Revue de Presse Asie – 2 septembre 2015

Maladie de la paix en Chine, affaire Sheena Bora en Inde et odeur de fin de règne en Malaisie

Copie d’écran du China Daily, le 2 septembre 2015.
Copie d’écran du China Daily, le 2 septembre 2015.

ASIE DU NORD-EST

Chine : retour sur la « maladie de la paix »

The Sydney Morning Herald – Alors que le grand défilé célébrant la victoire de la Chine sur le Japon en 1945 est prévu demain à Pékin, le quotidien australien analyse la stratégie militaire chinoise actuelle. Un nombre croissant de stratèges de l’APL estiment que leur armée est frappée par la « maladie de la paix » : n’ayant livré aucun combat d’importance depuis 30 ans, les troupes chinoises voient leur capacité à mener et à gagner une guerre considérablement réduites. L’arrivée au pouvoir de Xi Jinping semble néanmoins avoir contenu cette « maladie » via les actions entreprises en mers de Chine et aux importantes hausses du budget de défense. Et le défilé de demain doit aussi y contribuer. Le China Daily annonce ainsi un véritable show qui réjouira « les amateurs de Chine et du monde entier » : 84 % des armes et équipements militaires présentés le seront pour la première fois.

Chine-Corée du Sud : rencontre entre Xi Jinping et Park Geun-Hye

The Korea Herald – A la veille de la parade, le président Xi Jinping a reçu son homologue sud-coréenne Park Geun-Hye à Pékin. Si aucune information n’a filtré immédiatement sur les conclusions de leur rencontre, la 6e depuis l’accession au pouvoir de Park en 2013, le Korea Herald indique que l’approfondissement des relations bilatérales et la question nord-coréennes ont certainement été au coeur des discussions. Park assistera également au défilé militaire organisé demain : « Certaines personnes n’apprécieront pas sa présence, indique un expert de l’International Crisis Group à Séoul, mais les spécialistes de politique et de sécurité en Asie du Nord-Est en comprennent le sens : [elle agit] pour des raisons de politique intérieure et de défense des intérêts sud-coréens. »

Japon : le designer belge maintient sa plainte contre l’auteur du logo plagié des JO de Tokyo

The Japan Times – Le simple abandon du logo d’hier n’aura pas suffi. Le designer belge Olivier Debie maintient sa plainte pour plagiat déposée en août, accusant le Comité olympique japonais d’avoir copié son logo du théâtre de Liège pour les JO de 2020 (à Tokyo). Il explique : « Ma première réaction a été de dire : « voilà, nous avons gagné ». Mais lors de leur conférence de presse, [les organisateurs] ont tourné autour du pot et annoncé qu’ils abandonnaient leur logo pour d’obscures raisons. » En effet, toute accusation de plagiat a été réfutée du coté nippon. D’après le Japan Times, Olivier Debie envisagerait maintenant de soumettre une proposition de logo pour les JO de 2020… Simple clin d’oeil, ou véritable ambition ?

ASIE DU SUD-EST

Malaisie : la fin annoncée de l’ère Najib Razak

The Malaysian Insider – Le site d’information malaisien revient sur l’ambitieux éditorial du Jakarta Post publié hier, mardi 1er septembre. Dans ce papier, le quotidien indonésien comparait les manifestations organisées ce week-end en Malaisie, demandant le départ du Premier ministre Najib Razak, à celles de Jakarta en 1998. Celles-ci avaient conduit à la démission du dictateur Suharto. Pour l’éditorialiste du Jakarta Post, l’indignation croissante de la société civile malaisienne ne fait donc aucun doute : « le départ de Najib Razak ne semble être qu’une question de temps et de moyen pour garder la face ». Le chef du gouvernement continue néanmoins de clamer son innocence, et accuse ses opposants de manquer de patriotisme.

