Revue de presse Indonésie - 14 octobre 2016

Indonésie : Jokowi échoue à restaurer la paix en Papouasie

Si la région connaît une forte modernisation, elle est toujours confrontée à des violations des droits de l'homme. Copie d'écran du Jakarta Post, le 14 octobre 2016.
Si la région connaît une forte modernisation, elle est toujours confrontée à des violations des droits de l'homme. Copie d'écran du Jakarta Post, le 14 octobre 2016.
The Jakarta Post – Joko « Jokowi » Widodo est parvenu à moderniser la région. Mais le président indonésien n’a pas réussi à rétablir la paix en Papouasie, la région la plus lointaine de la capitale Djakarta. Pourtant, à son arrivée au pouvoir en 2014, il avait promis d’en finir avec le « javanisme » – faisant référence à l’île centrale de Java. 45 cas de non respect des droits de l’homme ont été reportés dans la région depuis neuf mois contre 16 l’année dernière selon l’Insitut Setara, spécialisé dans le respect des droits de l’Homme.

« La plus grande erreur de Jokowi est de penser qu’il peut améliorer le sort de la Papouasie uniquement grâce au développement économique. Mais il ne s’agit pas uniquement de prospérité ; il s’ahit aussi de dignité. Les habitants doivent être traités de la même façon que les autres Indonésiens », lance le vice président de l’Institut, Bonar Tigor Naipospos. Selon l’Institut indonésien des sciences, quatre facteurs expliquent cet échec de Jokowi : la discrimination envers les Papous, leur marginalisation, leur manque d’intégration à la société indonésienne et la violence dans la région. Il appelle ainsi le président à un dialogue constructif avec les différents groupes papous.