Revue de presse Philippines - 29 septembre 2016

Philippines : Duterte ne veut plus d'exercices militaires avec les Etats-Unis

En supprimant ces exercices militaires conjoints avec les Etats-Unis, Duterte se tournent bel et bien vers la Chine. Copie d'écran du Philstar, le 29 septembre 2016.
En supprimant ces exercices militaires conjoints avec les Etats-Unis, Duterte se tournent bel et bien vers la Chine. Copie d'écran du Philstar, le 29 septembre 2016.
The Philippine Star – Rodrigo Duterte précise encore sa nouvelle diplomatie pour les Philippines. Il ne veut plus d’une alliance privilégiée avec les Etats-Unis contre la Chine. Lors d’un voyage éclair à Hanoï, le président philippin a ainsi déclaré que 2016 serait la dernière année pour les exercices militaires conjoints avec les Américains. « Je le dis aux Etats-Unis et à leurs alliés : je vais maintenir l’alliance militaire car il y a un pacte américano-philippin, que notre pays a signé au début des années 1950, a lancé Duterte. Mais je vais établir de nouvelles alliances commerciales et je vous laisse préparer vos exercices militaires dont la Chine ne veut pas. » Les Philippines, a ajouté Duterte, n’enverront pas de navires de guerre en mer de Chine du Sud car il refuse « d’envoyer les soldats de ce pays se faire massacrer ».

Comme c’est devenu l’habitude, Perfecto Yasay, le ministre philippin des Affaires étrangères, est venu légèrement modérer les propos de son président, rapporte le Straits Times. Les exercices conjoints déjà planifiés avec les Etats-Unis pour 2017 auront bien lieu. Ils s’arrêteront en 2018. Ce qui ne change pas la vision d’ensemble de Duterte.