Revue de presse Asie - 13 juillet 2015

Exportations chinoises, exercices militaires indo-japonais et Premier ministre malaisien bien accroché

Capture d’écran du Japan Times
Capture d’écran du Japan Times

Asie du Nord-Est

Chine : bourse et exportations au beau fixe selon PékinChina Daily– La presse chinoise continue de louer unanimement la reprise des cours de la bourse dans le pays, grâce aux mesures d’exception prises par le gouvernement. Le China Daily note ainsi que, pour la troisième journée consécutive, les bourses de Shanghai et de Shenzhen ont clos à la hausse ce lundi 13 juillet (respectivement + 2,39 % et + 4,78 %). En vertu de cette dynamique favorable, plus de 360 entreprises chinoises ont été autorisées à reprendre leurs opérations après avoir été suspendues la semaine dernière. Néanmoins, 1045 autres entreprises (40 % des entreprises côtées) l’étaient encore ce lundi.
Les derniers chiffres du commerce extérieur ont renforcé cette « meilleure » santé de l’économie chinoise. Le China Daily se réjouit des exportations en hausse (+ 2,1 % par rapport à juin 2014) et des importations en baisse (- 6,7 %), qui ont ainsi permis un accroissement de l’excédent de la balance commerciale chinoise (+ 45 % sur un an). Le quotidien note également que les exportations à destination des pays en développement sont en forte hausse tandis que celles vers l’Union européenne et le Japon déclinent. Cette tendance est considérée comme positive puisqu’elle répond à l’un des objectifs du projet de « nouvelle route de la soie », visant à la diversification des partenaires commerciaux chinois.

Japon : le PDG de Nintendo, Satoru Itawa, meurt à l’âge de 55 ansThe Japan Times – Le Japan Times revient sur la mort de Satoru Itawa, PDG du groupe Nintendo depuis 2002, décédé ce dimanche 12 juillet d’un cancer de la voie biliaire, à l’âge de 55 ans. Son décès intervient quelques mois après l’annonce d’un lancement d’une politique de diversification de l’offre de jeux par l’entreprise, auparavant cantonnée aux consoles, notamment au profit des smartphones et autres appareils mobiles. Le journal japonais rappelle que la présidence de Satoru Itawa avait permis à Nintendo de tripler son chiffre d’affaires grâce à des succès commerciaux tels que les consoles Gameboy Advance SP ou Wii.

Asie du Sud

Afghanistan : premier attentat meurtrier d’envergure depuis la rencontre entre le gouvernement et les TalibansThe Indian Express – Selon un bilan provisoire, plus de 30 personnes (dont 27 civils) ont péri dans un attentat à la voiture piégée perpétré ce dimanche 12 juillet, à proximité d’une base militaire de la ville afghane de Khor, près de la frontière avec le Pakistan. L’attentat-suicide, qui n’a pas encore été revendiqué, est le plus meurtrier depuis la rencontre entre le gouvernement afghan et les Talibans la semaine dernière, dans la ville pakistanaise de Murree. The Hindu Express ajoute que d’autres attentats en bordure de route, également organisés dimanche, ont tué au moins 12 civils au nord et à l’est de l’Afghanistan.

Inde : le Japon invité aux exercices navals de MalabarThe Times of India – Sur décision du Premier ministre indien Narendra Modi, le Japon est invité à participer aux exercices navals organisés en octobre prochain par l’Inde et les Etats-Unis, au large de Malabar (dans le golfe du Bengale). L’Australie participera à un autre exercice naval avec l’Inde le mois précédent, ajoute The Times of India. Alors que son prédécesseur Manmohan Singh avait décidé de limiter les exercices navals au large de l’Inde à un modèle bilatéral (suite aux protestations de Pékin face à une potentielle inclusion du Japon, de l’Australie et de Singapour aux côtés des Etats-Unis en 2007), Narendra Modi adopte une posture moins conciliante vis-à-vis de la Chine. Il faut dire que la modernisation de la marine l’Armée populaire de Libération et le comportement perçu comme de plus en plus agressif de Pékin en mers de Chine orientale et méridionale inquiètent aussi bien New Dehli que Tokyo et Washington.

