Revue de presse Inde - 22 septembre 2016

Inde : signature imminente de l'achat de 36 Rafale français

Succès pour le géant de l'aéronautique français: le feu vert à un contrat de vente de 36 avions a été donné après des années de négociations. Copie d'écran de Channel News Asia, le 22 septembre 2016.
Succès pour le géant de l'aéronautique français: le feu vert à un contrat de vente de 36 avions a été donné après des années de négociations. Copie d'écran de Channel News Asia, le 22 septembre 2016.
Channel News Asia – L’Inde a entériné hier mercredi 21 septembre l’achat de 36 avions de chasse Rafale, fabriqués par le constructeur français Dassault. Le feu vert a ainsi enfin été donné, mettant un terme à plusieurs années de négociations avec le géant de l’aéronautique. D’après un officiel du ministère indien de la Défense, la signature de la vente devrait avoir lieu ce vendredi 23 septembre à New Delhi. La venue du ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait déjà été prévue lors de la rencontre début septembre entre François Hollande et le Premier ministre indien Narendra Modi à l’occasion du sommet du G20 en Chine. Les modalités financières de ce colossal contrat ne sont pour l’instant pas connues mais d’après l’agence de presse indienne Press Trust of India, il pourrait s’élever à 7,9 milliards d’euros.

La commande indienne, qui vise à répondre aux besoins urgents de modernisation de l’Armée de l’air dont le matériel remonte à l’époque soviétique, portait à l’origine sur 126 appareils mais avait été ramenée à 36 exemplaires. Cette modernisation de l’armement est particulièrement importante pour New Delhi qui compte ainsi faire face à la montée en puissance chinoise d’une part, mais aussi renforcer ses capacités dans le contexte des tensions croissantes avec le Pakistan. Pour Manmohan Bahadur, officier à la retraite, le Rafale donnera à l’Armée de l’air indienne cet « avantage décisif qui manque à ses rivaux ».

Ce contrat est un succès pour Dassault et le plus gros obtenu jusqu’ici après 24 avions vendus respectivement à l’Égypte et au Qatar en 2015.

Tags de l'article