Frontière Cambodge-Vietnam : la France procurera ses cartes de l’ère coloniale

Radio Free Asia – Il faudra désormais compter sur un nouvel acteur dans le litige frontalier opposant le Cambodge au Vietnam. Répondant favorablement à la demande de Phnom Penh, la France livrera aux autorités cambodgiennes les répliques de ses cartes IGN utilisées sous la colonisation. Elles devraient permettre de déterminer si le Premier ministre Hun Sen a, oui ou non, cédé certaines poches de territoire au Vietnam en 1985, comme le lui reproche le parti d’opposition CNRP. Néanmoins, Paris n’acceptera d’envoyer ses experts cartographes que si les autorités d’Hanoi le demandent également.

Thaïlande : la décentralisation, enjeu du dialogue avec la rébellion du Sud musulman

The Bangkok Post – Le dialogue entre les autorités centrales thaïlandaises et la rébellion dans le sud du royaume peuplé en majorité de Malais musulmans, a repris la semaine dernière à Kuala Lumpur. Dans un papier d’analyse publié dans le Bangkok Post, Chalerm Sripinyorat, qui étudie ce conflit depuis plus d’une décennie, passe en revue les obstacles au progrès dans les négociations, au premier rang desquels la réticence des militaires à décentraliser le pouvoir.

ASIE DU SUD

Inde : un meurtre couvert de mensonges

The Times of India – C’est le fait divers qui secoue toute l’Inde. « L’affaire Sheena Bora » est celle d’une femme, Indrani Mukerjea, accusée du meurtre de sa fille Sheena… qu’elle avait initialement fait passer pour sa soeur. Sheena avait disparu depuis le 24 avril mais sa mère l’avait déclarée bien vivante, aux Etats-Unis. Dernier rebondissement : l’apparition du prétendu père biologique de Sheena, Siddharta Das, dont on ne sait pas s’il a été l’époux d’Indrani Mukerjea (ce qu’elle affirme) ou s’ils n’ont jamais été mariés (ce que lui affirme). Face à cet imbroglio, le Times of India tente de démêler les versions contradictoires des différentes personnes impliquées, et revient sur le déroulé de l’enquête.

Pakistan : presque tous les « terroristes ouïghours éliminés », annonce le gouvernement

The Express Tribune avec Reuters – La Chine et le Pakistan prouvent encore une fois qu’ils sont des « frères d’acier ». Lors de sa visite à Pékin, en marge des célébrations des 70 ans de la victoire chinoise sur le Japon, le président pakistanais Mamnoon Hussain a informé son homologue chinois Xi Jinping que la quasi-totalité des membres du Mouvement Islamique du Turkestan Oriental (ETIM, groupe séparatiste du Xinjiang) présents sur le sol pakistanais avaient été « éliminés ». Une nouvelle accueillie très chaleureusement par Pékin, pour qui l’ETIM représente le bouc-émissaire idéal des émeutes au Xinjiang et des attentats terroristes organisés dans le pays.

Sri Lanka : le Président Sirisena demande des réformes pour la réconciliation nationale

The Irrawaddy – Le Président srilankais continue sur la voie ouverte depuis les élections législatives du 17 août. Dans son discours inaugural face au Parlement nouvellement élu, Sirisena a souligné la nécessité d’entreprendre des réformes favorisant la « réconciliation nationale », un processus qu’il estime largement inachevé malgré la fin de la guerre civile en 2009. La constitution d’un gouvernement de consensus entre tamouls et singhalais devrait contribuer à ce projet (voir notre revue de presse du 21 août).

Afghanistan : Ashraf Ghani appelle à la « guerre sainte » contre la corruption

Radio Free Europe – L’expression est volontairement connotée. Le président afghan Ashraf Ghani en appelle aux dignitaires religieux pour livrer le combat contre la corruption, qu’il qualifie de « lésion cancéreuse ». La clé réside selon lui dans la meilleure éducation des citoyens afghans. Radio Free Europe rappelle que l’Afghanistan est classé parmi les pays où la perception de la corruption est la plus élevée au monde, d’après l’ONG Transparency International.

La rédaction d’Asialyst