Revue de presse Inde - 7 novembre 2016

L'Inde se venge-t-elle de Pékin en mer de Chine du Sud ?

New Delhi est bien décidée à peser dans la balance en mer de Chine méridionale. Copie d'écran du Times of India , le 7 novembre 2016.
New Delhi est bien décidée à peser dans la balance en mer de Chine méridionale. Copie d'écran du Times of India , le 7 novembre 2016.
India Today – Si lune de miel sino-indienne il y a eu, cette dernière s’est brusquement interrompue ces derniers mois avec la refus chinois de voir New Delhi adhérer au Groupe des fournisseurs nucléaires, d’une part, et de voir l’ONU sanctionner le groupe armé séparatiste cachemiri Jaish-e-Mohammed, basé au Pakistan. De quel levier d’action l’Inde dispose-t-elle alors en réaction ? D’après le Times of India, la réponse est claire : c’est en mer de Chine du Sud que New Delhi peut « rendre à Pékin la monnaie de sa pièce ». Par exemple, en proposant à Singapour le mois dernier de publier une déclaration conjointe dans laquelle les deux Etats renieraient les prétendus « droits historiques » de Pékin dans la zone.

Une tentative que l’Inde pourrait bien réitérer lors de la visite cette semaine du Premier ministre Narendra Modi auprès de son homologue nippon Shinzo Abe. L’occasion de finaliser une alliance nippo-indienne qui pourrait bien « faire basculer l’équilibre régional des puissances », explique le Straits Times. New Delhi dispose effectivement d’un triple avantage pour Tokyo : sa volonté partagée de contrebalancer la puissance chinoise, son économie développée et son régime démocratique. Le positionnement des deux pays à l’encontre des travaux de construction opérés par Pékin en mer de Chine du Sud sera donc « au centre de toutes les attentions », écrit le Times of India.

Tags de l'article