Revue de presse Philippines - 7 novembre 2016

Philippines : la sénatrice De Lima défie Duterte devant la Justice

La sénatrice Leila De Lima est dans le collimateur du président Rodrigo Duterte, mais ne se laisse pas intimider. Copie d'écran du Philippine Star, le 7 novembre 2016.
La sénatrice Leila De Lima est dans le collimateur du président Rodrigo Duterte, mais ne se laisse pas intimider. Copie d'écran du Philippine Star, le 7 novembre 2016.
The Philippine Star – La sénatrice et ex-ministre de la Justice Leila De Lima veut jouer à armes égales avec Rodrigo Duterte. Accusée par le président philippin d’avoir tiré les ficelles d’une « matrice de la drogue » dans la prison de Bilibid et ayant requis contre elle sa démission ainsi que 6 mois de prison ferme, De Lima se dit victime de « harcèlement » et a décidé de porter plainte contre la Cour suprême – défiant par là-même l’immunité judiciaire du chef de l’Etat.

« Est-ce qu’un président en exercice peut mener une vendetta personnelle contre une pétitionnaire et utiliser le pouvoir de sa fonction pour la crucifier en tant que femme, être humain et sénatrice élue dans les règles, le tout en violation avec son droit au respect de la vie privée, à la liberté et à la sécurité ? » Les soutiens de De Lima rappellent que Rodrigo Duterte l’a, entre autres, traitée d’« artiste classée X » et d’avoir une « propension pour le sexe » – outre les accusations portées à son encontre sur de potentiels trafics de drogue.