Revue de presse Pakistan - 17 octobre 2016

Pakistan : le FMI prévient du coût de la coopération avec la Chine

Si les investissement chinois seraient d'abord profitables à Islamabad, ce dernier devra ensuite rembourser de nombreux prêts. Copie d'écran de Dawn, le 17 octobre 2016.
Si les investissement chinois seraient d'abord profitables à Islamabad, ce dernier devra ensuite rembourser de nombreux prêts. Copie d'écran de Dawn, le 17 octobre 2016.
Dawn – Averstissement sa frais du Fonds Monétaire International : le corridor sino-pakistanais est une grosse prise de risque pour l’économie pakistanaise. Si les investissements chinois au Pakistan peuvent améliorer son potentiel économique, ils auront aussi un prix. « Pendant la phase d’investissements, le Pakistan verra une hausse des investissements directs étrangers, explique le FMI dans un rapport. Mais les importations que cela engendrera feront contrepoids. » L’institution financière internationale met aussi en garde le Pakistan quant aux remboursement des prêts contractés auprès des banques chinoises sur les projets portant sur le corridor sino-pakistanais. Le remboursement et le rapatriement des profits pourraient en effet atteindre jusqu’à 0,4% du PIB par an. Rien ne garantit que le développement de ce corridor économique puisse couvrir ces paiements sur le long terme.