Revue de presse Pakistan - 7 octobre 2016

Pakistan : "l'Inde ne peut pas modifier seule le traité de l'Indus"

Le traité de l'Indus ne prévoit pas la sortie de l'un ou l'autre des pays. Copie d'écran de Dawn, le 7 octobre 2016
Le traité de l'Indus ne prévoit pas la sortie de l'un ou l'autre des pays. Copie d'écran de Dawn, le 7 octobre 2016
Dawn – L’Inde peut-elle vraiment révoquer le traité de l’Indus ? Pas sans l’accord du Pakistan, s’entête à rappeler Islamabad. « Le traité n’a aucune date d’expiration. Il dépend autant de l’Inde que du Pakistan et ne prévoit pas le retrait de l’un ou l’autre », précise Nafees Zakria, porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères. New Delhi menace en effet de couper l’accès à l’eau de l’Indus au Pakistan et de briser le traité qui partage les eaux de ce fleuve transfrontalier depuis les années 1960.
Pour Islamabad, l’accord a déjà été rompu lorsque le Premier ministre indien, Narendra Modi, a pris la décision de suspendre les discussions de la Commission du traité de l’Indus. Le Pakistan appelle ainsi la communauté internationale à agir rapidement pour prévenir ce qui pourrait être perçu comme une déclaration de guerre.

Les tensions entre New Delhi et Islamabad se sont accrues depuis l’attaque de la base militaire indienne d’Uri dans le Jammu-et-Cachemire le 18 septembre dernier, l’une des plus meurtrières depuis ces quinze dernières années. Les combats se sont encore intensifiés dimanche dernier alors que l’Inde a procédé à des « frappes chirurgicales » dans la région.