Kyi. La Constitution garantit toujours à l’Armée 25% des sièges au Parlement. La dirigeante de la LND s’inquiète aussi du chaos qui règne sur les listes électorales : ces listes, numériques pour la première fois, s’appuient sur des fichiers administratifs papier hors d’âge et notoirement erronées.

Thaïlande : ouf, les touristes chinois reviennent

Bangkok Post – Les Chinois sont aujourd’hui le moteur de l’industrie du tourisme en Thaïlande : 27,5% des arrivées les huit premiers mois de l’année 2015. Le ministère thaïlandais du Tourisme se félicite donc de la décision du groupe chinois Infinitus : l’année prochaine, il emmènera 20 000 de ses employés en vacances dans le royaume. Tout un symbole quelques semaines après l’attentat qui a touché le temple d’Erawan à Bangkok au mois d’août et qui avait entraîné une série d’annulations de la part de nombreux tour-opérateurs, notamment chinois. Le ministère thaïlandais du Tourisme estime que l’attaque a causé la perte de 64 millions de bahts (1,6 million d’euros) pour l’industrie du tourisme. Le taux d’occupation des hôtels à Bangkok a chuté de 10% par rapport à l’année dernière. Mais selon l’Association des agents de voyage thaïlandais (ATTA), les tour-opérateurs chinois, reviennent, peu à peu. Si bien que la situation devrait revenir à la normale, promettent-ils, dès le mois prochain.

Thaïlande : un article du New York Times sur le roi censuré

The Jakarta Post – Le journal indonésien note que l’édition asiatique de mardi du New York Times n’a pas été distribuée en Thaïlande. L’imprimeur local a refusé de la publier, en raison de l’article de Une, jugé « trop sensible ». Il abordait le sujet de l’avenir de la monarchie thaïlandaise. Le crime de lèse-majesté est passible de 15 ans de prison dans le royaume.

Asie du Sud

Inde – Népal : le hashtag #BackOffIndia prend de l’ampleur

The Hindustan Times – Le journal indien note la popularité du hashtag #BackOffIndia sur les réseaux sociaux (plus de 50 000 tweets reprenaient ce terme ce mardi midi). Les internautes s’agacent de la réaction de New Delhi après la promulgation d’une nouvelle Constitution par les autorités népalaises (voir notre revue de presse de lundi). Ils dénoncent ce qu’ils estiment être une ingérence de l’Inde dans les affaires du pays. L’envahissant voisin avait déjà été pointé du doigt par un autre hashtag il y a quelques mois. Des milliers de Népalais avaient utilisé #GoHomeIndianMedia pour dénoncer la couverture jugée indélicate des ravages du tremblement de terre d’avril dernier par les médias indiens.

Pakistan : le coût de la guerre

The Express Tribune – Difficile de chiffrer les pertes économiques que représentent, pour le Pakistan, les attaques des Taliban. Le ministre pakistanais des Finances, Waqar Masood, donne aujourd’hui une estimation de ces pertes en matière d’investissement. « Nous avons vu les investissements étrangers atteindre 5 à 7 milliards de dollars, dans le passé. Mais aujourd’hui ils n’atteignent pas même 2 milliards », a-t-il déclaré lors d’une interview à Londres. Le pays a perdu énormément d’opportunités économiques ces 10-15 dernières années, ajoute-t-il. Mais des améliorations sont visibles, d’après lui, à Karachi, la capitale économique du Pakistan. Selon les exportateurs, cités par le ministre, les clients commenceraient à revenir, petit à petit…

Bangladesh : triche aux examens d’entrée en fac de médecine ?

The Daily Star – 4ème jour de manifestation ce mardi pour les aspirants étudiants en médecine de Dacca, au Bangladesh. Ils demandent l’organisation de nouveaux examens d’entrée en faculté de médecine et faculté dentaire. Les manifestants soutiennent que les questions ont fuité la veille de l’examen. Les résultats d’admission ont été publiés dimanche.

La rédaction d’Asialyst