Revue de presse Asie – 21 juillet 2015

Arrestation chinoise, annonce sri lankaise et refus nord-coréen

Copie d’écran du site Asian Correspondent
Copie d’écran du site Asian Correspondent

Asie du Nord-Est

Chine : arrestation du vice-président du comité national de la CCPPC pour corruptionChina Daily – Ling Jihua, vice-président du comité national de la CCPPC (Conférence consultative politique du Peuple chinois), a été expulsé du Parti communiste (PCC) et placé en état d’arrestation par les autorités de Pékin ce lundi 20 juillet. Il est accusé d’avoir tiré parti de son statut pour toucher des pots-de-vin, commettre des faits d’adultère et constituer sa propre faction au sein du PCC. Ces actions auraient contribué à écorner l’image du Parti communiste chinois tout en ébranlant sa stabilité, l’empêchant donc de fonctionner de manière efficace, rapporte le China Daily. Le quotidien estime ainsi que le cas de Ling Jihua doit servir de leçon au parti afin d’établir un système « plus transparent » de nomination et de promotion des cadres, fondé sur l’opinion publique plutôt que sur les recommandations de leurs aînés au pouvoir.
Japon : la menace chinoise au cœur du nouveau Livre blanc sur la défenseThe Japan Times – La Chine « persiste à entreprendre des actions perçues comme autoritaires [en mer de Chine] afin de modifier le statu quo par la force, et tente de matérialiser ses prétentions [territoriales] unilatérales sans effectuer de compromis ». Cette phrase, extraite du Livre blanc japonais sur la défense de 2015 approuvé en début de semaine par le gouvernement nippon, illustre sans ambages les inquiétudes de Tokyo face au comportement irrédentiste de Pékin. Des inquiétudes rappelées par le ministre de la Défense, Gen Nakatani, dans une conférence de presse donnée ce mardi 21 juillet : « le développement militaire de la Chine préoccupe la communauté régionale et internationale, donc notre pays ». Pour rappel, le Japon et la Chine se disputent la souveraineté des îles Senkaku / Diaoyu, en mer de Chine orientale.
Corée du Sud : Chung Mong-joon dans la course à la présidence de la FIFAKorea Times – Le sud-coréen Chung Mong-joon, actuellement vice-président honoraire de la FIFA, se portera candidat à la présidence de la fédération, a annoncé l’un de ses conseillers ce mardi 21 juillet. L’annonce officielle devrait se faire prochainement par l’intéressé lors d’une conférence de presse. Le Korea Times rappelle que si Chung Mong-joon est un fervent critique de l’actuel président démissionnaire Sepp Blatter, empêtré dans des affaires de corruption entachant la FIFA, il n’est pas certain que l’ensemble des fédérations asiatiques se rassemblent derrière lui pour soutenir sa candidature. Ces dernières semblent pour l’instant pencher en faveur du Français Michel Platini bien que sa candidature, elle non plus, ne soit pas encore officielle.
Corée du Nord : pas de pourparlers à l’iranienne pour PyongyangAsian Correspondent – Selon les propos d’un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, rapportés par l’agence de presse étatique KCNA et repris par le site internet Asian Correspondent, Pyongyang déclare ne pas être intéressée par l’organisation de pourparlers nucléaires à l’iranienne qui viseraient à freiner son programme nucléaire en échange d’une levée de sanctions. Le porte-parole annonce ainsi que la dissuasion nucléaire du pays « n’est pas un jouet à mettre sur la table des négociations ». Malgré peu d’informations fiables, le programme nucléaire de Pyongyang est estimé comme bien plus avancé que celui de Téhéran puisque le pays aurait déjà effectué trois tests souterrains et serait même, selon certains, déjà détenteur de l’arme nucléaire.
Taïwan : l’absence remarquée de Hung Hsiu-chuTaipei Times – Investie par le Kuomintang (KMT) mais encore contestée par certaines de ses figures ? Hung Hsiu-chu, la candidate du parti à l’élection présidentielle de 2016, a brillé par son absence lors de la cérémonie d’investiture d’une nouvelle parlementaire KMT (Mignonne Chan), organisée par le Président du Yuan législatif (Assemblée nationale taïwanaise) Wang Jin-pyng. Parce qu’il a choisi de débuter la cérémonie avec quelques minutes d’avance, sans attendre Hung Hsiu-chu dont la présence était pourtant annoncée, les commentateurs ont cru voir là une manœuvre politicienne destinée à éclipser la candidate du KMT aux élections de 2016 du devant de la scène. Le Taipei Times rappelle ainsi que les relations qu’entretiennent Wang Jin-pyng et Hung Hsiu-chu sont relativement tendues : le premier n’aurait pas caché ses ambitions de candidater à la présidence de Taïwan sous l’étiquette du KMT, tandis que la seconde souhaiterait voir le mandat du Président du Yuan législatif prendre fin en 2016 au profit d’un simple poste de député.

