Revue de presse Inde - 29 septembre 2016

Inde-Pakistan : deux soldats pakistanais tués dans des échanges de tirs, selon Islamabad

Si l'Inde n'a pas de ligne directe avec le Pakistan, la Pakistan international airlines en a 5 par semaine. Copie d'écran du Times of India, le 29 septembre 2016.
Si l'Inde n'a pas de ligne directe avec le Pakistan, la Pakistan international airlines en a 5 par semaine. Copie d'écran du Times of India, le 29 septembre 2016.
Dawn – Face à l’escalade de la tension entre New Delhi et Islamabad, les informations sont contradictoires. L’armée pakistanaise affirme que deux de ses soldats ont été tués dans des échanges de tirs avec les militaires indiens postés sur la ligne de contrôle qui coupe le Cachemire en deux. Selon le gouvernement d’Islamabad, les tirs ont eu lieu ce jeudi 29 septembre de 2h30 du matin jusqu’à 8 heures. « Les soldats pakistanais ont répliqué à des tirs indiens non provoqués sur la ligne de contrôle dans les secteurs de Bhimber, Hotspring Kel et Lipa », affirme la source officielle dans un communiqué. Par ailleurs, le quotidien Dawn cite le lieutenant-général indien Ranbir Singh, présenté comme le directeur général des opérations militaires : « Des terroristes s’étaient positionnés sur des rampes de lancement le long de la ligne de contrôle. L’armée indienne a conduit des frappes chirugicales la nuit dernière sur ces rampes de lancement. Des pertes significatives ont été causées parmi ces terroristes et ceux qui tentent de les soutenir. »

Ce n’est pourtant pas la version donnée par le Times of India. Selon le quotidien indien, « ce jeudi des troupes pakistanaises ont violé le cessez-le-feu le long de la ligne de contrôle dans le secteur de Naguam au Cachemire en déclenchant des tirs indiscriminés vers les postes de l’armée indienne. Mercredi soir, ils avaient ciblé des positions indiennes avec des armes légères dans le disctrict de Poonch, le long de la ligne de contrôle dans le Jammu-et-Cachemire. »

Le Premier ministre indien a réuni ce jeudi la commission de sécurité de son gouvernement pour discuter de la situation sur la ligne de contrôle. De son côté, le ministre pakistanais de la Défense a déclaré que son pays était prêt à utiliser des « armes tactiques » contre l’Inde, rapporte The Indian Express.