Revue de presse Japon - 29 septembre 2016

Japon : Abe préparerait de nouvelles élections en janvier pour rester plus longtemps au pouvoir

Ces rumeurs font suite à l'annonce du parti démocratique libéral au pouvoir de reculer de janvier à mars la tenue de la convention annuelle du parti. Copie d'écran de Mainichi, le 29 septembre 2016.
Ces rumeurs font suite à l'annonce du parti démocratique libéral au pouvoir de reculer de janvier à mars la tenue de la convention annuelle du parti. Copie d'écran de Mainichi, le 29 septembre 2016.
The Mainichi – Les spéculations politiques vont bon train au Japon actuellement. Et la probable dissolution prochaine de la Chambre basse – ou Chambre des représentants – est au coeur de toutes les discussions. Il semblerait en effet que le Premier ministre nippon ait prévu de dissoudre la chambre en janvier prochain afin de s’assurer une victoire léglisative massive qui lui permettrait de rester au pouvoir.

Ces rumeurs font suite à l’annonce le mardi 27 septembre du parti démocratique libéral (LDP) au pouvoir de reculer de janvier à mars prochain la tenue de la convention annuelle du parti. Traditionnellement, la convention se tient toujours au mois de janvier mais cet ajournement au 5 mars n’a « rien de particulier », selon Hiroyuki Hosoda, le président du conseil général du parti. Pour autant, les observateurs de la vie politique nippone notent que le timing d’une dissolution prochaine de la chambre des représentants pourrait permettre à Shinzo Abe de rester plus longtemps au pouvoir (son mandat actuel se termine en septembre 2018) afin notamment d’accueillir les Jeux Olympiques de 2020. Ces rumeurs semblent fondées alors même qu’une source proche du gouvernement cité par le Mainichi a déclaré : « J’ai la forte impression que la chambre basse sera dissoute en début d’année prochaine. »