Revue de presse Hong Kong - 2 novembre 2016

Hong Kong : nouvelle suspension de séance, "scènes de chaos" au Conseil législatif

Sixtus Baggio Leung Chung-hang et Yau Wai Ching restent personae non gratae au Legco. Copie d'écran du South China Morning Post, le 2 novembre 2016.
Sixtus Baggio Leung Chung-hang et Yau Wai Ching restent personae non gratae au Legco. Copie d'écran du South China Morning Post, le 2 novembre 2016.
South China Morning Post – Quatrième session, quatrième suspension. Chaque semaine, le South China Morning Post anime un live sur la situation au Conseil législatif hongkongais (Legco), paralysé depuis que deux localistes du parti Youngspiration – Sixtus Baggio Leung Chung-hang et Yau Wai-ching – ont vu leur serment annulé car ayant refusé de prêter allégeance à la Pékin.

Sous le coup d’un contrôle judiciaire, les deux députés sont interdits d’entrer au Legco tant que le Tribunal de Première Instance n’aura pas rendu son jugement. Ce qui n’est pas tout à fait à leur goût. Ce mercredi 2 novembre, tous deux ont pénétré « de force » au Parlement et tenté de prêter serment sous les hués des députés pro-Pékin. Bilan : quatre gardes du corps blessés dont trois transférés à l’hôpital et intervention des forces de police à la demande du Président du Legco, Andrew Leung. Des « scènes d’émeute », commente le Straits Times. De son côté, la localiste Lau Siu-lai a pu être formellement intronisée avant que la session ne soit suspendue. Son premier serment avait été invalidé car « prononcé trop lentement », rappelle le South China Morning Post.