Revue de presse Népal - 31 octobre 2016

Le Népal vide un dangereux lac glacial près de l'Everest

Une équipe dirigée par les militaires népalais a vidé en partie le lac glacial d'Imja Tsho, près du Mont Everest. Copie d'écran du Times of India, le 31 octobre 2016.
Une équipe dirigée par les militaires népalais a vidé en partie le lac glacial d'Imja Tsho, près du Mont Everest. Copie d'écran du Times of India, le 31 octobre 2016.
Times of India – L’enjeu était d’éviter la mort de milliers de personnes englouties par une crue dévastatrice. Les autorités népalaises ont vidé avec succès une partie du lac glacial géant d’Imja Tsho près du Mont Everest, a déclaré le gouvernement ce lundi 31 octobre. Ce type de lac est créé par la fonte des glaciers himalayens due au changement climatique. Celui d’Imja Tsho, situé à 5 010 m d’altitude et à tout juste 10 km des points les plus élevés du toit du monde, est le lac glacial à l’expansion la plus rapide au Népal.

Les opérations de vidage ont commencé il y a 6 mois en coopération avec l’ONU, après que le séisme d’avril 2015 eut soulevé les craintes de crues désastreuses. Le lac, profond de près de 150 m, a vu son niveau diminuer de 3,5 m, après le drainage de 5 millions de mètres cubes d’eau. Une équipe de 40 militaires népalais et d’une centaine de travailleurs habitués à l’altitude poursuit l’opération depuis avril, acheminant l’équipement par avion ou à dos de yaks. « Un tunnel de 45 m de long a été construit pour évacuer l’eau du lac en aval, a déclaré le lieutenant colonel Bharat Lal Shrestha, chef de l’équipe. Nous avons aussi installé un pont mécanique pour contrôler le déversement. »