Asie du Sud

Sri Lanka : mort d’un citoyen dans les rangs de DaechColombo Telegraph – Le conseil musulman des affaires religieuses et culturelles a appelé ce jour le Président Maithripala Sirisena et le gouvernement sri lankais à mener une vaste enquête pour poursuivre et « punir » tous les citoyens sri lankais s’étant rendus coupables d’actes terroristes dans les rangs de l’Etat islamique en Syrie et en Irak. Cet appel fait suite à l’annonce officielle de la mort du premier citoyen sri lankais en Syrie alors qu’il combattait dans les rangs du groupe terroriste. Ce dernier, identifié comme Abu Shuraih Sailani dans les rangs de Daech, était âgé de 37 ans et aurait trouvé la mort lors d’un raid aérien de la semaine dernière. Dans son courrier au Président, le conseil se met à la disposition des autorités dans leur enquête en rappelant que « le groupe d’extrémistes qui se fait appeler le Califat ou l’Etat Islamique est une menace pour l’Islam ».
Pakistan : un ministre des Affaires étrangères absentDawn – Les affaires étrangères sont un « business compliqué » nous rapporte l’éditorialiste. Mais, il y a aussi des « vérités simples dans ce métier. Et l’une d’elles est que chaque pays a besoin d’un ministre des Affaires étrangères à plein temps, officiellement désigné et opérationnel ». Or, le Pakistan n’en possède pas. En lieu et place d’un ministre des Affaires étrangères, le gouvernement du Premier ministre Nawaz Sharif a un conseiller aux Affaires étrangères qui tient aussi lieu de conseiller aux Affaires intérieures (Sartaj Aziz) et un assistant du Premier ministre aux Affaires étrangères (Tariq Fatemi). Le poste est donc occupé par deux personnes différentes et en sus des inévitables guerres de territoire, cette situation ne provoque que « nuisances pour la politique étrangère du pays dans ses interactions avec le monde extérieur ». L’éditorial du quotidien de conclure qu’il est urgent pour Nawaz Sharif de trouver une solution car « un Premier ministre disposant d’un cabinet incomplet et désordonné n’est qu’un Premier ministre aux mains liées ».

Asie du Sud-Est

Philippines : Grace Poe candidate à l’élection présidentielleInquirer.net – Rien ne semble pouvoir arrêter la volonté de la sénatrice Grace Poe de se présenter à la prochaine élection présidentielle prévue pour 2016 aux Philippines. Et cela qu’elle soit ou non soutenue par l’actuel président Begnino Aquino III, déclare le quotidien. Si elle devait se présenter sans son soutien, elle partirait en campagne sous l’étiquette des indépendants et le président en exercice n’aurait alors pas d’autre choix que de soutenir Manuel « Mar » Roxas II comme candidat du parti libéral. En effet, selon le sénateur Sergio Osmeña : « il serait très embarrassant pour PNoy (le surnom du président Aquino NDR) de devoir soutenir Grace alors même qu’elle se présente sous la bannière des indépendants. Cela équivaudrait à dire que le Parti libéral, le plus grand parti des Philippines et celui disposant du plus de ressources, n’a pas de candidat présidentiable ». Et le sénateur de conclure : « si j’étais Grace, je choisirais également de ne pas concourir sous les couleurs du Parti libéral. Pourquoi ? Parce que j’aurais trop peur des squelettes rangés au placard » (voir notre article sur le scandale Fonds d’assistance de développement prioritaire (PDAF), dit « Pork Barrel ».)
La rédaction d’Asialyst