Inde : coopération nucléaire approfondie avec la RussieThe Indian Express – La Russie a proposé à l’Inde la construction de 20 nouveaux réacteurs nucléaires sur son sol ainsi qu’une coopération sur l’extraction d’uranium naturel, la production de combustible nucléaire et l’élimination de déchets radioactifs. Ce mouvement de la Russie s’inscrit non seulement dans une volonté de prendre une longueur d’avance dans le secteur nucléaire indien face à de potentiels concurrents internationaux, mais aussi dans une stratégie de s’affirmer comme le partenaire de référence à l’échelle mondiale dans ce domaine (l’entreprise d’Etat russe Rosatom collabore déjà avec 12 pays pour construire 29 réacteurs nucléaires). The Indian Express note néanmoins que les coûts élevés de construction ainsi que le flou autour de la loi indienne sur la responsabilité nucléaire constituent deux freins au projet de coopération entre Moscou et New Dehli.

Asie du Sud-Est

Cambodge : réchauffement des relations entre le gouvernement et l’opposition Cambodia Daily – Le selfie du Premier ministre Hun Sen et du chef du parti de l’opposition Sam Rainsy circule depuis samedi soir sur les réseaux sociaux, notamment sur les comptes Facebook des intéressés (celui de Hun Sen et de Sam Rainsy ). En 2013, après des élections législatives très contestées, les supporters de l’opposition appelaient Hun Sen à la démission. Le climat a changé. Samedi dernier, le 11 juillet, les deux adversaires politiques se sont retrouvés pour un dîner amical et familial. Selon Sam Rainsy cité dans le Cambodia Daily et le Phnom Penh Post , ce type de rencontre est une première dans l’histoire du Cambodge. Les deux hommes cherchent ainsi à incarner un nouveau credo politique : « la culture du dialogue ».

Indonésie : vers un rapatriement des ressortissants indonésiens en GrèceTempo – La ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Lestari Priansari Marsudi, a déclaré ce lundi 13 juillet qu’elle était en train de collecter les données nécessaires au rapatriement des ressortissants indonésiens actuellement présents en Grèce. Le journal Tempo précise que seuls les Indonésiens victimes de « traffic et de traite », dans le contexte de la crise grecque, seront concernés par ce rapatriement pris en charge par le gouvernement. Aucun détail supplémentaire n’a été confié par la ministre. Dans un second article, Tempo indique qu’environ un millier de ressortissants indonésiens se trouvent actuellement en Grèce. Certains ont déjà été forcés de rentrer dans leur pays, ayant perdu leur emploi en raison du contexte économique.

Malaisie : le Premier ministre Najib restera au pouvoir malgré le scandale 1MDB Channel News Asia – Réfutant une nouvelle fois les accusations de transfert de fonds frauduleux sur son compte personnel (environ 700 millions de dollars), le Premier ministre malaisien Najib Razak ne démissionnera pas. Il a « exprimé sa gratitude en retour du soutien populaire qui lui a été accordé » et a réaffirmé sa volonté de hisser la Malaisie au rang de « pays développé » d’ici 2020. Channel News Asia, rapportant les propos du Premier ministre, indique que le 11e plan national (Malaysia Plan) a d’ores et déjà été mis au point afin de poursuivre la réduction des inégalités socio-économiques du pays.

Philippines : dispositions provisoires pour bloquer Pékin en mer de Chine méridionaleThe Philippine Star – Le gouvernement philippin multiplie les initiatives juridiques afin de porter un coup d’arrêt aux velléités expansionnistes chinoises. Ainsi, Manille envisage de porter l’affaire du conflit de souveraineté qui l’oppose à Pékin en mer de Chine méridionale devant le Tribunal international du Droit de la Mer (ITLOS), alors même que la Cour permanente d’Arbitrage (CPA) de La Haye se saisit actuellement du dossier, informe The Philippine Star. La ministre philippine de la Justice, Leila de Lima, indique qu’en vertu de la Convention des Nations unies sur le Droit de la Mer (UNCLOS), des mesures provisoires peuvent être prises par le tribunal (s’il se déclare compétent) afin que les droits de chaque partie soit préservés et d’empêcher toute action pouvant porter préjudice à l’environnement. Cela pourrait notamment se traduire par un gel de la construction d’îles artificielles par Pékin dans l’archipel des Spratleys.

La rédaction d’Asialyst